WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les emprunts extérieurs du Rwanda et leurs implications sur la croissance économique du pays de 2006 à  2010

( Télécharger le fichier original )
par Jean KITAMPANGU MWANGU
Institut de management Kigali - En vue de l'obtention du grade de licencié en gestion option finances  2012
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE 4: ASPECT EXPERIMENTAL DE L'ETUDE,

PRESENTATION DES DONNEES, ANALYSE ET INTERPRETATION DES RESULTATS

Ce chapitre examine l'aspect expérimental de l'étude, la présentation des données, l'analyse et l'interprétation des résultats. Il sera en fait question d'étudier l'incidence de l'endettement public extérieur et la politique budgétaire sur les résultats politico-économiques au Rwanda. Au cours des cinq dernières années, la dette, les dépenses et les recettes des administrations publiques exprimées en proportion du PIB ont toutes augmenté de façon significative.

4.1. PRESENTATION DES DONNEES

Nous avons considéré les données à partir de cinq années de notre période d'étude, pour les masses du budget réparties en recettes fiscales et parafiscales. En voici leur volume dans le tableau ci-après.

4.1.1. Le volume des recettes fiscales et parafiscales

Table 1 : Montants des recettes fiscales et parafiscales (en milliards de Frw)

Périodes

Montants en milliards de Frw

Variations en pourcentage

2006

396.192.477.411

-

2007

527.972.000.000

33.26

2008

673.975.527.207

27.65

2009

647.333.830.677

- 3.95

2010

704.708.130.765

8.86

Total

2 946 181 965 860

 

Source : MINECOFIN, Novembre 2011

Les recettes ont augmenté de 33.26% entre 2006 et 2007. Cette augmentation est de 27.65% entre 2007 et 2008, ce qui dénote une petite diminution par rapport à l'année précédente.

En 2009, les recettes ont baissé jusqu'à des valeurs négatives atteignant - 3.95% signe d'une forte diminution de celles-ci. En 2010 par contre, le pays a réalisé une remontée des recettes atteignant 8.86% de croissance.

Dans l'ensemble, les recettes du Rwanda sont flottantes. D'où il faut certaines mesures de stabilité de celles-ci sans lesquelles le pays est contraint de recourir aux emprunts très volumineux.

4.1.2. Le volume des aides extérieures

Étant donné que les recettes fiscales et parafiscales du Rwanda sont variables et insuffisantes, le pays recourt aux ressources extérieures. Le tableau qui suit illustre le volume d'aide extérieure entre 2006 et 2010.

Table 2 : Montants d'aide extérieure (en milliards de Frw)

Périodes

Montants en milliards de Frw

Variations en pourcentage

2006

166.006.000.000

-

2007

285.270.000.000

71.8

2008

349.207.551.070

22.4

2009

323.818.488.218

-7.2

2010

343.569.143.081

6.0

Total

1 467 870 182 369

 

Source : MINECOFIN, Novembre 2011

Les aides extérieures du Rwanda ont connu une montée en flèche de 2006 à 2007, avec 71.8 % de croissance. Cette augmentation a ralenti entre 2007 et 2008, avec un taux de croissance de 22.4% seulement. Ceci est une démonstration d'une croissance économique conduisant vers une certaine libération de la dépendance de l'aide extérieure. Le même rythme de réduction du volume des aides extérieures a continué jusqu'à baisser sensiblement et atteindre un taux négatif, autour de -7.2% à 2009. Cette reprise des aides s'annonce encore à 2010, dont les causes seraient liées à cette crise mondiale.'

Toutefois, l'ensemble des aides cumulées atteint un montant mirobolant de 1 467 870 182 369 francs rwandais. Ce qui n'est pas négligeable pour une économie d'un pays africain.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.