WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La monétisation des contenus musicaux dans l'espace numérique: la téléphonie mobile

( Télécharger le fichier original )
par Paméla MICHEL
Paris IV Sorbonne - Master 2 Administration et gestion de la musique 2009
  

précédent sommaire suivant

1.1. 3 Continuité de l'écoute : le téléphone portable

«Les choses vont tellement vite que, le plus souvent, on se sent dépassé par les nouvelles technologies. On vit dans une ère où les industriels doivent répondre à la demande du consommateur. C'est pourquoi je pense que le téléphone mobile va être de plus en plus important et devenir le vecteur privilégié pour le développement de la musique.53(*)»

1.1.3.1 La consommation mobile

À l'origine il y avait la radio. Muni d'un transmetteur, cet appareil permet d'émettre et de recevoir des ondes. Par la suite la technologie a développé son usage pour qu'il accède au grand public. Ainsi, les radios ont acquis une utilisation quotidienne dans les foyers de chacun. Il en est de même pour l'industrie phonographique et ses différents acteurs qui compte les fabricants de matériels électroniques. En raison de leur savoir et d'une industrie qui suit les évolutions technologique, ces acteurs ont participé au développement de la consommation mobile.

Dans un premier temps, le lecteur de cassette portable dont le support mit au point par Philips en 1961 était destiné au magnétophone (E1-3-300) avant de pouvoir se développer en tant que support audio et permettre l'usage d'un lecteur de cassette afin d' être introduit dans un poste radio équipé pour en faire la lecture. Par la suite, la cassette audio a concurrencé très rapidement le vinyle en raison de ses nombreuses qualités qui sont ; une forme compacte, un petit format et une grande solidité.

Le «walkman» lecteur de K7 élaboré par la marque Sony est indissociable de la cassette audio dont le brevet a été cédé à tout les industriels intéressés pour en assurer son succès. De cette façon nous pouvons constater qu'un support n'a de chance de pénétrer un marché que s'il rencontre son contenant. La cession du brevet par Philips apparaît alors comme une stratégie importante dans le développement de l'industrie électronique.

Dans un deuxième temps, une invention majeure voit le jour en 1983 : le CD qui ancre dans l'évolution technologique et dans les modes de consommation la notion de transportabilité et donc de mobilité. Un disque compact (dans le langage courant, CD pour l' anglais Compact Disc) est un disque optique utilisé pour stocker des données sous forme numérique. Il se lit sur une platine laser54(*). Dès sa commercialisation, les ventes de cassettes commencèrent à baisser en raison d'une qualité sonore sans précédent dont la restitution sous forme de compact disc était identique à la source d'origine. C'est alors que la portabilité commence véritablement a associé deux concepts : la qualité d'écoute à l'écoute mobile.

Dans leurs changements de modes de consommation, les utilisateurs ont participé à l'avancée technologique des supports et de leur contenant. La demande a suscité des formats et des lecteurs de plus en plus performants. Aujourd'hui encore, le format aif ou wma contenu dans un compact disc est resté le plus populaire, fiable et de très haute qualité sonore. Aussi, il existe un format de plus haute qualité ; le SACD55(*). Mais celui-ci n'a pas su pénétrer le marché car son contenant (le lecteur) n'a pas réussi à conquérir un plus grand public. Nous pouvons aussi constater ce phénomène avec les DVD Blu-ray qui ne rencontrent pas de clientèle malgré une technologie supérieure en retransmission audio et vidéo.

À travers l'invention de nouveaux formats d'écoute nous pouvons constater que l'industrie électronique a enrichie ses créations par des lecteurs qui suivent l'évolution des habitudes de consommation et qui répondent à une demande toujours plus forte des usagers.

L'évolution des supports audio (contenu), l'évolution des lecteurs audio (contenant) et l'évolution ou le changement des modes de consommation sont liés. Ensemble ils avancent vers de nouvelles inventions qui se veulent en adéquation avec notre mode de vie. En effet, nous vivons dans une société où tout va vite, je dirai même que tout doit aller vite. Dans notre société moderne, le consommateur a acquis de nouvelles habitudes. Il prend les transports en commun ou sa propre voiture en cherchant un gain de temps. L'homme et la femme travaillant tout deux vont maintenant au plus court et recherche systématiquement le gain de temps apporté en particulier par le numérique.

Ce constat met en évidence la cohérence entre notre utilisation croissante des nouvelles technologies et l'offre en parallèle des industriels.

L'ère du tout numérique a alors permis à de nouveaux acteurs tels que les opérateurs de téléphonie mobile de concevoir de nouveaux produits dont les caractéristiques principales répondent aux nouvelles habitudes de consommation. Dans ce contexte, le téléphone portable se positionne comme une évolution des plus significatives aussi bien en terme technique (mobilité, format, capacité de stockage, services multimédias) qu'en terme de qualité (diffusion audio). C'est seulement depuis 3 ans que la téléphonie mobile est entrée dans le marché de la musique en proposant dans un premier temps les sonneries : «ringtones».

Le téléphone portable comme son nom l'indique possède comme atout la portabilité. Son ergonomie fait de lui un produit de choix qui trouve consentement auprès des utilisateurs. D'ailleurs 95% des jeunes entre 15 et 17 ans possède un téléphone portable. Cette tranche de la population est particulièrement attirée par les mobiles qui offrent en dehors des services de divertissement une communication immédiate qui parfois suscite des comportements d'addictions dans les nouveaux usages des téléphones portables. En effet, «le portable» est devenu indispensable car il nous permet d'être relié à nos proches par des réseaux de télécommunications et par la connexion à Internet.

Si le téléphone portable possède comme premier atout sa portabilité; son usage à grande échelle et son ergonomie lui assurent l'adhésion de fait des utilisateurs. Dorénavant, la technologie a fait un bond en avant considérable. La continuité de l'écoute prend une toute autre dimension. Elle ne se limite plus à la réception car le téléphone portable a pour avantage le numérique. Il développe ainsi la capacité de communiquer, de télécharger et de partager des fichiers musicaux.

Aussi, le numérique et les réseaux EDGE et 3G lui permettent de fonctionner avec aisance en tout lieux. Son potentiel de couverture s'en trouve alors élargi et la continuité de l'écoute est garantie. Cette consommation mobile s'adapte à nos diverses activités et fait par conséquent partie intégrante de notre quotidien. Par ailleurs, la continuité de l'écoute offerte par la téléphonie mobile crée une continuité dans l'utilisation des technologies. Nous pouvons alors nous rendre compte que la continuité s'étend du support en passant par un lecteur jusqu'à Internet. Le «mobile» cristallise ce potentiel de continuité entre les technologies que nous analyserons plus tard et que nous nommerons : convergence technologique.

En attendant, nous constatons que les opérateurs de téléphonie mobile suivent attentivement nos comportements de consommation et leurs stratégies Marketing respectives vont coller au plus prés des besoins observés pour lancer de nouveaux services.

* 53POUSSIELGUE Grégoire : Dominique Leguern : «les industries du disque et de la téléphonie mobile doivent apprendre à travailler ensemble». Les Echos n° 19584 du 16 Janvier 2006. page 26

* 54WIKIPEDIA : «Le compact disc». Consulté le 21 Juillet 2009.

* 55 SACD : Super Audio CD.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy