WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse et gestion du risque dans le système bancaire: cas du risque monétique et de la monnaie électronique au Sénégal

( Télécharger le fichier original )
par Ulrich Evrard LEYINDA LEKINGANI
Académie Sherbrooke Dakar - Master européen en management et stratégies financières 2011
  

précédent sommaire suivant

1.2. Bénéficiaire du système STAR-UEMOA

Les participants éligibles au système sont : les banques et établissements financiers, les services financiers de la Poste, les Société de Gestion et d'Intermédiation Boursières (SGI), la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), le dépositaire Centrale/Banque de règlement et d'autres institutions financières régionales. Le fonctionnement de ce système s'inscrit dans le cadre de la recherche permanente d'un service de qualité au profit des utilisateurs en vue d'en faire un modèle de développement et d'intégration financière régionale. A cet égard, il convient de relever une appropriation du système par les utilisateurs, se matérialisant par les aspects suivants :

Ø L'ensemble des banques et établissements financiers participants transmettent régulièrement des ordres à STAR-UEMOA ;

Ø 90 % des transactions des banques dans l'UEMOA transitent par STAR-UEMOA ;

Ø 90 % des banques estiment que STAR-UEMOA est un moyen très efficace pour le dénouement des transferts au sein de la zone UEMOA (cf BCEAO) ;

Ø Les coûts induits pour les transferts à travers le système sont faibles et constituent des économies d'échelle pour les banques.

1.3. Risques inhérents à STAR-UEMOA

Le Système de Transfert Automatisé de Règlement de l'UEMOA constitue un système dans lequel s'opère essentiellement des transferts (virement électronique) et des règlements de gros montants (plus de 50 millions de Fcfa), effectués directement dans les livres de la BCEAO après compensation multilatérale du système. Chaque banque ou participant possède une plateforme de paiement connectée au système STAR-UEMOA. Cependant à l'instar d'autres systèmes de paiement de gros montant, STAR-UEMOA peut faire face aux risques de sécurité, opérationnel, de règlement, de crédit, de liquidité et systémique.

Ø Risque de sécurité

Le risque de sécurité, qui fait habituellement partie du risque opérationnel, porte sur des actes intentionnels, notamment la fraude, par lesquels une opération de paiement est enclenchée ou modifiée dans le but de détourner ou de s'approprier frauduleusement des fonds. Ce type de risque peut également comprendre tout acte malveillant ou de sabotage, notamment le piratage informatique ou le déni d'attaques sur le service qui peuvent exposer une partie à une perte financière

Ø Risque opérationnel

Le risque de perte découlant de l'insuffisance ou de l'échec de processus, de personnes et de systèmes internes, ou d'événements externes. Le risque opérationnel comprend des facteurs tels que les pannes techniques ou l'erreur humaine qui causent ou aggravent les risques de crédit ou de liquidité, ainsi que des événements naturels (ex des cas de force majeure). Le risque opérationnel peut être classé dans les grandes catégories suivantes : fraude interne; fraude externe.

Ø Risque de règlement

Le risque de règlement constitue le fait que le règlement dans le cadre de STAR-UEMOA ne se déroule pas de la façon prévue (ex du cas d'un participant n'étant pas en mesure d'honorer à ses obligations nettes). Le risque de règlement comprend à la fois des risques de crédit et de liquidité. Si l'une des parties (participant ou dépositaire centrale banque) n'honore pas à ses obligations de règlements envers une ou plusieurs contreparties, cela peut entraîner un blocage du système à cause du fait que les ordres de transferts et de règlements sont irrévocables.

Ø Risque de crédit

Le risque de crédit dans STAR-UEMOA consiste en ce qu'une contrepartie ne règle pas une obligation à sa pleine valeur, soit lorsqu'elle est échue ou à un moment ultérieur. Contrairement à ce qui se passe dans un cas de fraude (simulation d'insolvabilité), le payeur enclenche une opération dans l'intention de payer, mais en raison de problèmes d'insolvabilité ou de liquidité réelle, le paiement n'est pas effectué et le bénéficiaire perd la totalité ou une partie du montant principal. Ainsi, dans le Système Interbancaire de Compensation Automatisé (SICA-UEMOA), le risque de crédit se présente en cas de défaut et est déclaré lorsqu'un déficit demeure dans le compte de règlement de l'adhérent et empêche tout règlement après que des avances ont été effectuées.

Ø Risque de liquidité

La distinction qui peut être établie entre un risque de crédit et un risque de liquidité est

que le risque de crédit se rapporte directement à la possibilité d'une perte, tandis que le risque de liquidité se rapporte à un déficit de trésorerie. Le risque de liquidité se présente soit comme cause immédiate soit comme résultat d'un des autres risques. Par conséquent, dans toute perturbation éventuelle de règlement, le manque de liquidité semble toujours être l'une des conséquences principales de l'incapacité d'un participant d'effectuer un règlement. Le déficit de liquidité peut être coûteux pour les institutions financières et aboutir à des emprunts coûteux, des manques aux obligations contractuelles ou la faillite.

Ø Risque systémique

En cas de réalisation du risque de règlement, de crédit ou de liquidité débouchant sur une faillite de l'un des participants, cela peut entraîner le blocage du système de compensation et de règlement susceptible de paralyser l'ensemble du système STAR-UEMOA et SICA UEMOA. Il y a également une possibilité de blocage des règlements en cas de panne du système d'un des grands participants. Un blocage peut se produire lorsqu'un participant n'est pas en mesure de transmettre et de régler des paiements, empêchant ainsi d'autres institutions d'effectuer leurs paiements. En plus, un embouteillage pourrait découler d'un problème opérationnel si un participant immobilise une grande quantité de liquidité (ex lorsque le participant continue de recevoir des paiements d'autres participants mais, pour des raisons techniques, est incapable de libérer les paiements dans le système. Ces différents cas entraînent généralement un risque systémique. Le risque systémique est donc le risque qui touche l'efficacité, la sécurité et le bien-fondé du système de paiement dans son ensemble.

précédent sommaire suivant







Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



9impact, le film en entier sur vimeo

BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.