WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le marketing du sport de combat; le cas du MUAY THAI

( Télécharger le fichier original )
par Doni Coulibaly
Ecole Superieure de Commerce Castaing - Master Commerce option marketing 2014
  

précédent sommaire suivant

I.1.2- Le genre des enquêtés

Pour cette étude, nous avons administré les questionnaires à 50 personnes du genre masculin et à 50 personnes du genre féminin afin de déterminer quel intérêt chacun porte au sport de combat ? Qui des deux (2) genres connait le plus le muay thaï ? Quel intérêt chacun porte au muay thaï ?

Hommes et femmes, l'importance que chacun donne au sport de combat n'est pas le même. L'exemple du tableau qui suit en est probant :

83% des enquêtés reconnaissent l'importance du sport de combat et pour la quasi-totalité de la gente masculine le sport de combat est important. Par contre, en ce qui concerne la gente féminine, seules 34 d'elles (soit 40,96% des femmes) sur les 83 personnes ayant répondus Oui sont de cet avis.

Le rôle du sport de combat selon le genre masculin et selon le genre féminin diffère ou pas ? Voyons ce que montrent les résultats de l'enquête.

Pour la majorité des hommes comme des femmes, le sport de combat doit servir à se défendre de prime abord (83 réponses sur 173) et ensuite à maintenir une bonne santé (73 réponses sur 173).

Ensuite, il nous a fallu savoir les sports de combat les plus connus par la gente féminine et ceux les plus connus par la gente masculine.

Le taekwondo est tout autant connu que le karaté (49 réponses sur 236 pour chacun d'eux) par la gente masculine. Ensuite vient le muay thaï tout juste après avec 44 réponses sur 236, en sa faveur. Au niveau des femmes, le taekwondo est en tête de liste avec 34 réponses sur 173, le karaté en deuxième position avec 33 réponses sur 173, et le muay thaï en troisième avec 31 réponses sur 173. Ainsi, force nous est de constater que les sports de combat les plus connus sont respectivement le taekwondo, le karaté, et le muay thaï. Et cela est valable autant pour les hommes, que pour les femmes. En revanche, le kick-boxing est totalement inconnu des femmes enquêtées. Ceci est en grande partie dû à la confusion qu'il y a entre le muay thaï et le kick-boxing.

Ici nous avons voulu savoir le sport de combat `préféré' des hommes et le sport de combat `préféré' des femmes.

Il apparait clairement que le sport `préféré' des hommes est le même que celui des femmes. Ce sport c'est le muay thaï. Ceci est vrai pour 52% des enquêtés du genre masculin (26 personnes sur 50) et pour 40% (20 personnes sur 50) pour le genre féminin enquêté. Le taekwondo est certes plus connu que le muay thaï, mais la population enquêtée porte plus d'intérêt pour le muay thaï. Le problème ? Elle (la population enquêtée) ne sait pas qui lui ait possible de pratiquer ce sport au Dokui.

La raison de la préférence d'un sport de combat en particulier varie, en principe, de la gente masculine à la gente féminine. C'est ce que nous avons voulu vérifier à travers le tableau qui suit :

Il ressort du tableau qu'un sport de combat est choisi essentiellement pour son efficacité en self-défense, et ce quel que soit le sexe.

A la question de savoir si parmi ceux qui ont déjà entendu parler du muay thaï, nous avons combien d'hommes et combien de femmes, voici le résultat qui s'en suit :

79 personnes sur 100, donc 79% des enquêtés ont déjà entendu parler du muay thaï. Sur ces 79 personnes nous en avons 44 du genre masculin, soit un pourcentage de plus de 55%. Du côté des femmes le pourcentage s'élève à plus de 44% soit un total de 35 individus. Le constat est que les hommes ont plus connaissance du muay thaï que les femmes.

Dans le tableau ci-dessous nous cherchons à savoir parmi les enquêtés, qui du genre féminin ou du genre masculin pourrait être intéressé par le muay thaï.

Force nous est de constater que même si la gente masculine est plus enclin à faire du muay thaï, 27/48 personnes soit un pourcentage de 56,25%, le sexe opposé c'est-à-dire la gente féminine n'est pas en reste, 21/48 personnes soit un pourcentage de 43,75%.

Concernant l'aspect de la commercialisation des articles de sport de combat, nous avons obtenu les résultats suivants :

Les équipements d'entrainement et les accessoires vêtements sont tous les deux les plus prisés. Surtout les accessoires vêtements que les femmes aimeraient le plus avoir (50 réponses sur 84 soit 59,52% des réponses féminines), et ce même si elles ne pratiquent pas un sport de combat et/ou pensent que pratiquer un sport de combat n'est pas important.

La raison ? Et bien la réponse se trouve dans le tableau ci-dessous.

D'une façon générale les deux (2) genres, masculin comme féminin, sont prêts à acheter des articles de sport de combat si les prix battent ceux de la concurrence (90 réponses sur 284). En revanche, il apparait après analyse, que le genre féminin est disposé à s'octroyer les accessoires vêtements surtout pour faire chic (50 réponses sur 140, soit 35,71% des réponses féminines).

précédent sommaire suivant