WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Architecture SOA (Architecture Orientée Services ). Quelle source de valeur pour le Groupe Terrena?

( Télécharger le fichier original )
par Virginie ELIAS
Conservatoire des arts et métiers de Nantes - Pays de la Loire - Ingénieur CNAM en informatique 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.4.3.2 Généralités

La gestion de Processus appelée aussi Workflow

Le Message Broker présente quelques failles que le Workflow s'efforce de gommer : l'impossibilité de gérer N flux vers 1 cible (avec besoin de synchronisation) et la difficulté à manipuler des scénarios complexes intégrant par exemple des branches conditionnelles. Pour ce faire, le Workflow est une couche supplémentaire placée au-dessus du Message Broker où sont définis les flux métiers. Autant les ETL étaient orientés « données », autant les EAI sont orientés « métier » en s'appuyant pour cela sur le référentiel des règles métiers. Ainsi la mise à disposition d'une vision unique est précieuse pour une administration globale des processus. Le concept d' « Orchestration »25(*) de processus métiers commence à apparaître. Ce couplage est rendu possible par l'utilisation du « Business Process Management »26(*) (BPM) qui permet de représenter les échanges entre les différents services de l'entreprise.

L'intégration des applications Client/Serveur27(*) et 3-tiers

Les messages sont gérés dans des procédures stockées « appelables » via des trigger. C'est ainsi que l'application peut ouvrir et fermer les files de messages ainsi que prendre ou déposer un message dans la file ouverte. Une autre solution est de répliquer certaines tables de l'application et de s'appuyer sur la surveillance d'un agent qui déclenche, sous condition, un événement lui-même générateur d'un flux pris en charge par le MOM. L'intégration d'une application 3-tiers28(*) devient plus simple, car elle est articulée autour d'Application Programming Interface29(*) (API) propriétaires, en C/C++30(*), Java31(*), Cobol etc.... ou de composants COM32(*), JMS33(*) et EJB34(*) connectées au MOM.

L'intégration des ERP

Ces solutions offrent en général deux possibilités d'intégration :

q L'API aussi appelée connecteur lourd,

q Le Message que l'on peut comparer à un connecteur léger.

Depuis quelques années, une troisième solution se développe grâce au format XML qui devient le format d'intégration des ERP.

La sécurité

La sécurité est placée sous la responsabilité du MOM, dans les couches basses de l'architecture et donc éloignée de la couche métiers. Elle n'est pas la couche la plus mature de l'EAI (et c'est pourquoi nous verrons, au chapitre concernant l'Architecture SOA, que la sécurité a été considérablement enrichie).

* 25 Orchestration : système qui permet de superviser les chaînes applicatives, dont les maillons sont des services.
L'orchestration assure la succession des tâches, le contrôle de la bonne exécution, les reprises en cas d'incident.

* 26 BPM  (business process management) : approche consistant à modéliser informatiquement les processus métiers de l'entreprise.

* 27 Architecture client/serveur : mode de communication entre plusieurs ordinateurs d'un réseau qui distingue un ou plusieurs postes clients du serveur (actifs): chaque logiciel client peut envoyer des requêtes à un serveur (passif).

* 28 3-tiers, architecture à trois niveaux : application du modèle plus général qu'est le multi-tiers. L'architecture logique du système est divisée en trois niveaux ou couches : présentation, métier, données.

* 29 API (Application Programming Interface) : interface pour les applications permettant de communiquer.

* 30 C/C++ : langage de programmation existant depuis 1985 et largement utilisé depuis 1995, permettant la programmation sous de multiples paradigmes comme, par exemple, la programmation procédurale, la programmation orientée objet.

* 31 Java : langage de programmation orienté objet avec la particularité principale que les logiciels écrits en java sont très facilement portables sur plusieurs systèmes d'exploitation tels que Unix, Microsoft Windows, Mac OS ou Linux avec peu ou pas de modifications.

* 32 COM (Component Object Model)  : composant utilisé en programmation pour permettre le dialogue entre programmes, très présent dans le monde Microsoft Windows.

* 33 JMS (Java Message Service) : interface Java standard d'accès à un système de messagerie (ex MOM) pour l'échange fiable de messages entre applications ou machines.

* 34 EJB (Enterprise JavaBeans) : extension des JavaBeans permettant de réaliser des composants réutilisables sur n'importe quelle plate-forme Java.

précédent sommaire suivant