WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La gestion de l'eau au Bénin et ses impacts environnementaux. Cas de l'arrondissement de Houin dans la commune de Lokossa

( Télécharger le fichier original )
par Coovi Ledestin Juvénal HOUSSOU
Université d'Abomey- Calavi Bénin - Maà®trise professionnelle en gestion de l'environnement 2010
  

précédent sommaire suivant

3.2.3. Ressources en eau souterraine

Le suivi qui est fait présentement des nappes d'eau souterraine est insuffisant, puisqu'il n'existe pas encore une estimation de la quantité d'eau des différents aquifères du sous sol béninois. Ceci pose le problème du faible niveau de connaissance des ressources en eau disponibles. Cette méconnaissance des nappes d'eau souterraines, bien que n'ayant pas encore un impact sur l'exploitation de ces nappes, pourrait bien constituer un handicap pour des projets d'exploitation de ces nappes à des fins industrielles à long terme.

En ce qui concerne les ouvrages hydrauliques permettant d'exploiter les nappes d'eau souterraines pour l'eau de boisson des populations de l'arrondissement, la gestion actuelle est source de pertes financières énormes et aussi de pertes d'eau

qui continuent sur le forage artésien de Vèha. Cet état de choses ne permet pas la réparation et le renouvellement des équipements de ces ouvrages, ce qui amènera à cours sûr l'interruption dans un futur proche de la fourniture de l'eau potable aux populations. Alors, les populations seront obligées de se retourner vers les sources d'eau alternatives et notamment l'eau du lac, et ainsi les populations seraient victimes des maladies hydriques.

Photo 11 et 12 : Conditions d'insalubrité dans lesquelles les populations s'approvisionnent au forage artésien de Vèha qui coule toujours 24H/24 depuis 1987

Source : Cliché Juvénal HOUSSOU, 2009

Le forage artésien de Vèha qui n'a pas encore connu un aménagement adéquat comme les autres forages de l'arrondissement, continue de déverser des millions de mètres cubes d'eau chaque année dans le lac. Cet écoulement permanent du forage ne rend plus l'eau de ce forage hygiénique et potable à cause de l'état d'insalubrité des alentours du forage (photo 11 et 12). Cette insalubrité peut devenir source de nombreuses maladies. De plus l'eau qui coule du forage au lac n'est pas du tout mis en valeur sur son trajet, hormis une petite bananeraie sauvage qui est irriguée en partie et sans dispositif réel d'irrigation, aucune autre action de mis en valeur n'est entreprise.

L'absence de mise en valeur des ressources en eau et les insuffisances des

source de nombreux désagréments à la vie sociale et économique des populations. Face à cet état de choses les populations mettent en oeuvre certains moyens de lutte pour réduire les effets négatifs de cette situation sur leur vie.

CHAPITRE IV : PRATIQUES ENDOGENES ET PROPOSITIONS DE MESURES POUR UNE MEILLEURE GESTION DE L'EAU

 

Pour lutter contre les conséquences néfastes de la gestion de l'eau sur l'environnement et sur elles-mêmes, les populations mettent en oeuvre de nombreuses pratiques endogènes d'atténuation des impacts. Ces pratiques varient suivant les moyens disponibles, les ressources en eau et l'ampleur des impacts. Après la présentation de ces mesures d'atténuations, des propositions sont faites pour mieux contenir ces impacts environnementaux et si possible les éviter.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



La Vita e Bella - Gite - Livinhac le haut