WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Démographie de la région de Ziguinchor au Sénégal: de la veille de la réclamation indépendantiste à  nos jours


par Oumar DIOP
Ecole nationale de la statistique et de l'analyse économique - Elève ingénieur des travaux statistiques 2011
  

précédent sommaire suivant

CONCLUSION :

En conclusion, on peut retenir que l'étude de la population de la région de Ziguinchor, selon l'approche temporelle, revêt une importance capitale dans la mesure où il n'en existe pas de cette forme dans celles antérieures. Elle est importante d'autant plus que la région vient d'être traversée par une crise dont les conséquences ne sont jusqu'à présent pas mesurées.

Partant de l'hypothèse selon laquelle le conflit devrait surement avoir des répercutions sur le comportement démographique de la population, nous avons cherché à capter ces modifications en tenant compte de l'évolution de l'effectif globale, de la répartition spatiale et de la structure par âge et sexe de la population.

De manière globale la population de la région connait une croissance linéaire avec un taux d'accroissement de l'ordre de 3%. Suivant la répartition spatiale, l'étude de la population selon la zone de résidence montre que l'urbanisation a connu une forte progression durant la période conflictuelle. Cependant ce constat seulement ne permet pas de déduire que cela est dû entièrement au conflit. Il se peut qu'il ait d'autres variables qui expliquent cette croissance. Seule une étude sérieuse pourra permettre d'élucider cette question. Concernant la répartition selon le département 46% de la population est concentrée dans le département de Ziguinchor faisant de celle-ci le premier pôle démographique de la région vient ensuite celui de Bignona avec 45%, enfin le département Oussouye qui a une part assez faible de l'ordre de 9%.

L'analyse de la pyramide des âges a montrée que celle-ci est en constante expansion comme celle de la plupart des régions pauvres en voies de développement où la natalité est assez importante et la mortalité en baisse. Toutefois, elle a gardé une même structure au cours du temps. Sa base large et son allure symétrique montre que cette population est caractérisée par une population jeune et un sex ratio équilibré. En effet, les moins de 20 ans constituent 54% de la population et le rapport de masculinité est de 99% en 2010.

Nous terminons cette analyse pour dire que la région connait un manque de données statistiques réel et même les données disponibles en termes de population posent un certain problème de fiabilité. C'est pourquoi, nous suggérons que la région soit dotée d'un dispositif statistique qui lui soit adéquat en moyens humains et matériels car étant une zone dont l'information statistique est une nécessité.

BIBLIOGRAPHIE :

Gasser G. (2001), « Être jeune à Ziguinchor », consulté sur le site http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/pleins_textes_7/autrepart1/010026461.pdf, le 15 août 2011

Marut J. C. (1994) « Les représentations territoriales comme enjeux de pouvoir : la différence casamançaise », CNRS, UMR REGARDS, Bordeaux consulté sur le site : http://www.georouen.org/IMG/pdf/Ch.2.MARUT.pdf, le 02 septembre 2011

Robin N. et Ndione B. (2006), « L'accès au foncier en Casamance : L'enjeu d'une paix durable ? » IRD et Handicap International.

Sanka A. et Mané B. (2008), « Recensement des personnes refugiées, rapatriées et déplacées dans les arrondissements de Niaguiss et de Niassya » Service régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor.

précédent sommaire suivant