WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'analyse de la chaàŽne de valeurs des produits agroforestiers : cas de dacryodes edulis (safou) dans le bas-Congo et à  Kinshasa.

( Télécharger le fichier original )
par Giresse BIFUBIAMBOTE SALAMBIAKU
Université de Kinshasa RDC - Ingénieur agronome/ économie agricole 2011
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

CHAPITRE 2 : APPROCHE METHODOLOGIQUE

Ce second chapitre se focalise successivement sur le choix et la description de la zone d'étude, les outils utilisés pour mener cette recherche, les données et leurs sources, la pré-enquête, l'enquête proprement dite, la population de l'étude et l'échantillonnage, et en fin les limites de l'étude.

2.1. CHOIX ET DESCRIPTION DE LA ZONE D'ETUDE

Bien que le safou soit produit sur toute l'étendue du territoire national, les données sur lesquelles la présente étude est basée ont été collectées dans deux provinces de la République Démocratique du Congo, à savoir : la province du Bas-Congo et la ville province de Kinshasa. Etant donné que nous avons mené une étude de filière, celle-ci couvre trois groupes d'acteurs situés à trois principaux niveaux de la chaine à savoir : Les producteurs (au Bas-Congo), les commerçants (au Bas-Congo et à Kinshasa) et les consommateurs (au Bas-Congo et à Kinshasa). Les figures 2 et 3 ci-dessous présentent les sites de l'étude.

2.1.1. La province du Bas-Congo

Située entre 4° et 6° de latitude Sud et 12° et 16° de longitude Est, la province du Bas-Congo est limitée au Nord par la République du Congo, au Sud par l'Angola, à l'Est par la ville province de Kinshasa et à l'Ouest par l'océan Atlantique et l'enclave de Cabinda. Sa superficie est de 53.920 km², soit 2,3 % de la superficie de la République Démocratique du Congo. C'est la plus petite province du pays après la ville de Kinshasa. La figure 2 ci-dessous présente la province du Bas-Congo administrativement.

Figure 2. Carte administrative de la province du Bas-Congo

Administrativement, la province du Bas-Congo est subdivisée en trois districts (Lukaya, Cataractes et Bas-Fleuve) et deux villes (Boma et Matadi). Elle comprend 10 territoires ruraux et 55 secteurs. Son chef lieu est Matadi.

2.1.1.1. Cadre physique (PNUD, 1998)

Le climat du Bas-Congo est du type tropical soudanais avec 4 mois de saison sèche et une saison de pluie intercalée par une petite saison sèche entre janvier et février.

Le climat du Bas fleuve (hinterland côtier) est du type steppique avec une irrégularité très élevée des précipitations, tandis que celui des Cataractes et de Lukaya est de type AW4 (4 mois de saison sèche). La température moyenne oscille autour de 25°C (PNUD, 1998).

Tableau 2. Pluviométrie du Bas-Congo de 1998-2009

Année

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

Pluviométrie (mm)

1643,3

1467,9

1341,7

1268,9

1014,4

1100,9 

999,8

1075,3

1358,1

1185,8

850,3

1161,0

Source : station climatologique de l'INERA/LUKI

Depuis l'an 2001 jusqu'à nos jours, la pluviométrie n'atteint pas 1200 mm, excepté en 2006. Pourtant, il y a quelques décennies la pluviométrie variait entre 1800 mm et 1500 mm l'an. Ceci est sans doute une preuve du changement climatique dû essentiellement à la déforestation très avancée dans cette province.

A l'exception du Nord-Mayombe qui est drainé par le shiloango, le Bas-Congo fait partie de l'immense bassin du fleuve Congo.

La végétation du Bas-Congo comprend trois types de formations naturelles distinctes : l'hinterland côtier caractérisé par une végétation de mangrove, le district du Bas-Fleuve est recouvert par la forêt sur son étendue alors que les districts des Cataractes et de la Lukaya lesquels, malgré une forte pluviosité, correspondent à une région de savane entrecoupée par les lambeaux de forêt.

Pauwels (1993) souligne que les sols du Bas-Congo sont répartis selon quatre types à savoir :

- les sols sablonneux du type ferrasols : Boma, zone accidenté bordant le fleuve jusqu'à Matadi. Sols médiocres non propices à l'agriculture, mais plutôt à l'élevage ;

- les sols argilo-sablonneux et argileux du type ferrasols sur roche basique (Lukula, Tshela, Nord et Ouest de Sekebanza). Sol propice aux cultures pérennes voire vivrières ;

- les sols argilo-sablonneux (Sud de Sekebanza, Sud-ouest de Luozi, Mbanza-Ngungu, Madimba (vallée d'Inkisi). Sols fertiles et indiqués pour les cultures vivrières ;

- les sols sablo-argileux avec taches argilo sablonneuses (Nord-est de Luozi, Nord-ouest Mbanza-Ngungu et dans le district de la Lukaya). Sols fragiles et faiblement fertiles.

L'hydrographie au Bas-Congo est dominée par le fleuve Congo qui traverse la province et qui draine les eaux de plusieurs affluents. Le Bas-Congo est une province à haut relief, renfermant entre Kinshasa et Boma les monts de cristal de Bangu.

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour