WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le marketing du sport de combat; le cas du MUAY THAI


par Doni Coulibaly
Ecole Superieure de Commerce Castaing - Master Commerce option marketing 2014
  

précédent sommaire suivant

I.1.4- Récapitulatif des tableaux

Au regard de cette étude de sondage, nous constatons que 83% des enquêtés trouvent important de pratiquer un sport de combat. Pourquoi ? Et bien pour pouvoir se défendre en cas d'agression physique et pour maintenir sa santé. Les sports de combat les plus connus sont respectivement le taekwondo, et le karaté. La lutte elle, est essentiellement connue par les plus de 33 ans. En revanche, le muay thaï qui est très prisé par les élèves et les étudiants est le plus aimé. Par ailleurs, sur les enquêtés ayant déjà entendu parler du muay thaï (soit 79 personnes sur les 100 interviewés), 60,76% portent un certain intérêt pour la discipline. Le problème du muay thaï, en ce qui concerne sa connaissance est essentiellement au niveau de la communication qui est faite autour de la discipline. Même s'il est vrai que le canal par lequel le muay thaï est plus connu est la télévision, c'est en majorité grâce aux chaines télévisées étrangères. Il y a donc un important travail à faire ce niveau.

A côté de cela nous avons les articles de sport de combat, qui intéressent tout le monde. D'abord, nous avons évidemment ceux qui pratiquent un sport de combat, ensuite les sportifs des autres sports comme le football, la gym, le rugby... Pour qui certains équipements pourraient être utilisés par eux tels que les chevillières, les cordent à sauter, les protège-dents, etc. Enfin nous avons les accessoires vêtements à l'effigie du muay thaï (chapeaux, bracelets, chaines, sacs,...) qui intéressent tout le monde même ceux qui ne pratiquent pas la discipline, en majorité les femmes. Pour elles, ça fait chic et original.

La population cible serait prêt à s'octroyer les articles de sport de combat avec le CEMT essentiellement si les prix sont abordables par tous. Outre cela, concernant les accessoires vêtements, il faudrait qu'ils soient à la mode pour susciter un vif intérêt.

I.2- Le guide d'entretien

Pour la présente recherche, il s'agit d'un entretien avec Monsieur BELLA Arthur, président de la fédération ivoirienne de muay thaï et disciplines assimilées. Pour ce faire, nous nous sommes attelé à mettre en relief les différents thèmes abordés par le guide d'entretien. 

En ce qui concerne la proportion des pratiquants de muay thaï en Cote d'Ivoire, ils sont au nombre d'environ 5000 adhérents aujourd'hui dont 99,74% sont de la gente masculine et 0,26% de la gente féminine soit 13 femmes. Les femmes refusent de faire du muay thaï car elles le considèrent comme un style trop exigeant, trop dur. Outre cela, très peu de campagnes de communication est faite à leur égard. D'un autre côté, seulement 20 enfants font du muay thaï soit un pourcentage de 0,40%.

De 1993 à 1997, le nombre d'adhérents était de 2000 ; de 1998 à 2012 ce nombre est monté à 5000 adhérents soit un taux d'évolution de 150% mais un nombre encore dérisoire face aux autres disciplines de combat telles le taekwondo, le karaté et le wushu (communément appelé kung-fu) qui comptent chacune d'elles au moins des dizaines de milliers de pratiquant à travers tout le territoire national. Ce qui nous amène à la communication faite autour de la discipline. Des démonstrations pour parler de la discipline ont été faites dans la ville d'Abidjan telles que des rencontres entre boxeurs en 1999 au vital center, et en 2009 à la rue 12 Treichville (finale coupe Suwanthada) et celle de Décembre 2012 (coupe Suwanthada) à l'espace Sprite au II plateaux. Un site internet a été créé et la fédération est représentée sur les réseaux sociaux (Facebook et You tube).

précédent sommaire suivant