WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La gestion de l'eau au Bénin et ses impacts environnementaux. Cas de l'arrondissement de Houin dans la commune de Lokossa

( Télécharger le fichier original )
par Coovi Ledestin Juvénal HOUSSOU
Université d'Abomey- Calavi Bénin - Maà®trise professionnelle en gestion de l'environnement 2010
  

précédent sommaire suivant

4.1.2.2. Actions collectives de gestion des eaux pluviales

La conjugaison des efforts est une nécessité absolue dans la gestion des eaux de pluie et notamment en ce qui concerne le ruissellement. Ainsi du niveau du village au niveau de la commune en passant par l'arrondissement, une organisation doit être mise en place en tenant compte des réalités de chaque milieu. Les mesures ne nécessitant pas de gros moyens financiers mais surtout une main d'oeuvre peuvent être mises en oeuvre sous la coordination du chef de village. Celles nécessitant de gros moyens doivent être planifiées et soumises aux autorités communales pour recherche de financement et mise en oeuvre.

Sans de grands moyens financiers, les populations peuvent s'organiser pour éviter que l'eau ne se concentre et gagne de la force, il faudra donc lutter contre l'érosion en nappe en dispersant le ruissellement. Le ruissellement en nappe qui se déroule entre les concessions peut être contenir et disperser par l'installation de lignes végétalisées à base de la citronnelle Andropogon gayanus par exemple. Ces lignes devront être installées sur le chemin d'écoulement de l'eau entre les cases et suivant des intervalles réguliers depuis l'amont jusqu'à l'aval. Il va falloir sensibiliser tous les habitants et surtout ceux qui sont en amont et qui ne subissent pas trop l'effet du ruissellement des eaux comme les autres, à la nécessité de conjuguer tous les efforts pour empêcher la dégradation du cadre physique de la localité. Lorsque l'adhésion à cette lutte commune est obtenue de la plupart des ménages, il faudra alors choisir les plantes non envahissantes à planter et réaliser les lignes végétalisées pendant la saison des pluies. L'usage de la citronnelle pour ces lignes est conseillé. En ce qui concerne, l'écoulement en rigole qui se déroule le long des pistes de l'arrondissement, les populations peuvent réaliser des fascines ou des barrières en cailloux à des intervalles

réguliers. La réalisation des fascines ne nécessite pas de moyens de financiers juste la participation de chaque ménage mais en ce qui concerne la barrière de cailloux, la difficulté d'approvisionnement en pierres nécessaires à la réalisation du dispositif pourrait poser problème sans le concours financier de la mairie ou d'autres partenaires. Le concours financier est donc indispensable pour la réalisation de dispositifs durables de lutte contre l'érosion.

La mairie devra chercher des financements pour continuer les caniveaux le long de la grande piste qui traverse l'arrondissement ou bien réaliser des fossés maçonnés car l'érosion en rigole est très accentuée le long de cette piste. Une solution doit être trouvée au projet de construction de caniveaux en souffrance dans l'arrondissement afin que les travaux finissent par être achevés. La mairie devra aussi réaliser l'entretien régulier de la piste principale de l'arrondissement notamment avant chaque saison des pluies en aménageant correctement les fossés longitudinaux et en donnant une pente transversale suffisante pour l'écoulement de l'eau vers les fossés. Ceci évitera l'écoulement de l'eau sur la chaussée de la piste ce qui crée de grands ravinements longitudinaux. Il faudra aussi installer une barrière de pluie sur cette piste et règlementer l'accès des camions à cette piste après des pluies. Si toutes ces mesures peuvent réellement être mises en oeuvre, toutes les eaux de pluie de l'arrondissement de Houin pourront être bien canalisées pour aller vers leur exutoire que sont les eaux de surface.

Il est préférable que les autorités communales fassent un plan d'assainissement pour toute la commune et en particulier pour l'arrondissement de Houin comme l'a déjà fait la municipalité de Sakété par exemple avec le concours de la coopération allemande (GTZ). Une fois, le plan d'assainissement élaboré et validé, la recherche de financement sera plus aisée afin de pouvoir résoudre les problèmes d'assainissement en général dans la commune de Lokossa.

Tout comme les eaux de pluie les eaux de surface nécessite aussi un plan de gestion dont la mise en oeuvre apportera assez de solutions aux problèmes environnementaux dus à gestion de l'eau.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.