WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La gestion de l'eau au Bénin et ses impacts environnementaux. Cas de l'arrondissement de Houin dans la commune de Lokossa

( Télécharger le fichier original )
par Coovi Ledestin Juvénal HOUSSOU
Université d'Abomey- Calavi Bénin - Maà®trise professionnelle en gestion de l'environnement 2010
  

précédent sommaire suivant

2.2. Etat des ressources en eau

Les ressources en eau sont constituées par les eaux atmosphériques, les eaux de

surface et les eaux souterraines.

2.2.1. Ressources en eau atmosphérique

Les pluies représentent les eaux atmosphériques. Elles commencent en mars ou avril et prennent fin en novembre. Pendant ce temps, il tombe une hauteur annuelle d'eau variant entre 548,9 et 1376,3 mm à l'échelle de 30 ans (ASECNA, station de Lokossa). La saison sèche commence en décembre et finit en mars soit une durée de quatre mois. Les minima pluviométriques sont enregistrés de décembre à janvier avec une variation comprise entre 20,87 et 7,27 mm. Quant à la saison pluvieuse, elle dure huit mois soit d'avril à novembre. En cette période, les maxima pluviométriques varient entre 152,85 et 128,04 mm et s'observent entre les mois de juin et septembre.

2.2.2. Ressources en eau de surface

Les eaux de surface sont représentées par les formes d'écoulement que sont les

fleuves, les lacs, les rivières et les marigots. Dans l'ensemble, il faut remarquer que le réseau hydrographique de la région se résume au lac Toho et aux marigots environnants.

2.2.2.1. Présentation du lac Toho

Situé entre le plateau d'Agamé et le Nord-Ouest du plateau de Bopa, le lac Toho s'étend en moyenne pendant les basses eaux du 6°35' au 6°40 latitude Nord, de 1°45' au 1°50' longitude Est. D'une superficie de 9,6 km2 à l'étiage et de 15 km2 en période de crue, il a en moyenne 7 km de longueur ; 2,5 km de largeur méridionale et environ 500 m de largeur septentrionale (AHOUANSOU MONTCHO, 2003). Il a la forme d'un croissant orienté Sud-Nord et est entouré de trois arrondissements : Kpinnou dans la commune d'Athiémé, Zoungbonou dans la commune de Houéyogbé et Houin dans la commune de Lokossa.

Le lac Toho a deux importants tributaires qui sont le Diko et l'Akpatohoun. Le troisième, le chenal de Kpacohadji joue à la fois les rôles de tributaire et d'exutoire. Un écoulement du lac Toho vers la Sazué s'effectue par le chenal de Kpacohadji et celui de Kpinnou. Si du Mono, la Sazué ne reçoit pas beaucoup d'eau, le niveau du lac alimenté par le Diko et l'Akpatohoun devient supérieur à celui de la Sazué, ainsi le lac fournit de l'eau à cette dernière. Suivant la piste reliant Kpinnou à Don Agbodougbé, le chénal de Kpacohadji coule de l'eau dans des formations alluvionnaires et va communiquer avec la Sazué à environ 800 m de la route bitumée (AHOUANSOU MONTCHO, 2003).

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.