WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Essai sur les élites traditionnelles au Maroc

( Télécharger le fichier original )
par El Mostafa AAOURDOU
Université Moulay IsmaàŻl Meknes - Maroc - Master en science politique 2012
  

précédent sommaire suivant

A- Des structures constantes 

Le comportement politique des acteurs modernes, notamment les partis politiques, les groupes économiques, les syndicats, est affecté par les traditions segmentaires héritées du passé du Maroc. L'institutionnalisation des tensions entre les compétiteurs, crée une situation d'équilibre. « Les marocains, cherchent malicieusement à garantir leurs patrimoines, leurs positions et renforcer leur prestige, sans négliger que leur ascension peut engendrer la ruine d'une autre personne et qu'à leur tour ils peuvent être victimes d'une semblable manigance. Une politique s'avère indispensable : « vivre et laisser vivre ». Survivre et réussir dans le système marocain, rendraient nécessaire d'évaluer constamment les possibilités d'alliance  et contre-alliance entre les groupes de l'élite. Ensuite le repli général sur une position du statuquo, apparaitrait aux yeux de tous comme la ligne de conduite la plus sûre »132(*).

La permanence des tensions et la violence caractérisant la société marocaine, ne peuvent générer que la stagnation, nonobstant, le changement certain des institutions politiques osé par quarante quatre années du protectorat. En dépit du développement de nouveaux rapports socio-économiques et la récente mouvance des pays arabes, la stagnation caractérise encore la société marocaine. Cela est lié au caractère des acteurs de la vie politique dans les systèmes segmentaires, tel le Maroc, où la vie politique est immuable. Rompre l'équilibre est intolérable, si une faction de l'élite révèle des symptômes d'un quelconque avantage, les autres factions s'unissent pour rétablir l'équilibre. Tous dans cette société tendrait à préserver le statuquo. L'initiative ainsi que la démarche risquée et audacieuse entrainent l'isolement dès que la situation évolue133(*). Il est donc préférable de ne pas s'aventurer aux téméraires. La témérité insolite des officiers marocains qui ont tenté à deux reprises de renverser la monarchie n'a eu d'égale que l'isolement des conspirateurs et leur échec.134(*) Cette attitude prédominante peut expliquer l'avènement du mouvement de 20 Février qui pourrait avantager la mouvance islamiste radicale d'Abdeslam Yassine. Pour contrebalancer, les islamistes modérés du Parti de Justice et Développement, contractent une contre alliance avec le pouvoir. Le contexte politique marocain, n'encourage guerre les éléments de l'élite à se maintenir dans leurs positions héritées. Eux aussi, oeuvrent, et tentent de ménager le chou et la chèvre pour consacrer le maintien de l'immobilisme et le conservatisme dans le pays.

* 132 - John Waterbury, commandeur des croyants..., op.cit, p .94.

* 133 -Remy Levau, Le fellah marocain défenseur du trône, op.cit, p. 11.

* 134 -Bernard Cubertafond, Le système politique marocain, op. cit, p. 27.

précédent sommaire suivant









La Quadrature du Net