WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La micro- finance dans l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines au Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Léonie KOUMASSA
Université d'Abomey- Calavi (Bénin ) - Diplôme d'ingénieur agronome 2007
  

précédent sommaire suivant

7.2. Besoins financiers des riziculteurs enquêtés pour l'adoption de

nouveaux paquets technologiques de production du riz

Le travail effectué sur l'analyse de l'adaptabilité des termes de crédit aux conditions de

production rizicole en vue d'adoption de nouveaux paquets technologiques montre que :

? Avec les taux d'intérêt pratiqués par les IMF du milieu d'étude, la production

rizicole telle que pratiquée dans les systèmes de culture actuels du milieu d'étude peut

supporter le coût du prêt. Les taux d'intérêts sont donc adaptés à la production rizicole.

? Les montants des crédits octroyés aux riziculteurs sont nettement en dessous du

fonds de roulement nécessaire pour l'exercice de l'activité. Les montants des prêts accordés

aux producteurs de riz ne sont donc pas adaptés.

? Les garanties exigées par les IMF ne sont pas compatibles à celles fournies par

les producteurs

? Les échéances de remboursement appliquées par les structures de micro-finance

ne sont pas adaptées aux conditions de production rizicole.

Il découle de toutes ces observations que l'hypothèse H2 de notre étude qui stipule que les

termes de crédit appliqués par les IMF ne sont pas adaptés aux conditions de production

rizicole est vérifiée.

Tout ceci montre que la demande de crédit pour l'adoption des nouveaux paquets

technologiques n'est pas encore satisfaite. Ceci pose un problème, car le riz fait parti des 5

meilleures spéculations retenues au Sud et au Centre Bénin qui présente une priorité de

financement (Allagbé et al. 2004).

99

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

Sur le plan technologique, l'analyse a été effectuée par rapport au niveau le plus complexe des paquets technologiques (ce qui nécessite le plus de coût) afin de prendre en compte la totalité des besoins en financement des producteurs. Il découle que les montants nécessaires à l'adoption du dit paquet technologique excèdent 140000FCFA à l'hectare, alors que les montants de prêts octroyés sont largement en dessous, les échéances convenables aux producteurs sont celles qui dépassent six (6) mois. Par ailleurs, les garanties ne sont pas compatibles à celles exigées par les IMF.

100

Contribution de la micro-finance à l'adoption de nouveaux paquets technologiques de production de riz dans le département des Collines

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.