WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le politique et l'écriture a travers La vie et demie de Sony Labou Tansi sous la supervision de prof. Josias Semujanga

( Télécharger le fichier original )
par Emmanuel NDUNGUTSE
Université Nationale du Rwanda - Licence en Langue et Litterature francaise 2001
   Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

II.1.2.7 Henri-au-coeur-tendre

Le personnage d'Henri-au-coeur-tendre n'est pas à négliger dans La Vie et demie de Sony Labou Tansi, car il est le prototype des guides de la République Katalamanasienne. Il aime les vierges, la viande et les vins, c'est pourquoi on parle du pays des trois V. Au moment de son séjour à Darmellia, on lui présente Chaïdana . Il la trouve très belle et décide de se marier avec elle malgré les avis de ses conseillers personnels qui objectent que le nom de Chaïdana avait été porté par la démoniaque fille de Martial. Il refuse en disant : « Je l'emmènerais, même si elle était un Satan, pour ses gros cheveux, pour sa grosse technicité » (V.D. : 124).

Plus tard dans La Vie et demie, le guide Henri-au-coeur-tendre deviendra fou lors de ses premières rencontres avec Chaïdana aux-gros-cheveux et sera assassiné par son quart de frère. Ce dernier prendra le pouvoir sous le nom de Jean Oscar-coeur-de-père.

II.1.2.8 Jean Oscar-coeur-de-père

Son nom ordinaire est Kakara Mouchata. Il est le quart de frère d'Henri-au-coeur-tendre comme nous l'avons déjà dit. Il assassine ce dernier pour simple raison d'hériter Chaïdana aux-gros-cheveux qu'on qualifie maintenant : « la toute beauté mère de la Katalamanasie » (V.D. : 126). Cet acte ignoble de Jean Oscar-coeur-de-père nous renseigne sur les coups d'Etats qui ne cessent de se perpétrer dans les Etats africains ou tiers monde pour accéder tout simplement au pouvoir ou aux intérêts personnels, non collectifs.

Ainsi, comme ses prédécesseurs, le guide Jean Oscar-coeur-de-père aime les femmes. On nous apprend à la page 126 qu'il compose des vers en l'honneur de Chaïdana aux-gros-cheveux qu'il vient de mériter après l'assassinat du guide Henri-au-coeur-tendre. Ses vers sont appris dans toutes les écoles du pays. Aux dires de la radio nationale, ce guide est le plus grand poète de son siècle et la société des auteurs de l'académie de Yourma le désigne comme lauréat du prix de la République.

Le Guide Jean Oscar-coeur-de-père, après son mariage avec Chaïdana - aux - gros - cheveux, va engendrer un fils du nom de Patatra. A la naissance de celui-ci, le guide fait adopter une constitution à deux articles que nous avons mentionnés au chapitre premier.

Néanmoins, ce guide ne change rien en matière de d'administration, car la dictature, la violence continuent. On nous apprend qu'au cours de son règne :

« le temps passait sur Yourma de la même façon, toujours un temps de plomb, un temps de cris, un temps de peur pour un oui, pour un non, les gens de forces spéciales[...] te faisaient peur, te faisaient bouffer tes papiers, ta chemise, tes sandales » (V.D. : 131).

A cause de cette subtilisation du pouvoir, ce guide reçoit toujours des cadeaux de Martial, c'est-à-dire le mot « enfer » qui est indélébile à son corps. Vu que c'est impossible d'enlever ce mot sur lui, il décide sa mort en disant « qu'on me brûle vif » (V.D. :140). La décision ne tarde pas à être exécutée.

précédent sommaire suivant