WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La finance islamique face à  la crise

( Télécharger le fichier original )
par Imad Benlahmar
INSEEC - Master 2010
  

précédent sommaire suivant

5-1-2. Une finance rassurante

La finance islamique représente une technique de financement fondée sur la participation. Le principe des « 3 P » (Partage des Profits et des Pertes), comme l'a souligné acteur 10, est fondamental dans les opérations bancaires islamiques. Il poursuit : « lorsque vous prenez la technique de la Musharaka, la banque et l'entrepreneur vont s'associer à un projet. Les profits et les pertes éventuels seront partagés au prorata du montant investi entre les deux parties »

Les interviewés ont tous sans exception rappelé les principes de la finance islamique qui diffèrent de la finance conventionnelle comme le système de partage de profits et pertes. En effet, les banques interviennent dans une relation de partenariat avec un entrepreneur. Les banques ont une responsabilité importante dans la gestion des fonds. Acteur 7 compare le mode de fonctionnement des deux finances : «  les banques islamiques vont accompagner les entrepreneurs à maximiser la rentabilité économique du projet alors que les banques dans la finance conventionnelle ne prennent aucun engagement et ne se soucient pas de la retombée du projet, une fois le prêt accordé ». En utilisant les principes de la finance islamique en lieu et place de notre système financier actuel, nous n'aurions pas connu de crise de « subprimes ». Acteur 8 a déclaré durant notre entretien : « Si notre système avait été basé sur les principes de la finance islamique, nous n'aurions pas connu de crise des subprimes » pour la simple raison que celle-ci est intervenue en raison de l'octroi de prêts immobiliers à des ménages surendettés qui n'étaient pas solvable. Or avec la finance islamique, nous n'aurions pas octroyé ces prêts »

Certes en appliquant la finance islamique, les interlocuteurs et les professionnels s'accordent à affirmer que n'aurions pas connu de crise des subprimes. Outre les valeurs éthiques et morales que dégage la finance islamique, elle joue un rôle important dans le fonctionnement et/ou dans le développement d'une économie.

5-1-3. Le rôle important de la Finance islamique dans le fonctionnement d'une économie

En effet tout crédit que la finance islamique octroie aux particuliers doit être adossé à des actifs réels et tangibles. En effet, les banques islamiques financent des opérations liées à l'économie réelle. Contrairement à la finance conventionnelle, les banques islamiques interviennent dans des opérations où la notion du risque est très limitée. Ce point là a été souligné par tous nos interlocuteurs : « les banques islamiques financent des activités où l'argent ne peut être utilisée que pour financer l'économie réelle. A l'inverse, les banques conventionnelles peuvent être tentées à se lancer dans des procédures complexes basées sur des actifs non tangibles ». En finançant toute opération liée à une économie réelle, la finance islamique participe activement au développement de son environnement. Deux interlocuteurs soulignent les bienfaits de cette pratique qui se traduit par une croissance économique : « En réalisant des opérations sur l'économie réelle, cela va stimuler l'économie en créant des emplois et dégager des liquidités »

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy