WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le politique et l'écriture a travers La vie et demie de Sony Labou Tansi sous la supervision de prof. Josias Semujanga

( Télécharger le fichier original )
par Emmanuel NDUNGUTSE
Université Nationale du Rwanda - Licence en Langue et Litterature francaise 2001
   Télécharger le fichier original

précédent sommaire suivant

II.1.3 L'intrigue

Après avoir étudié les parcours narratifs dans La Vie et demie, les personnages qui y interviennent, il n'est pas très difficile de déceler l'intrigue qui est mis en jeu. Pour Claude BREMOND, l'intrigue est « une série de motifs [...], un thème dans laquelle diverses situations, divers motifs sont impliqués »44(*). GOLDENSTEIN dit que l'intrigue est « un élément constitutif essentiel du roman que le lecteur a trop tendance à négliger au profit des personnages et des péripéties »45(*). Jean SUPERVILLE, dans son ouvrage Théorie de l'art et des genres littéraires, dit que « l'intrigue porte sur l'idée d'enchaînements, c'est la suite des faits logiquement liés. Comme ce qui est doué d'unité organique, elle a un commencement, un milieu et une fin »46(*). Retenons alors que l'intrigue est l'enchaînement des faits et d'actions qui forment la trame d'un roman.

Ainsi l'intrigue de La Vie et demie se libelle comme suit : Le Guide providentiel Obramoussando Mbi use de la terreur, de la dictature et de la violence pour se maintenir au pouvoir. Martial, le protagoniste du guide Obramoussando Mbi continue à harceler ce dernier par ses apparitions répétées. Il se montre un vivant alors qu'il a été réduit en pâté et en daube par le guide. Sa fille Chaïdana le venge en empoisonnant les grands du régime corrompu. Elle meurt en laissant au monde deux enfants : Martial et Chaïdana. Obramoussando Mbi fait arrêter et emprisonner Layisho qui avait hébergé Chaïdana. Celle-ci est condamnée à titre posthume à être privée de tombeau, ses restes sont jetés sur la rue de la ville où les passants les écrasent sous le poids de leurs pieds. Les successeurs d'Obramoussando Mbi règnent de la même façon que lui. Ils sèment partout la terreur et s'adonnent aux actes inhumains en opprimant le peuple. La femme occupe une place prépondérante dans le milieu politique. Elle est recherchée pour égayer et distraire les grands. Tous les guides s'adonnent à la débauche sexuelle. Ils entretiennent plusieurs maîtresses à côté de leurs nombreuses épouses. Chaïdana-aux-gros-cheveux est épousée par le guide Jean-coeur-de-père après un séjour de onze ans dans la forêt des pygmées où elle perd son frère Martial. Elle est répudiée quelques années plus tard après avoir mis au monde un fils du nom de Patatra. Celui-ci deviendra guide sous le nom de Jean-Coeur-de-Pierre. Sa mère Chaïdana s'installe à Darmellia où trente de ses nombreux petits-fils la rejoignent. Ils édifient une république indépendante en mettant en pratique leurs différents talents. Jean Coriace fonde une tannerie, Jean Calcaire exploite le plomb, l'aluminium et l'uranium de Darmellia avec une compagnie belge. Des conflits naissent entre Katalamanasie et le Darmellia. Une guerre éclate et enregistre plusieurs victimes.

* 44 BREMOND, C., La logique du récit, Paris, Seuil, 1973, p. 14.

* 45 GOLDENSTEIN, J.P., Le Roman, Bruxelles, A. De Boeck, 1980, p. 63.

* 46 SUPERVILLE, J., Op. cit., p. 290.

précédent sommaire suivant