WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Déterminants de l'investissement direct a l'étranger dans les pays en voie de développement : application faite a la RDC

( Télécharger le fichier original )
par Augustin Mwana MUHINDO NGELEZA
UNIGOM - Licence en gestion 2009
  

précédent sommaire suivant

III.2 PRESENTATION DU MODELE D'ETUDE

III.2.1 Notions de modèle

Un modèle est une représentation schématisée d'une théorie pour rendre plus simple son analyse. C'est une présentation formalisée et structurée mais approximative et incomplète d'un ensemble d'éléments réels, ensemble choisi et délimité par le créateur du modèle. Les modèles représentant les phénomènes économiques sont appelés modèles économétriques. Il existe à côté de ceux-ci, d'autres types de modèle : le modèle comptable, les modèles théoriques, etc. L'objectif est, dans les cadres de modèles économétriques et au travers d'une mesure statistique, de permettre aux agents économiques (ménages, entreprises, Etat, ...), d'intervenir de manière plus efficace.71(*) Ainsi, un modèle économétrique est une formalisation ou une présentation formalisée d'un phénomène sous forme d'équations dont les variables sont des grandeurs économétriques.72(*)

En général, un modèle est issu d'une théorie qui suppose un lien de causalité. L'un des buts qu'il poursuit est d'ailleurs de simplifier la théorie en vue de vérifier sa cohérence. Il est ainsi, pour tester la validité d'une théorie par la confrontation aux faits.73(*)

Dans le langage économétrique, l'ensemble des équations d'un modèle tel découle de la littérature théorique est appelé forme structurelle de ce modèle. Pour être explicite, cette forme doit être spécifiée. Dans le point suivant nous essayerons de spécifier le modèle que nous allons étudier.

Ainsi, tout modèle est inévitablement une simplification de la réalité par lequel le modélisateur cherche à saisir les traits fondamentaux du système qu'il cherche à styliser.74(*)

Pour nous, le modèle est donc l'outil que nous utilisons pour comprendre les facteurs les plus déterminants des IDE_ENTR en RDC.

IIII.2.2 Essai de modélisation économétrique et spécification du modèle

Notre problème est de voir quel élément influe plus pour attirer les investisseurs étrangers du CAD. En d'autres termes, quels sont les facteurs déterminants IDE du CAD et qui sont les plus favorisant aux investisseurs directs à venir investir en RDC.

Nous formulerons notre modèle en tenant compte des réalités politiques économiques de la RDC.

Il existe ainsi, plusieurs travaux complémentaires à cette analyse. Un de leurs consiste effectuer une étude économétrique des effets des IDE en RDC (par YOSHUA KITUNDA) sans faire allusion aux variables déterminant les flux nets d'IDE et sans identifier les facteurs les plus explicatifs pertinents. Cela est dû, nous croyons, par l'absence des séries statistiques faibles sur la plupart des PED en général (pays africains surtout) et la RDC en particulier, qui empêche une étude économétrique rigoureuse. Cependant, nous adopterons dans cette étude des données de la RDC afin d'avoir des séries assez longues et représentatives. En fait, nous ferons une étude des données75(*) :

Tableau n°1 : Présentation des variables

Variable

Nom de la variable

Unité des
données brutes

Signe
attendu

Source

Variable expliquée

iIDE_ENTR

L'Investissement Direct Etranger
Entrant (CAD)

Millions de
dollars US

-

BAD

Variables explicatives

Externes

IB&S

LES Importations des Biens et Services

Millions de
dollars US

-

BAD

APD

Aide Publique au Développement nette provenance de toutes sources

Millions de
dollars US

 

CAD

Internes

PIB

Le produit Intérieur Brut courant ou croissance économique

Millions de dollars US

+

BAD

EB&S

Les Exportations des Biens et Services

Millions de
dollars US

+

BCC

Dfonct

Les Dépenses de Fonctionnement

Millions de
dollars US

+

BCC

Dmen.

Dépenses des ménages en consommation

Millions de
dollars US

+

BCC

EIB

L'Epargne Interne Brute

Millions de
dollars US

+

BCC

FBCF

La Formation Brute du Capital Fixe

Millions de
dollars US

+

FMI

RF&S

Les Revenus des Facteurs et Services

Millions de
dollars US

+

BCC

TCH

Le taux de Change (FC par $US)

Millions de
dollars US

+

FMI

Source : Elaborer par nous-mêmes à partir de nos données

Les séries utilisées portent sur 20 ans, soit la période allant de 1985 jusqu'en 2005.

Le choix des variables explicatives est élaboré selon l'étude de la littérature économique existante (détaillée dans les chapitres précédents).

Par ailleurs, il serait pertinent de rappeler le succès de la RDC à attirer les IDE du CAD indépendamment de ses ressources et de sa taille de marché. Pour cela, nous avons construit un indicateur qui permet d'éliminer l'effet du marché (mesurée par le PIB) et des ressources du pays sur les flux d'IDE du CAD.

Nous avons nommé cet indicateur «IDE_ENTR c'est-à-dire Investissements Directs Etrangers Entrant» en référence des pays du CAD. En effet, il permet de déterminer les facteurs dominants qui les déterminent.

La « croissance économique » est de fait notre variable principal, nous croyons qu'il est, a priori, le facteur le plus dominant pour déterminer les IDE_ENTR en RDC pour les pays du CAD. Ainsi, nous supposons que :

IDE_ENTR = f(PIB, R)

IDE_ENTR sont définis comme les flux nets d'investissements directs des pays du CAD en RDC.

PIB est le Produit Intérieur Brut

R est la valeur totale des ressources de la RDC (tous exprimées en $ EU sauf indication contraire).

Notre forme mathématique du modèle explicatif de l'entrée des IDE en RDC se présente comme suit :

IDE_ENTRt = P0 + P1 PIB + P2 EB&S+ P3 IB&S+ P4 Dfonct+P5 Dmen + P6 EIB + P7 IBS+ P8 FBCF+ P9 FBCF+P10 RF&S+ P11 TCH+ P12Dcap+ P13 APD+ Et

A partir de cette description mathématique théorique du phénomène que nous allons étudier, les valeurs numériques seront déterminées à la fin du chapitre.

* 71 BOURBONNAIS, R. (2000), Econométrie, 3ème édition, Dunod, Paris

* 72 Cités J.P KISONIA, Op.cit, p. 4

* 73 BOURBONNAIS, R. (1998), Econométrie, manuel d'exercices et corrigés, 2ème Edition, Dunod, Paris

* 74 Idem, p.4

* 75 Le choix des données a été principalement fait selon la disponibilité des données en annexe.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.