WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les emprunts extérieurs du Rwanda et leurs implications sur la croissance économique du pays de 2006 à  2010

( Télécharger le fichier original )
par Jean KITAMPANGU MWANGU
Institut de management Kigali - En vue de l'obtention du grade de licencié en gestion option finances  2012
  

précédent sommaire suivant

4.3. APPRECIATION CRITIQUE DE L'ETUDE

L'idée est populaire dans les milieux non informés et chez certains hommes politiques, le financement des dépenses publiques par la dette plutôt que par impôt créerait une charge pour les générations futures d'où deux tendances apparaissent.

4.3.1. Appréciation négative de l'étude

Les générations futures n'auront certes pas à pâtir des politiques de dépenses publiques destinées à leur procurer ce dont elles pourraient manquer. Les emprunts constituent alors la charge pesant sur les futures générations.

C'est ainsi qu'EISNER s'en prend à certains politiciens en disant : « on nous dit aussi que nos déficit perpétuels signifient que nous allons transmettre une dette plus élevée à nos enfants ». C'est littéralement vrai.96(*)

Ces poids de la dette extérieure lient les Etats à revenu faible à une série de conditionnement et de dépendance actuelle et future par des taux d'intérêt pouvant s'échelonner sur une longue période et en cas de pression de paiement, l'Etat élève des taxes et impôts pour épurer celle-ci ce qui constitue une réelle souffrance de la population qu'elle était censée servir.

D'où quel que soit son volume, l'emprunt extérieur est un problème à cause de ce caractère de paiement obligatoire comme le dit, James White, un pasteur Britannique qu'un « pound donné en Afrique suppose un retour de deux ou trois autres ».

Toutefois, nous n'avons pas eu des taux réels de remboursement de ces emprunts. C'est le « Vivre à crédit » comme le dit FELDETEIN.97(*)

4.3.2. Appréciation positive de l'étude

L'emprunt extérieur présente un important éventail de contributions allant dans le sens de couvrir les déficits de l'Etat. Considérant la taille de la dette publique en terme d'emprunt extérieur, soit une moyenne de 5% de l'ensemble des ressources des budgets sur une population rwandaise qui s'élève à autour de 10 million d'habitants. Si le paiement était proportionnel à la population, la part supportée par chaque citoyen reste infime et négligeable. Il restera préférable de recourir à l'emprunt plutôt qu'à l'impôt pour les Keynésiens.98(*)

Les Etat s'endettent à l'extérieur pour compenser une insuffisance de l'épargne.

L'appréciation positive de cette étude est qu'elle ressort la part et le volume des emprunts extérieur dans le processus de la croissance économique du Rwanda. Si nous osons maintenir cette moyenne de 5% de ces emprunts cela signifie qu'à chaque fois qu'il y a une expansion des routes, un aménagement des villes. Une stratégie de création d'emploi, une dynamique de création des écoles en  «Nine Years Basic Education/ 9YBE» et «12 years», nous y voyons 5% de contribution des emprunts extérieurs.

* 96 LANDAIS, B. Leçons de politique budgétaire, Ed. De Boeck Université, Paris, 1998, p 249

* 97 LANDAIS, Op cit

* 98 Idem

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !