WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude de la toxicité de poudre des fruits hictyotoxique cas de (amblyogonocarpus schweifutii ams, luffa cylindrica)

( Télécharger le fichier original )
par Eric DIEUDONNE KABEMBA
UNIKAL  - Ingénieur agronome 2015
  

précédent sommaire suivant

1.6.1. Roténone et dérivés

Sur le poisson, la roténone est extrêmement active puisque une solution de roténone de 75 milligrammes dans 100 litres d'eau tue des poissons rouges en 2 heures. On constate après une courte période d'excitation, un ralentissement des mouvements respiratoires, puis une incoordination motrice très nette : le poisson ne peut nager qu'en rond, ou penché sur le côté; peu à peu les mouvements sont plus lents, et le poisson meurt paralysé. Par ingestion chez l'homme sain ou les animaux à sang chaud la roténone n'est pas toxique.

1.6.2 Saponosides

Les saponosides sont tensio-actifs et cette propriété explique leur action sur le poisson : la diminution de la tension superficielle des couches limitantes cellulaires l'empêche de respirer. Placé ainsi dans un milieu hypertonique, le poisson meurt asphyxié, les échanges respiratoires ne pouvant plus avoir lieu. On constate, en effet, que le poisson manifeste d'abord une mobilité exagérée des ouïes, une excitation légère puis faiblit peu à peu et meurt.

Mis dans l'eau pure des poissons en état d'intoxication avancée se rétablissent rapidement leur action sur les animaux à sang chaud paraît plus complexe : par ingestion, les saponosides provoquent une congestion considérable du tube digestif accompagnée d'hémorragies et de néphrites aiguës ; par injection, ils provoquent une nécrose des tissus aux points d'inoculation. Mélangés à d'autres substances toxiques, les saponosides en favorisent l'action en augmentant d'une part leur dispersion, et d'autre part, leur absorption au niveau des parois intestinales. (Vellard, 1935).

1.6.3. Composés divers

1.6.3.1 .Alcaloïdes et Hétérosides

Etant donné la diversité des alcaloïdes mis en évidence dans les plantes ichtyotoxiques, il est difficile d'avoir une vue d'ensemble sur leur mode d'action. I1 semble cependant, que la plupart des alcaloïdes isolés appartiennent au groupe des poisons du système nerveux : soit qu'ils agissent sur les centres corticaux comme la picrotoxine, soit sur les centres médullaires comme la strychnine et la brucine, soit sur les terminaisons nerveuses comme la gelsémine ou les alcaloïdes de Piscidia ergthrina.

Soit enfin sur les systèmes sympathiques comme l'érythrophleïne. Les hétérosides paraissent surtout appartenir au groupe des poisons cardiaques digitalines (Antiaris, Strophanthus, Adénium, Thevetia, ...).Signalons enfin le rôle des hétérosides cyanogénétiques dans des plantes telles que Pangiumedule, Adeniacissampeloïdes et Parkia f iliaoïdea.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.