WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La gestion de l'eau au Bénin et ses impacts environnementaux. Cas de l'arrondissement de Houin dans la commune de Lokossa

( Télécharger le fichier original )
par Coovi Ledestin Juvénal HOUSSOU
Université d'Abomey- Calavi Bénin - Maà®trise professionnelle en gestion de l'environnement 2010
  

précédent sommaire suivant

4.2. Ressources en eaux de surface

4.2.1. Pratiques endogènes de réduction des impacts de la gestion

Face à l'ampleur croissante des conséquences de la gestion du lac Toho sur le niveau de vie de la population, les populations essaient d'apporter des solutions à la préservation des ressources du lac. Mais, devant l'impossibilité de réduire la précarité et d'améliorer leur cadre de vie, les pêcheurs s'enferment, malgré eux, dans l'individualisme et la recherche effrénée de solutions qui n'arrangent pas toujours tout le monde ; attitude généralement dictée par la résignation et le désespoir. C'est un peu le sauve qui peut qui conduit à des actes préjudiciables à la cohésion sociale et à l'esprit communautaire. Ainsi devant l'usage des techniques qui ruinent les potentialités halieutiques du lac, les chefs traditionnels essaient de redonner vie aux anciennes interdictions mais leurs initiatives sont annihilées par la division en leur propre sein puisqu'ils existent aujourd'hui deux groupes autour de deux fétiches installés par la population pour la protection et la gestion du lac. Actuellement le projet PADDPA travaille actuellement pour une synergie d'action entre les différents acteurs à travers le nouveau plan de gestion du lac Toho qui est en train d'être finalisé pour sa mise en exécution.

Les ressources du lac n'étant plus suffisantes pour la population riveraine, des initiatives privées de création d'étangs piscicoles existent pour compléter la production du lac. Ainsi, nous avons observé respectivement cinq (05) et deux (02) étangs piscicoles dans les villages de Logbo et de Vèha, tous alimenté par les eaux du lac.

Aussi, pour réduire la pression sur le lac, les pêcheurs pratiquement tous l'agriculture. Les cultures pratiquées sont essentiellement le maïs, le manioc et les légumes.

Toutes ces mesures atténuent l'ampleur des impacts de la gestion du lac Toho mais demeurent insuffisantes pour la survie des ressources de ce plan d'eau et l'amélioration des conditions de vie des populations riveraines.

4.2.2. Propositions de méthodes et techniques pour une meilleure gestion des eaux

Pour appuyer les initiatives de réduction à la base des impacts de la gestion de l'eau, il va falloir rendre opérationnels les comités et organisations de gestion autour de ce lac. Ainsi les quatre comités de pêches créés autour du lac doivent être appuyés pour redevenir fonctionnels et jouer le rôle qui est le leur. En effet, ces comités ont pour rôle de sensibiliser les pêcheurs afin qu'ils respectent la réglementation et participent aux travaux d'aménagement des plans d'eau ; ils sont aussi chargés de régler les conflits entre les différents groupes de pêcheurs. Ils n'ont pas un pouvoir de répression. Si, après avoir organisé des séances de sensibilisation dans une zone, les pêcheurs continuent les mauvaises pratiques, ils informent la police qui intervient.

Le programme PADPPA tel qu'il est conçu devra contribuer à terme, à l'amélioration des conditions de vie des pêcheurs, à la lutte contre la pauvreté des pêcheurs, à la protection et la conservation des ressources halieutiques des plans d'eau et à la préservation des droits et à la réduction des conflits. Ce programme a élaboré un plan de gestion du lac Toho dont la mise en exécution et le suivi seraient salvateurs pour ce lac. La réussite de la mise en exécution efficiente des différents axes d'intervention de ce plan permettront d'atteindre les résultats suivants :


· le peuplement du lac grâce à l'alevinage et à la création de frayères

· Le respect de l'interdiction des engins inadaptés

· La lutte contre l'érosion des bassins versants.

Il faudra aussi penser à la mise en place d'un système de crédit approprié afin de faciliter le développement des activités génératrices de revenus aussi bien celles liées à la pêche que celles qui ne le sont pas.

Enfin il faudrait une meilleure collaboration entre le milieu scientifique et le milieu professionnel afin d'étudier et d'apporter des solutions durables aux problèmes de nos cours et plans d'eau. Aussi cette collaboration devra permettre de disposer des statistiques diverses sur le lac et d'une base de données permanente sur le lac.

Par ailleurs, pour réduire le nombre de cas de bilharziose dans l'arrondissement, il va falloir sensibiliser la population à maintenir le lac dans un état de salubrité acceptable en évitant de prendre le lac pour un dépotoir ou une poubelle. De plus, il faudra éviter au maximum de se baigner dans le lac ou d'y plonger pour d'autres activités.

La collaboration entre le milieu scientifique et professionnel est fortement souhaitable puisqu'elle sera d'une aide substantielle dans la lutte contre les impacts de la gestion des eaux et notamment des eaux souterraines.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.