WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse comparative de la prise ne charge et du coût des soins d'un épisode du paludisme simple chez les enfants de moins de 5 ans dans les centres de santé St Joseph, Esengo et Déborah

( Télécharger le fichier original )
par Eddy Kieto Zola
Ecole de Santé Publique de l'Université de Kinshasa - DES en Economie de la Santé 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.5. MANIFESTATIONS CLINIQUES.

Le paludisme est l'une des causes principales de morbidité et de mortalité à cet âge. A la naissance, bien que le parasite soit décelé dans 20 à 30 % des sangs du cordon ombilical d `enfants nés de mères infectées, le paludisme congénital « maladie » est exceptionnel (moins de 3%o en zones d'hyperendémie).

Sa symptologie n'a rien de particulier sauf de s'exprimer dans les 7 à 10 premiers jours de la vie. En zone d'endémie, les accès sont rares chez le nourrisson de moins de trois mois, protégé par les anticorps maternels, mais ensuite ils sont fréquents jusqu'à l'adolescence, où les survivants sont prémunis. Les paludisme à P. falciparum conduit souvent à l'accès pernicieux ou au paludisme viscéral évolutif, le paludisme à P. vivax à la cachexie fébrile, surtout en cas de malnutrition et d'anémie associées.

Le diagnostic de paludisme est souvent difficile chez l'enfant : il faut s'en méfier devant tout syndrome fébrile et savoir que c'est une cause importante de « gastro-entérite infantile » et l'étiologie principale des convulsions fébriles en Afrique noire.

Les différences entre accès graves à P. falciparum chez l'enfant et chez l'adulte. Signalons la brièveté de la phase précédent le coma chez l'enfant, 24 à 48 heures, ce qui implique une grande vigilance dans la prise en charge d'un accès apparemment simple au début. Enfin, il apparaît que contraiement ç une notion classique, l'enfant qui survit d'un accès pernicieux peut garder des séquelles neurologiques dans 10% des cas (hémiplégie, hypertonie pyramide, retard mental) dont la moitié seulement régressera lentement.

Les néphrites quartanes, déterminées par P. malariae, sont des néphropathies glomérulaires sévères, souvent révélées par un syndrome néphrotique dont les manifestations sont observées à un âge plus avancé (4 à 8 ans) que chez l'enfant européen, et avec des symptômes plus sévères ; histologiquement, ce sont des glomérulites membranoprolifératives non spécifiques ; de pronostic réservé, elles évoluent, malgré le traitement (antipaludiques et corticoides), plus ou moins rapidement vers l'insuffisance rénale.

On les attribue au paludisme à P. malariae en se fondant sur la concordance entre leur répartition géographique et celle de cette espèce plasmodiale et sur la découverte au niveau de la basale des glomérules de dépôts d'immunoglobulines, de complément et d'antigènes plasmodiaux.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net