WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La remise en cause des frontières africaines. Cas de la RDC

( Télécharger le fichier original )
par Olivier DIEMBY MALENGA
Université technologique Bel Campus à  Kinshasa en RDC - Licence en relations internationales option politique internationale 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.3. Irrédentisme

La considération des populations frontalières comme des étrangers par les autres ethnies est une réalité pour toutes les régions de la RD Congo. Cette attitude ségrégationniste ne peut que frustrer les minorités ethniques des contrées frontalières et les pousser soit à réclamer l'indépendance, soit à chercher à se rattacher à un pays voisin. Cela est une vraie menace à la cohésion nationale et à l'intégrité des frontières.

1.4. Découverte des matières premières à la frontière commune

Depuis un certain temps, la RD Congo se trouve confrontée à des divergences de vues avec certains de ses voisins. Et si, l'on n'y prend pas garde, elle risque de devenir source de conflits armés dans un proche avenir. Il s'agit entre autres de ce que l'on qualifie de zone d'intérêt commun.

La logique commande qu'une zone destinée à être d'intérêt commun soit située à cheval entre deux ou plusieurs Etats. La géologie méprisant des frontières tracées par l'homme, fait qu'un gisement minier ou pétrolier puisse se situer en lisière de deux ou plusieurs Etats. C'est dans ce contexte que se négocient les accords qui définissent les modalités d'exploitation en commun des richesses ainsi localisées.

C'est le contentieux existant aujourd'hui entre la RD Congo et l'Angola au sujet de l'exploitation du pétrole off-shore dans l'océan Atlantique, entre la RD Congo et l'Ouganda pour l'exploitation du pétrole du graben Albertine, entre la RD Congo et le Rwanda pour l'exploitation du gaz méthane du lac Kivu.

L'exploitation commune des richesses dans ces zones pourraient être des sources de conflit les années à venir, si les accords signés sont dénoncés ou carrément intentionnellement ignorés par l'une des parties.

1.5. Pressions démographiques

Comme les vents, les mouvements migratoires vont des hautes pressions vers les basses pressions, ici démographiques : le surpeuplement du voisin l'oblige à déverser son trop plein vers les voisinages à basse densité. Les mouvements migratoires, provoqués par les pressions démographiques, finissent par engendrer des différends fonciers et susciter les questions de nationalité entre les autochtones et les populations issues de l'immigration. Ces difficultés de cohabitation se rencontrent souvent chez les populations frontalières et très vite, tournent aux problèmes identitaires avec des revendications pouvant avoir des incidences sur les frontières nationales.

1.6. Mauvaise gouvernance

Elle est tenue responsable de manque de capacités humaines dans les domaines de la santé, de l'éducation, de l'environnement, de l'alimentation, de la gestion publique, de la culture, de la gestion des ressources humaines et financières et des infrastructures sociales et routières. Une gouvernance fondée sur le népotisme et qui marginalise un groupe de la société en lui faisant perdre son intégration sociale, est susceptible d'engendrer des frustrations sociales à la base des revendications séparatistes ou de l'autonomie.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net