WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

FRSP et la réduction de la pauvreté

( Télécharger le fichier original )
par J.Damascene NDAYISENGA
Universite Libre de Kigali (ULK) - Licence en Gestion 2007
  

précédent sommaire suivant

2. Délimitation du sujet 

Dans le domaine, notre étude relève de la gestion des PME.

Dans l'espace, cette étude porte sur la FRSP, surtout sur son programme de Business Plan Competition (BPC) ou Compétition des Plan d'Affaires au Rwanda dans la lutte contre la pauvreté.

Dans le temps, nous avons jugé bon de travailler sur la période de 3 ans allant de 2004-2006.

3. Problématique

Aujourd'hui, plus d'un milliard des personnes à travers le monde vivent dans la pauvreté absolue et sont incapables de satisfaire leurs besoins de base.3(*)

Le Rwanda est classé au 159ème sur 177 au classement IDH 2004 sur la liste des pays les plus pauvres  du monde avec une population d'environ neuf millions d'habitants dont plus de 80% vivant en milieu rural et dépendant essentiellement de l'agriculture4(*).

L'agriculture Rwandaise est dominée par les produits vivriers de subsistance, avec seulement deux cultures principales destinées à l'exportation, à savoir le thé et le café5(*).

La dépendance  de l'économie rwandaise vis-à-vis de ces deux cultures pèse lourdement sur son programme de développement, car la chute des prix de ces produits sur le marché mondial a entraîné une réduction des recettes  d'exportation de 14 à 10% de 1998 à 1999. Le secteur agricole représente 40% du PIB, le secteur secondaire 21% tandis que le tertiaire représente 35%. Les investissements nationaux demeurent faibles, le taux d'épargne est très faible et la pauvreté s'aggrave ; cela s'observe à travers la croissance du nombre des ménages vivant en dessous du seuil de la pauvreté qui était de 40%, 53% et de 69% respectivement en 1985, en 1989 et en 2000. On estime aujourd'hui que l'extrême pauvreté atteint environ 51,2% de la population totale.  La généralisation de la pauvreté, dont souffrent maintenant de nombreux Rwandais, entraîne une utilisation inefficace des ressources et accroît les risques de troubles sociaux6(*).

Rappelons que le génocide de 1994 n'a épargné aucun secteur de la vie nationale et a durement frappé toute la société rwandaise, détruisant les infrastructures économiques du pays et paralysant les valeurs socioculturelles Rwandaises.

 Les facteurs à la base de la pauvreté au Rwanda sont notamment:

-   La baisse de la production agricole 

-   Le déficit commercial chronique lié à l'insuffisance des produits d'exportation 

-   Une industrialisation peu développée 

-   Une faiblesse d'épargne et d'investissement 

-   Un déséquilibre persistant entre les recettes et les dépenses publiques, à cause d'une assiette fiscale très limitée 

-  Une économie peu monétisée, la quasi-totalité de la production étant destinée à l'auto consommation.

Outre ces facteurs, la prévalence du VIH/SIDA a atteint des niveaux très élevés, constituant une contrainte majeure au développement du Rwanda. En effet, ce fléau provoque la mort prématurée d'un bon nombre des personnes en âge productif, accroît les charges  coûteuses liées aux soins de santé, perturbe le système du secteur médical déjà caractérisé par l'insuffisance des moyens et augmente le nombre d'orphelins issus des personnes mortes du VIH/SIDA7(*), etc.

 

Devant cette situation, le gouvernement Rwandais a mis en place des mécanismes pour réduire la pauvreté tels que: 

-   le développement et renforcement des capacités du secteur privé

-   le développement rural et la transformation agricole

-   l'implantation des infrastructures économiques

-   la bonne gouvernance et la décentralisation du pouvoir

-   le renforcement de la capacité institutionnelle.

En plus de cela, l'importance des PME au Rwanda n'est plus à démontrer. Les hommes politiques et ceux qui étudient la question du développement sont de plus en plus nombreux à reconnaître que le secteur de la PME présente un potentiel fantastique8(*).

L'insuffisance d'activités diversifiées génératrices de revenus dans les zones rurales est due principalement à l'insuffisance de savoir faire de la population sur l'importance de l'entreprenariat; et création des activités rentables autres que l'agriculture. 9(*)

Le Rwanda comme tout autre pays en voie de développement, a besoin d'une population formée, éduquée, ouverte, créatrice et innovatrice pour diversifier les activités génératrices des revenus en vue d'améliorer ses conditions de vie pour enfin assurer son développement socio-économique durable.

Le besoin de soutien ou d'appui aux PME se faisant de plus en plus sentir, nous avons, décidé d'étudier les problèmes auxquels font face les PME Rwandaises et voir dans quelle mesure la FRSP/BPC intervient dans l'atténuation de ces obstacles des PME dans le processus de la réduction de la pauvreté au Rwanda.

Pour cela, nous nous sommes posé les questions suivantes:

1. Quel est le rôle de la FRSP/BPC dans la réduction de la pauvreté au Rwanda ?

2. Les Projets financés par FRSP/BPC contribuent-elles à la réduction de la pauvreté?

* 3 MINECOFIN (PNRP), document stratégique de réduction de la pauvreté, Kigali, 2000, p.19.

* 4 MINECOFIN, Indicateur de développement du Rwanda, Kigali, 2006, p42. 

* 5 KAYOMBYA D. : Etude des facteurs influents sur le niveau de l'investissement dans le secteurs privé au Rwanda, ULK, Kigali, 2002, p16, inédit.

* 6 NIYONSENGA A. : Financement des coopératives agricoles comme stratégie de réduction de la pauvreté au Rwanda; SFB, Kigali, 2003, p.11 inédit.

* 7 RUTI M. : L'impact de la micro finance sur le développement socio économique et dans la réduction de la pauvreté au Rwanda, UNILAK, Kigali, 2004, inédit.

* 8 HABINEZA U.Y. : Etude de l'impact du système de partenariat entre AID et ses partenaires locaux au Rwanda dans le processus de la réduction de la pauvreté ; ULK, Kigali, 2005, inédit.

* 9 FURAHA J.D.A. : Appuis aux initiatives privées et la promotion des PME rural dans l'optique de réduction de la pauvreté au Rwanda, SFB, Kigali, 2005, inédit.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.