WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Consommation d'électricité et croissance dans l'uemoa : une analyse en termes de causalité

( Télécharger le fichier original )
par Idrissa Yaya DIANDY
Université Cheikh Anta Diop de Dakar - D.E.A Economie, Spécialité Macroéconomie Appliquée, option Economie Internationale 2007
  

précédent sommaire suivant

3.2. ORIENTATIONS EN MATIÈRE DE RESTRUCTURATION ET DE RÉGULATION DU SECTEUR

Quelques orientations sont nécessaires concernant le processus de privatisation, la réglementation et la libéralisation (l'ouverture à la concurrence) du secteur électrique.

Sur la privatisation du secteur électrique

Il est nécessaire d'élaborer une phase préparatoire de formulation réglementaire, de restructuration de l'entreprise privatisée et des réseaux, ce qui conditionne en général le succès ou l'échec de l'opération. De plus il faudrait revoir la structure des prix souvent à la hausse sans tenir compte de son importante imputation sur les consommateurs. En définitive, les États membres doivent :

· envisager un cadre harmonisé au niveau régional permettant de définir les effets de la privatisation ;

· mettre en place une banque de données harmonisée au niveau sous-régional afin d'évaluer, comparer et capitaliser les expériences de privatisation.

Sur la réglementation du secteur électrique

En matière de régulation, il est nécessaire de définir une réglementation au préalable, en vue d'une bonne formulation des termes du contrat de concession de l'entreprise publique au secteur privé. En plus il est opportun pour les pays de l'UEMOA de se doter d'un cadre juridique permettant de réglementer le marché, puis le secteur. En outre, une régulation efficace du secteur électrique s'impose, car la réussite de la privatisation en dépend. De ce fait, avec la segmentation du marché de l'énergie en sous-secteur (production, transport et distribution), la réglementation devient nécessairement plus complexe et les agences de régulation indépendantes de préférence, doivent dorénavant accomplir certaines fonctions qui étaient tenues auparavant par l'Etat pour plus d'efficacité.

3.3. ACCÈS À L'ÉNERGIE POUR LES POPULATIONS DÉFAVORISÉES

Malgré les efforts d'expansion réalisés par les entreprises publiques d'électricité, une observation importante concerne l'absence de modification réelle du schéma d'électrification à deux vitesses ayant caractérisé le modèle colonial. C'est ainsi que l'accès à l'énergie est resté un phénomène urbain, bénéficiant aux grandes villes, puis aux villes moyennes et petites. Cette faible pénétration du service est illustrée par la part très réduite de la consommation d'électricité dans la structure des consommations énergétiques. Ces constats conduisent à relativiser les progrès réalisés en matière de construction d'infrastructures et expliquent certainement la faible influence constatée de l'électricité sur la croissance. Ils suggèrent que la demande insatisfaite est importante, ce qui correspond à une situation de pénurie de l'offre et donc de sous-équipement.

Pour relever le double défi d'accroître l'accès à l'énergie pour les pauvres tout en assurant un bon fonctionnement des infrastructures énergétiques existantes, les pays membres doivent réaliser des résultats concrets dans les domaines suivants :

Action nationales

a) Renforcer les cadres de planification en vue de prendre en compte les besoins énergétiques pour la croissance économique et la réduction de la pauvreté, et intégrer l'énergie dans les stratégies nationales et sectorielles de développement ;

b) Promouvoir l'usage des ressources énergétiques locales en vue de créer un environnement favorable à la sécurité énergétique et à la création des emplois ;

c) Améliorer l'accès à l'énergie pour les pauvres à travers des politiques appropriées de détermination des tarifs, de distribution et de composition des approvisionnements en énergie.

Actions Régionales

Elles doivent se situer essentiellement au niveau de l'accélération des initiatives en cours telles que le barrage d'INGA et les projets d'interconnexion, la mise en commun des ressources énergétiques sur le plan régional, le projet de gazoduc. Des efforts doivent être consentis pour renforcer les institutions régionales telles le NEPAD en tant que propulseurs de l'action régionale.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)