WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse comparative de la prise ne charge et du coût des soins d'un épisode du paludisme simple chez les enfants de moins de 5 ans dans les centres de santé St Joseph, Esengo et Déborah

( Télécharger le fichier original )
par Eddy Kieto Zola
Ecole de Santé Publique de l'Université de Kinshasa - DES en Economie de la Santé 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.6. PRISE EN CHARGE DES CAS AU NIVEAU DU CENTRE DE SANTÉ.

A ce niveau, la prise en charge du paludisme simple comprend le diagnostic, le traitement et la référence18(*).

Diagnostic :

la mise en évidence de l'hématozoaire dans le sang est seule capable d'apporter une certitude diagnostique.

Comme technique, les prélèvements de sang sont pratiqués avant toute prise d'antipaludique, de préférence à l'occasion d'un clocher thermique. La recherche du parasite s'effectue sur le frottis et sur goutte épaisse, colorés par la méthode de Giemsa, ou de May-Grunwald-Giemsa qui teinte le cytoplasme en bleu et le noyau en rouge.

Ces 2 techniques sont complémentaires : la goutte épaisse réalise une concentration ; elle permet d'examiner une plus grande quantité de sang et donc de dépister une parasitémie moindre ; par contre, elle nécessite un bon entrainement du microscopiste et l'identification de l'espèce plasmodiale est difficile ; le délai de plusieurs heures qu'elle nécessite est un inconvénient pour un diagnostic qui doit être porté d'urgence. Le frottis, au contraire, peut être coloré immédiatement et permet un diagnostic d'espèce précis.

L'association frottis-goutte épaisse doit être systématique ; elle se pratique volontiers sur la même lame lors d'enquêtes épidémiologiques, l'identification du malade étant portée au crayon sur le frottis.

En cas de doute devant un résultat négatif, il ne faut pas hésiter à répéter l'examen ; en effet, la densité parasitaire peut être faible même si le tableau clinique est sévère.

D'autres techniques visant à concentrer les hématies parasitées et/ou à identifier de façon spécifique le plasmodium ou son noyau sont en cours d'évaluation : centrifugation en tube à microhématocrite avec coloration à l'acridine orange (QBC malaria test), immunofluorescence directe avec révélation par anticorps monoclonal (Monofluo kit P. falciparum), identification d'un antigène spécifique de P. falciparum par une bandelette réactive, hybridation avec des sondes d'ADN marquées. Aucune n'a actuellement fait la preuve d'une sensibilité nettement supérieure à celle d'une goutte épaisse lue par un bon spécialiste.

Selon le projet de politique nationale de lutte contre le Paludisme, le paludisme simple est diagnostiqué au centre de santé sur base de :

a. Histoire de la maladie (anamnèse)

On recherche des symptômes communs du paludisme notamment la fièvre et les signes de danger ainsi que la notion de voyage, de grossesse et de prise antérieure des médicaments ou des produits traditionnels.

b. Clinique :

On diagnostique le paludisme simple chez tout malade qui a la fièvre ou des antécédents de fièvre endéans les 48 heures précédentes. Les autres causes de fièvre doivent être envisagées et la difficulté d'exclusion sera résolue par l'utilisation des ordinogrammes de Prise en Charge Intégré de la Maladie de l'Enfance (PCIME).

c. Microscopie :

Le diagnostic du paludisme au centre de santé est clinique. Cependant, la persistance de la fièvre après un traitement correct avec l'antipaludique de première ligne impose une goutte épaisse soigneuse pour la suite de la prise en charge.

* 18 PNLP : « Projet de politique nationale de lutte contre le paludisme », février 2004, p24

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net