WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Essai sur les élites traditionnelles au Maroc

( Télécharger le fichier original )
par El Mostafa AAOURDOU
Université Moulay IsmaàŻl Meknes - Maroc - Master en science politique 2012
  

précédent sommaire suivant

B- Le traditionalisme et rupture de l'institutionnel

Au Maroc, chaque génération de l'élite prétend se démarquer de celles qui l'ont précédé, mais le divorce mental entre les générations n'a jamais atteint le point de rupture84(*). Malgré leur enseignement moderne, les descendants des notables, continuent d'entretenir les mêmes relations avec le pouvoir. L'élite comme tous les marocains a une utilisation défensive du pouvoir. Ils se rapprochent de son titulaire et sont toujours prêts à le servir. L'appartenance à l'élite gouvernante, isole ses membres du reste de la population. Cette autarcie constitue une tradition enracinée de ce groupe. Elle forme des castes qui ne pouvaient maintenir leur pouvoir qu'en refusant de se fondre avec la masse du pays85(*). La tendance élitiste citadine s'est accentuée par la fortune et le développement technique permettant une distinction sociale exprimée par une sorte d'exhibitionnisme. Ses intérêts dépendent de ceux de la monarchie. Quelque soit sa culture, l'élite est incapable de rivaliser avec celle-ci, et n'inclut que quelques vrais opposants. L'existence et la continuité de l'élite sont liées à la grâce royale. La monarchie peut surélever un individu comme elle est capable de le dévaluer. L'accès au pouvoir est tributaire de la vogue royale, peu importe les règlements juridiques et législatifs. En dépit d'une formelle appartenance aux sphères de l'institution et de la rationalité, beaucoup de ses pratiques l'éloignent de cette appartenance. L'individualisme, le traditionalisme et la rupture avec l'institutionnel constituent des moyens de la continuité des manières traditionnelles de l'ascension sociale. La continuité de telles méthodes ajournent en permanence tout progrès démocratique.

* 84 - J.Waterbury, Le commandeur des croyants..., op.cit, p. 109

* 85 -Octave Marais,  « les classes dirigeante du Maroc », op.cit, p. 709.

précédent sommaire suivant









La Quadrature du Net