WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le marketing du sport de combat; le cas du MUAY THAI

( Télécharger le fichier original )
par Doni Coulibaly
Ecole Superieure de Commerce Castaing - Master Commerce option marketing 2014
  

précédent sommaire suivant

II- INTERPRETATION DES RESULTATS DES ENQUETES SUR TERRAIN

Nous constatons après l'étude sur terrain que 79% de la population enquêtée a connaissance du muay thaï (des efforts de communication restent encore à faire), surtout au niveau des adolescents (16-21 ans), et ce essentiellement par la télévision (les chaines télévisées européennes) et parce qu'ils connaissent directement ou indirectement des personnes le pratiquant. Par ailleurs, 35 % (contre 44% pour les hommes) des femmes connaissaient le muay thaï et 21% des enquêtées seraient prêtes à le pratiquer ; ce qui est plutôt satisfaisant vu qu'il y a encore une décennie, la quasi-totalité d'entre-elles ne s'imaginaient même pas pratiquer un tel sport.

Outre cela, nous constatons que le muay thaï est surtout apprécié pour son efficacité en self-défense contre des rixes ou des agressions dans la rue. En revanche, si l'on rechigne à le pratiquer c'est essentiellement parce-que l'on le trouve violent et/ou trop exigeant physiquement.

Concernant l'aspect de la commercialisation des articles de sport de combat, la majorité des enquêtés seraient prêts à en acheter que si ils pratiquent un sport de combat ou dans le cas de non pratique d'une discipline de combat se serait pour faire chic, « être fashion » (être stylé, être à la mode) ; mais bien sûr il faudrait que les produits soient ne soient pas chers.

Le muay thaï commence à se faire connaitre par la population surtout au niveau de la jeunesse. Par ailleurs, depuis 1998 le taux d'évolution d'adhérents ne fait que croître. Et pour promouvoir le muay thaï en Cote d'Ivoire, la FIMDA a décidée de populariser la discipline à travers des caravanes sur le territoire national, organiser chaque année des combats hors de la ville d'Abidjan et favoriser la création de clubs à l'intérieur du pays. Intention ? Faire du muay thaï le sport de combat le plus prisé par toutes les couches socioprofessionnelles sur toute l'étendue du territoire national, d'ici l'horizon 2025.

précédent sommaire suivant