WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Regard des acteurs de terrain sur les conduites addictives des jeunes (représentations sociales, pensée sociale et logique d'accompagnement )

( Télécharger le fichier original )
par Julie Boussoco
Université de Provence Aix en Provence - Master II psychologie sociale de la santé 2012
  

précédent sommaire

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Annexe 8 : Exemples de schémas individuels d'organisation du lien représentation sociale/pratique.

Schéma d'organisation de la représentation de l'addiction : lien entre RS et pratique (entretien 12)

Pratique : Communiquer / écouter

Temporalité : À un moment / on peut faire changer les choses

Pratique : Rendre acteur

Pratique : créer du lien avec adultes

Contexte sociétal, École Parental (cadre+lien)

Rupture

Sentiment de fatalité

Impuissance Frustration

Adolescence (+) : Rite, Faire comme, braver interdit

Regroupement entre pairs

Rupture

Sentiment de

Souffrance , mal être

Groupe de jeunes marginalisés

Pratique :

donner une place au jeune créer du lien avec famille, école, parents

Adaptation logique : Compenser, s'évader, fuir

Créer du lien Se tester

Revendication Recherche de cadre

Proximité produit Normes de la « cité » / Tentation

Question des jeunes

Usage positif

Usage négatif

violence

Résultat négatif : dépendance

Résultat positifs : liens sociaux

Résultat positifs : place sociale

Addiction = mécanisme d'adaptation raté

Pratique : Communiquer / écouter Rappel du cadre

Pratique :

Prévention santé : Communiquer sur les risques : dépendance +++

Pratique :

Proposer des

activités autres que fumer

Schéma d'organisation de la représentation de l'addiction : lien entre RS et pratique (entretien 1)

Schéma d'organisation de la représentation de l'addiction : lien entre RS et pratique (entretien 21)

Prise de risque seul

Adolescence

RS parents/ ados

Physique : corps, santé

Prise de risque en groupe

Psychologique : prise de conscience = angoisse

Fuir S'évader

un chagrin

d'amour, en échec scolaire

sait pas ce qu'il va faire de sa vie

Produit/risque : risque santé immédiat vs plus tard

Demande du jeune

Renforcer liens Être créatif

Faciliter liens

Usage

Usage
risqué

Addiction= Ça pose
problème au jeune

Fréquence

Addiction

Sociale = isolement

Accompagne

Festif/ seul fréquence

Problème physique trop important

(Rare)

Oriente

RS normative / RS psy

Résumé

Mots clés : Jeunes - Addictions - Comportements - Professionnels -- Atelier santé ville - Représentations Sociales -- Risque - Déviance - Normes -

Résumé : À la demande de l'Atelier Santé Ville d'Aix en Provence, cette étude avait pour objectif de rendre compte des représentations attentes et besoins des acteurs de terrain par rapport aux conduites addictives des jeunes. Nous nous sommes demandés dans quelle mesure les représentations sociales nous permettent de saisir les logiques qui régulent l'accompagnement et l'orientation des jeunes. Nous avons donc réalisé des entretiens semi directifs auprès de 18 professionnels exerçant les secteurs : sanitaire/psychologique (CSAPA, CMP, PAEJ), social/insertion (mission locale, organismes d'insertion, centres sociaux, foyers jeunes travailleurs, BIJ) et éducation nationale (collèges, lycées, universités). Les résultats ont montré une représentation sociale de l'addiction dichotomique : l'usage « normal » (festif, plaisir, géré) et l'usage « addict » (solitaire, souffrance, impuissance, risqué). Nous avons mis en évidence un lien entre représentations et pratiques. Ainsi, le repérage d'un usage à risque entraîne une proposition d'accompagnement ou d'orientation tandis qu'un usage repéré comme normal entraîne de la prévention. De plus trois sous populations de professionnels ont émergé : les acteurs de prévention, les professionnels relais et les professionnels de l'accompagnement. Ces résultats ont permis d'apporter un éclairage à l'Atelier Santé Ville sur la question des conduites addicitves des jeunes sur la ville d'Aix en Provence ainsi que des préconisations.

Summary : At the request of the City of Aix en Provence, this study aimed to realize representations needs and expectations of local actors in relation to addictive behavior of young people. We wondered how social representations allow us to grasp the logic that regulate coaching and guidance for young people. We have therefore conducted semi-structured interviews with 18 professionals working sectors: health / psychological (CSAPA, CMP, PAEJ), social / insertion (local mission integration organizations, community centers, youth workers homes, BIJ) and education national (schools, colleges, hight school). The results showed a social representation of addiction dichotomous normal use (festive, fun, controled) and use deviant (lonely, suffering, helplessness, risky). We have demonstrated a link between representations and practices. Thus, the identification of risk use causes a proposal or accompanying guidance while normal usage identified as causes of prevention. Over three subpopulations professionals have emerged: those involved in prevention, relay professionnals and professionals accompaniment. These results have shed light on the city of Ais en Provence on the issue of youth addicitves, as well as recommendations.

Isolement

social

Risque social

Psycho-

actif

Risques santé

addictions

Effets

Social

Physique

Nécessité
d'accompagnement/
difficulté

Visible

Place de l'usage

précédent sommaire






La Quadrature du Net