WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Implantation d'un site écotouristique dans la région de Manjakandriana

( Télécharger le fichier original )
par Ioly Ravaka Joëlle Ramamonjisoa
Faculté Droit d'Economie de Gestion et de Sociologie Ambohitsaina Antananarivo  - Maîtrise en Gestion Option Finances et Comptabilité 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Section 3-ANALYSE DE LA CONCURRENCE

A partir d'une analyse profonde de l'offre et de la demande, on peut cerner pour notre service d'écotourisme, la présence des concurrents indirects.

3-1 La concurrence directe

Bien que la concurrence directe est nulle dans la région de Manjakandriana, nous ne pouvons pas dire qu'on tient le monopole du marché au niveau régional déjà que les hautes terres affichent une part de 7.3% du marché national. De même, 55% du marché est couvert par l'écotourisme et le reste par les autres activités du tourisme.

25

Ce qui signifie la présence d'autres opérateurs dans le domaine de l'écotourisme sur le marché national. Mais ce marché est très vaste et on suppose que la concurrence doit se faire aux alentours du domaine d'implantation. Cela revient à dire que ce sont des concurrents indirects. C'est ainsi que notre projet représente la première entreprise qui va implanter un site écotouristique dans la région de Manjakandriana avec une offre nulle et une demande qui va être captée pour notre marché.

3-2 La concurrence indirecte

Le domaine de l'écotourisme est peu exploité dans la région d'Analamanga de même qu'à Manjakandriana. Par contre des hôtels classés et des associations existent sur place. A Manjakandriana, le lac Mantasoa est le lieu de pique-niques, de vacances des tananariviens surtout durant les fêtes de pâques.

l Les associations Kiadin'i Madagasikara ont planté en 2003 des arbustes à Mantasoa pour constituer une haie et délimiter les aires de camping afin d'accueillir les « sacs à dos » ou les touristes, mais ces lieux ne sont pas prévus à des fins lucratifs .Cela veut dire que des flux de notre clientèle cible peuvent être captés selon la capacité de charge de leur site. De part et d'autres, 3 concurrents indirects existent.

l Il existe par ailleurs à 60km d'Antananarivo trois opérateurs touristiques qui offrent des hébergements de luxe et classés 3 étoiles où l'un d'eux est placé au bord du lac Mantasoa et ses environs : Un hôtel de luxe 3 étoiles le Riverside, L'hôtel Jean Laborde, Faly Island Resort. Ils offrent des repas gastronomiques inédits des bungalows tout équipés, incluant la TV par satellite et salle de bains privatifs .Les vestiges des installations du haut-fourneau qui y fut installé par Jean Laborde y demeure encore et constitue un patrimoine culturel qui intéresse les visiteurs du site. Visiblement, ces trois offreurs ont une autre cible de clientèle bien qu'ils sont sur les lieux de notre prise. Toutefois le prix de ces hôtels n'est pas abordable pour les malgaches qui ne peuvent pas se payer une nuitée de plus de 20000 Ariary. Par ailleurs avec le prix de l'essence a doublé cette année et il est plus préférable pour les malgaches de privilégier les destinations plus proches mais à la même hauteur de découverte. On assiste ici à une relation de complémentarité à supposer qu'une partie de notre masse de clientèle peuvent faire de l'écotourisme mais veulent également bénéficier du confort s'ils ont les moyens.

l D'autres opérateurs dans l'écotourisme fréquentent un marché en dehors de notre région d'implantation, il est nécessaire d'analyser leur force de vente :

-les supports publicitaires employés -les partenariats contractés

-les méthodes de promotions utilisées a)Les supports publicitaires employés

26

L'internet est le plus utilisé .Des liens comme www.sobika.com, www.Lephoenix magazine.com réservent des espaces publicitaires où l'on peut trouver toutes les promotions et toutes les transactions reliées aux activités du tourisme. En effet les transactions économiques (frais de séjour et frais de voyages) peuvent se faire via internet.

Autres moyens de communication publicitaire sont les annuaires et les guides touristiques. En général, tous les abonnés et inscrits à l'ONTM peuvent émettre leurs annonces dans des pages qui leurs sont réservés. Cet autre moyen est parmi les plus efficaces car il est disponible et distribué dans les avions, les restaurants et hôtels et presque toute la clientèle du tourisme peut le recevoir où qu'il soit. Il y a également les vitrines qui se font entre les pays intéressés et ceux qui veulent promouvoir leur produit à l'étranger. La vitrine de Madagascar est une occasion pour tous les investisseurs malgaches y compris ceux qui opèrent dans le secteur touristique de mettre en avant leur atout et de négocier directement avec la clientèle cible. Vient ensuite, le mass média.

Ces différences de support publicitaires entraînent déjà une segmentation de marché. A titre d'exemple les consommateurs de masse ont pour habitude de recourir à la télévision et à la radio pour s'informer.

b) Les partenariats

On vient de voir qu'il existe des partenariats entre les agences de voyage et les infrastructures hôteliers. Mais il en existe encore d'autres formes :

- Label de qualité Welcome Madagascar : Trois entités partenaires ont pour rôle respectif d'évaluateurs (Chambre du Commerce, d'Industrie, d'Artisanat et d'Agriculture d'Antananarivo) de maître d'oeuvre (Jeune Chambre Internationale) et d'expert (Association Go To Madagascar) dans ce « Label de qualité ». Les opérateurs touristiques adhérents qui répondent aux standards de qualité exigés sont labellisés comme le groupe HSM*.

Les critères d'évaluation ont été en partie calqués sur la Charte Réunion Qualité et adaptés au contexte malgache.

- Nature Lodging qui est une association d'opérateurs malgaches qui oriente les touristes dans des sites naturels à travers la pratique du tourisme nature, raisonné, durable et respectueux de l'environnement.

c)-les méthodes de promotion

c-1La diversification des activités

4 Le tourisme d'aventure et le tourisme sportif : à titre d'exemple l'agence de voyage MadaMaki propose à cet effet divers activités sur les zones lacustres et terrestres (trek, escalade, canyoning, jumping...)

4

27

Le tourisme gastronomie : où l'art culinaire malagasy des grands restaurateurs de la capitale est le plus connu. En effet, s'il n'y a pas de contact avec la population locale, une légère transformation de cette tradition culinaire se fait ressentir.

4 Les excursions organisés et les randonnées: à titre d'exemple, une agence de voyage « au nid des rêves propose des excursions en groupe de 8 personnes sur la destination « Tamatave-Canal de Pangalanes- Hôtel Ankanin'ny Nofy »

c-2 La diversification du Public cible

On cible en moyenne des voyageurs individuels ou des groupes de 6 à 20 voyageurs pour les randonnées sans distinction d'âge. Mais il y a les circuits sur-mesure qui segmentent la clientèle. A titre d'exemple, le tour opérateur Moramoraventure organise des circuits pour des voyageurs individuels ou en groupe, nationaux ou étrangers, familles ou organisations, personne sportive ou à niveau d'endurance physique faible.

c-3 Les méthodes de promotion de la destination

Ces opérateurs savent bien toutes les contraintes temporelles, financières des voyageurs et les petits plus qui leur font changer d'avis. Ils emploient ces différents faits pour la promotion d'une destination, notamment :

4 Les remises : en moyenne entre 20 à 40% dont la période de remise se situe en général entre Mars et Juin.

4 Les thèmes de voyage : Cela devient une habitude de lancer des publicités sous forme de thèmes plus commerciales entre autre : « vacances de rêve à Sainte Marie » « vacances ensoleillées », « séjours de rêve à Nosy be » et de mettre en avant les atouts du site « eaux turquoises, sables blancs, les dunes, les grottes, les lémuriens... »

4 Les saisons : sont en général de Septembre jusqu'à Mai

4 Pack de voyage

Les packs de voyage se composent de billets d'avions inclus ou non avec des remises suivant des périodes de remise et hébergements inclus. A titre d'exemple, l'hôtel Antsanitia Resorts annonce sur son site web une offre de remise de 40% pour les suites juniors et 50 % sur les chambres et bungalows qu'il possède. L'offre est valable pour tous les clients du 24 juin au 30 juin 2009 et le tarif billet inclus ne dispose de remise.

De nouveaux marchés sont en cours de structuration, mais ils seront des futurs concurrents indirects, de part les analyses des activités qu'ils se sont proposés. On se préoccupe non seulement des conditions présentes mais aussi de l'évolution future dans le but de faire ressortir les opportunités et menaces que l'on anticipe :

l Un nouveau parc marin va être crée sur le littoral de Toliara dans les horizons de 2011, il renferme le plus grand système de récif corallien du monde. Un financement de 140000 dollars est attribué pour réaliser ce projet pour une durée de deux ans. Les activités prévues sont le reboisement sur les bassins versants, la formation de guides, l'assainissement de la plage, l'éducation environnementale.

l Un hôtel écotouristique et accueil solidaire va être crée dans le nord et l'ouverture est prévu pour 2010.L'hôtel n'a pas encore dévoilé sa dénomination sociale mais toutefois il lance un appel aux retraités étrangers qui veulent s'installer dans la grande île et garder une vie active en contribuant à la population locale

Le domaine de l'écotourisme est assez nouveau bien qu'il évolue assez vite à Madagascar.

Manjakandriana n'a pas encore été servie par l'écotourisme mais toutefois beaucoup de concurrents indirects rodent autour du marché. 3 hôtels classés 3 étoiles se partagent le marché à Mantasoa mais pour une clientèle recherchant le luxe et le confort.

Les promoteurs dans l'écotourisme par contre ne sont pas sur place. Mais leurs forces de ventes tels que les supports publicitaires employés, les partenariats contractés, les méthodes de promotions utilisées sont assez solides ce qui explique entre autre le taux assez marginal pour la région des hautes terres.

Par synthèse, on peut conclure que la promotion doit être avant tout bien étudiée pour pouvoir réussir les prévisions touristiques espérées.

De nouveaux marchés sont également en cours de structuration. Certes, ils n'existent pas encore mais ils ont la possibilité de modifier la structure du marché actuel dans une future prochaine à partir de l'horizon 2010. Il faut surveiller leur évolution comme on doit surveiller actuellement l'évolution de ceux qui ont déjà leur part dans le marché.

On peut dire ainsi qu'on est pour le moment dans une situation assez positive pour notre implantation avec non-compression de la filière « écotourisme » dans la région d'autant plus que les grands promoteurs ne sont pas encore alertés par l'existence des atouts de cette commune. En effet ,même s'il y a d'autres types d'offres qui disputent la région de Manjakandriana, leur créneau est visiblement pour une autre segmentation du marché (clientèle haut de gamme).

28

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net