WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La formation de la perception de la maison de placement chez les enfants en domesticité entre 9 et 15 ans dans les communautés de Turgeau et de Martissant à  Port-au-Prince : approche matérialiste dialectique.

( Télécharger le fichier original )
par Ricarson DORCE
Université d'état d'Haiti - Licence 2012
  

précédent sommaire suivant

C)- AUTOUR DE LA FAMILLE DE PLACEMENT

c.1) - profil social

La famille de placement est généralement urbaine, plus ou moins fortunée ou instruite par rapport à la famille naturelle de l'enfant en domesticité. Souvent, cette famille maltraite l'enfant qu'elle prétend aider. La maltraitance domestique est banalisée. Cette banalisation entraîne l'enfant en domesticité vers une adaptation fragile à cet espace de placement qui rend continuellement son développement psychologique façonné par des expériences brutales.

Le mode de traitement donné à l'enfant en domesticité varie suivant l'appartenance religieuse, le niveau d'éducation, la capacité financière, les valeurs partagées par la famille d'accueil...

Le chercheur Legrand Bijoux a porté un regard critique sur l'usage arbitraire du pouvoir ou le complexe du tigre dans les moeurs haïtiennes.70(*)

D'un autre point de vue, il faut mentionner que, dans le langage populaire, l'enfant est représenté comme une petite bête ( on dit : Timoun se ti bèt ). Tout ceci influe sur la façon d'accueillir l'enfant et de se comporter avec lui.

c.2) - mode de perception sur la domesticité

Nous avons rencontré deux familles d'accueil qui nous ont laissé comprendre que c'est un sacerdoce quand elles choisissent d'aider certains enfants dont les parents sont démunis en dépit des difficultés économiques qu'elles affrontent elles-même souvent. Elles reconnaissent que placer l'enfant en domesticité est parfois le seul choix qui se présente à ces parents incapables de répondre aux besoins essentiels de leurs enfants.

Elles avouent que l'enfant confié à une maison de placement doit être bien traité comme tout le monde, mais selon elles pour qu'un enfant soit bien élevé, il faut le fouetter dès qu'il commet l'excès. Enfin, elles confessent que, dans certaines familles, l'enfant placé est parfois maltraité de manière excessive.

c.3) - type de communication dans la maison de placement

Dans la famille de placement, il existe une forme de communication verticale. L'enfant en domesticité n'a pas le droit de faire valoir son point de vue. Il est battu constamment et très souvent humilié ou agressé continuellement. Il regarde rarement les autres dans les yeux. Il reste tête baissée quand on lui parle. La communication, dans ce cas, n'est pas un exercice d'ouverture à l'autre, de compréhension mutuelle, de respect réciproque... et ne tend pas vers l'autonomie.

La grande docilité de l'enfant placé en domesticité est une stratégie de survie en face de l'autoritarisme du propriétaire de la maison de placement. Son repli sur soi et son sentiment d'infériorité doivent être interprétés comme le résultat du processus chronique d'exploitation. Ses rapports avec les membres de la famille de placement sont fondés sur la domination.

* 70Cf. Legrand Bijoux , Des moeurs qui blessent un pays (Haïti) , Media-texte , P-au-P, 1997

précédent sommaire suivant









La Quadrature du Net