WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'analyse de la chaàŽne de valeurs des produits agroforestiers : cas de dacryodes edulis (safou) dans le bas-Congo et à  Kinshasa.

( Télécharger le fichier original )
par Giresse BIFUBIAMBOTE SALAMBIAKU
Université de Kinshasa RDC - Ingénieur agronome/ économie agricole 2011
  

précédent sommaire suivant

3.3.2. Les différents facteurs influençant la consommation du safou

Quant aux facteurs qui influencent la consommation du safou, les consommateurs interrogés ont évoqué plusieurs facteurs en ordre d'importance, à savoir : les habitudes alimentaires (53,4%) ; la proximité des consommateurs avec la zone de récolte (21,3%) ; la connaissance des valeurs nutritives du safou (13,3%) et en dernier lieu vient l'implication des consommateurs dans l'activité (vente du safou) (12%).

Tableau 18 : Critères permettant d'apprécier la qualité du safou chez les consommateurs

 

Fréquence

%

Couleur et grosseur

25

33,3

Goût et grosseur

45

60

Couleur et maturité

5

6,7

Total

75

100

La qualité d'un produit alimentaire est une notion en partie subjective puisque le principal instrument d'évaluation lors de l'achat est souvent une simple appréciation visuelle. Le tableau 18 renseigne que, 60% des consommateurs interrogés apprécient la qualité du safou par la grosseur et le goût ; 33,3% l'apprécient par la couleur et la grosseur du fruit et 6,7% se contentent de la couleur et la maturité du fruit pour apprécier la qualité du safou consommé. On se rend compte que la grosseur, la couleur, la maturité sont des facteurs moins objectifs, le goût est souvent détecté après avoir acheté et consommé.

Tableau 19: Le revenu mensuel des ménages enquêtés

 

Fréquence

%

Moins de 50 $

26

34,7

51-100 $

22

29,3

101-150 $

12

16

Plus de 150 $

15

20

Total

75

100

Il ressort de ce tableau 18 que le revenu mensuel des ménages enquêtés varie de moins de 50 $ à un montant supérieur à 150 $. Nombreux des consommateurs enquêtés (34,7%) possèdent un revenu inférieur à 50$. Mais une bonne tranche 29,3% ont entre 51 et 100$ de revenu moyen mensuel.

Tableau 20 : Dépenses allouées pour les approvisionnements alimentaires chez les ménages enquêtés

 

Dépense des approvisionnements alimentaires

Part allouée à la consommation des safou

Moyenne

115,29 $

6,7 $ (5,8 %)

Ecart-type

81,59 $

19,52 $ (23,92%)

Minimum

7 $

0,55 $ (7,9%)

Maximum

400 $

166,67 $ (41,67%)

Par rapport à l'approvisionnement et l'alimentation des ménages enquêtés, le coût moyen mensuel s'élève à 115,29 $ USD (Std. Dev. = 81,59 $ USD). C'est-à-dire que l'écart dans la manière de dépenser pour l'alimentation entre les ménages est de 81,59 $ USD. La part de dépense de safou est estimée à 5,8% dans ce coût moyen mensuel de l'échantillon. Tandis que, la part minimum et maximum allouées à la consommation du safou dans les dépenses des approvisionnements alimentaires des consommateurs enquêtés s'élèvent respectivement à 7,9% et 41,67%.

précédent sommaire suivant











Moins de 5 interactions sociales par jour