WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La gestion de l'eau au Bénin et ses impacts environnementaux. Cas de l'arrondissement de Houin dans la commune de Lokossa


par Coovi Ledestin Juvénal HOUSSOU
Université d'Abomey- Calavi Bénin - Maà®trise professionnelle en gestion de l'environnement 2010
  

précédent sommaire suivant

3.2. Impacts environnementaux liées à la gestion de l'eau

Tout comme les modes de gestion de l'eau, leurs impacts sur l'environnement varient aussi suivant les différentes sources d'eau.

3.2.1. Ressources en eau atmosphérique

La principale nuisance de la mauvaise gestion des eaux atmosphériques est l'érosion hydrique. Après avoir défini ce phénomène et ses mécanismes, l'ampleur de ses effets sur le cadre de vie et le paysage sera présentée.

3.2.1.1. Définitions et mécanismes de l'érosion

L'érosion est l'usure et la transformation que les eaux et les actions atmosphériques font subir à l'écorce terrestre (Le ROBERT pour tous, 1995). L'érosion peut être naturelle ou accélérée. Elle est naturelle lorsque la perte de terre ne dépasse pas la vitesse de dégradation de la roche mère. C'est ce processus lent qui a donné le paysage de nos jours. Mais lorsque sous l'influence des actions anthropologiques, cet équilibre arrive à être bouleversé, on parle d'érosion accéléré. C'est de cette forme d'érosion que l'on parle souvent et c'est ce cas qui sévit le plus dans l'arrondissement de Houin. Le déplacement des particules du sol s'effectue sous l'effet de la force du vent ou de l'eau. Dans le premier cas, on parle d'érosion éolienne et hydrique dans le second.

Cette étude s'est appesantie sur le cas de l'érosion hydrique ou pluviale. L'érosion pluviale est l'ensemble des dégradations subies par le sol conséquemment au déplacement de ses particules par les eaux de ruissellement du plateau jusque dans les bas fonds et les plans d'eau, là s'effectue la sédimentation des particules emportées. Les facteurs qui sont à l'origine de l'érosion pluviale sont :

- le sol, sa stabilité structurale, sa pente et sa perméabilité caractérisent sa résistance à l'érosion

- la couverture du sol, la couverture végétale notamment celle au raz du sol sert de protection au sol. C'est donc les sols insuffisamment couverts comme celui du centre de l'arrondissement de Houin qui sont les plus vulnérables à l'érosion.

Le sol de l'arrondissement, notamment dans les agglomérations, n'a plus de couvert végétal et présente une certaine pente. Ce qui fait que les eaux de pluie ne s'infiltrent pas rapidement et une importante partie s'accumule et descend le long de la pente. Cet écoulement est grossi sur son trajet par d'autres écoulements superficiels qui lui font gagner de l'intensité qui creuse et dégrade facilement et rapidement le sol presque dénudé.

précédent sommaire suivant