WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'analyse de la chaàŽne de valeurs des produits agroforestiers : cas de dacryodes edulis (safou) dans le bas-Congo et à  Kinshasa.

( Télécharger le fichier original )
par Giresse BIFUBIAMBOTE SALAMBIAKU
Université de Kinshasa RDC - Ingénieur agronome/ économie agricole 2011
  

précédent sommaire suivant

2.1.2. La ville province de Kinshasa

Capitale administrative de la République Démocratique du Congo, la ville de Kinshasa est localisée entre 4 et 5° de latitude Sud et 15 et 16° 3' de longitude Est. Elle a pour limites géographiques : la province du Bandundu au Nord-est, la province du Bas-Congo au Sud, la République du Congo à l'Ouest. Elle s'étend sur une superficie totale de 9.965 km² (Ministère du plan 2005, De Saint Moulin 2005). Elle est administrativement subdivisée en quatre districts et 24 communes.

Fig.3. Carte de la ville province de Kinshasa (De Saint Moulin, 2005).

2.1.2.1. Cadre physique

Le climat de la province de Kinshasa est du type AW4 suivant la classification de Koppen. C'est un climat tropical humide soudanéen avec deux saisons, une saison sèche s'étendant sur quatre mois et une saison des pluies de huit mois.

Le réseau hydrographique est composé de rivières de diverses dimensions qui prennent sources principalement dans les collines et coulent du sud vers le nord, baignent la plaine et se jettent dans le fleuve Congo, notamment au niveau de pool Malebo (Ndembo, 2000).

Selon Crabbe (1980), les caractéristiques des sols de la ville province de Kinshasa sont fonction de la structure géomorphologique de l'endroit où l'on se trouve. De manière générale, les sols de Kinshasa sont constitués des sables fins (50 à 60%) avec des faibles teneurs en argile (20%). Ce sont des hydro-xero-arenoferrals caractérisés par la pauvreté minérale des horizons superficiels et une faible teneur en matière organique.

Dans la subdivision phytogéographique de l'Afrique tropicale la ville province de Kinshasa se situe dans la région Guinéo-congolaise, domaine congolais, secteur du Bas-Congo (Pauwels, 1993; Lubini, 1997).

La végétation de la province de Kinshasa est essentiellement faite de savanes, parsemées d'arbustes et des galeries forestières. Suite à la pression urbanistique, elle se trouve actuellement localisée dans la région des collines et sur le plateau du Kwango (Lubini et al., 1997).

La plaine fluviale : sur cette plaine coexistent la savane dégradée et la forêt inondée à Cyperus papyrus. La végétation herbacée est représentée par le Cyperus papyrus sp., Nymphaea sp., Pennisetum sp., Hyparrhenia diplandra, Panicum maximum et Loudetia simplex. La végétation arborée est dominée par Manilkara sp., Berlinia sp., Milletia drastica, Hymenocardia acida et Anthocleista liebrechtsiana (Lebrun & Gilbert, 1954; Pauwels, 1993).

Sur les collines subsistent des lambeaux forestiers, des galeries et des jachères forestières. La strate herbacée est dominée par Hyparrhenia sp. et Pennisetum sp. alors que la strate arborée comprend le Milletia laurentii, Xylopia sp., Marquesia sp. et Erythrophleum sp (Compère, 1970). Sur les plateaux, on trouve des savanes arbustives et les jachères forestières. La végétation comprend Loudetia arundiacea, Trachypogon tholonii, Andropogon schirensis, Hyparrhenia diplandra et Dialium sp. La végétation arborée est dominée par Hymenocardia acida, Faurea saligna, Milletia laurentii et Albizzia sp. (Germain, 1965; Evrard, 1968; FAO, 1998).

précédent sommaire suivant







Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Moins de 5 interactions sociales par jour