WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Madagascar vers une croissance inclusive au développement durable.

( Télécharger le fichier original )
par Patrick BE
Toamasina Madagascar - Maîtrise 2016
  

précédent sommaire suivant

II : Les inégalités

La question de l'inégalité et de la redistribution est au coeur du conflit politique. Les inégalités se construisent dans un rapport dialectique aux différences qui peuvent exister entre les individus. Elles sont au fondement de la stratification des sociétés humaines. En effet, l'accès inégal aux ressources socialement valorisées distribue les individus en différents groupes sociaux.

Nombre de penseurs essaient d'examiner ce qu'est vraiment l'inégalité comme le cas de Jean-Jacques Rousseau (1968, 2003), Piketty (2013, 2014), Sen (2000) et Jouvenel (2014) en cherchant à comprendre si l'inégalité est sérieusement un problème ou bien si elle peut, dans certain cas, nous donner quelques aspects positifs. Sur ce propos, Nicolas Zorn (Institut du Nouveau Monde, 2008) affirmait sa manière de penser les inégalités et l'a reformulé comme suit : « Les inégalités sont un problème quand ce sont toujours les mêmes qui en profitent ».

1 : Définition

Définir les inégalités n'est pas simple. Il n'existe pas de définition officielle, ou qui fasse un consensus. Nous pouvons parler d'inégalités, quand un individu ou un groupe d'individus détient des ressources (éducation, revenus, capital social, etc.) qui le positionne sur une échelle reconnue par la société. Nous pouvons aussi parler d'inégalités quand un individu ou un groupe dispose d'un accès différencié à certains biens ou services (santé, loisirs, logement, etc.).

54

Une inégalité, du point de vue sociologique, est une différence dans l'accès à des ressources sociales rares et valorisées, ressources étant entendu au sens le plus large, incluant toutes les possibilités d'actions humaines : politique, économique, culturelle, sociale, sexuelle, etc. Les inégalités sociales sont donc le résultat d'une distribution inégale des ressources au sein d'une société.

Les inégalités se fondent sur un fait objectif : l'accès inégal et socialement hiérarchisé entre groupes sociaux à des ressources rares et, pour cela, désirées. Toutefois, les inégalités ont aussi une dimension subjective : elles n'existent vraiment pour la société que si elles sont perçues comme telles par les individus. Elles peuvent évoluer en injustices si les individus considèrent comme injuste l'accès différencié aux ressources rares. C'est ainsi que les inégalités sociales entre les sexes ou les inégalités sociales basées sur la pensée raciste, quasi naturalisées jusque-là, ont progressivement été perçues comme arbitraires, comme n'étant fondées sur aucune raison véritable. Elles ont dès lors été dénoncées comme injustes.

2 : Aspects des inégalités

Certains disent que les inégalités trouvent leur toute première forme dans l'esclavage en disant que : « L'esclavage est une forme emblématique des inégalités, la négation de toute identité à l'autre ». De manière formelle, nous pouvons distinguer quatre principaux ordres d'inégalités :

? Les inégalités politiques ; ? Les inégalités juridiques ; ? Les inégalités économiques et ; ? Les inégalités sociales.

Les aspects dynamiques (développement, reproduction, ou réduction des inégalités) peuvent, en outre être pris en compte. Une autre approche sera d'analyser, plutôt que les différentes formes d'inégalités, les différentes populations qui souvent cumuleront avantages ou désavantages sur tous les plans (notion de population défavorisée ou de privilégiés).

55

3 : Quelques inégalités

Dans notre société, des causes fréquentes d'inégalités peuvent être des discriminations ou stigmatisations liées à des préjugés, comme le sexisme ou le racisme, qui tendent à considérer des individus comme dignes de moins d'accès à ces ressources. Les grands types d'inégalités peuvent alors être répertoriés comme suit :

> Les inégalités de richesse dont l'héritage ;

> Les inégalités de revenu et notamment du travail : dans l'accès à l'embauche et

éventuellement licenciement, promotion, etc. ;

> Les inégalités d'accès à la culture (dont la fracture numérique) ;

> Les inégalités d'accès aux loisirs ;

> Les inégalités de santé ;

> Les inégalités d'accès à l'éducation et ;

> Les inégalités d'accès au logement.

4 : Présentation des inégalités à Madagascar

Madagascar est doté des ressources naturelles de grandes valeurs. Pourtant le pays est confronté à des problèmes d'une grande envergure tels que le problème des inégalités dans tout genre qui, par conséquent, devient le facteur de la persistance de la pauvreté dans la Grande île.

4-1 : Inégalités de revenu

Les ressources économiques que reçoit un individu au cours d'une période donnée, et qui constituent son revenu, jouent un rôle central dans les inégalités économiques. Ces inégalités se constituent au moment de la distribution primaire des revenus, avant l'action de l'État : revenus d'activité, et en particulier salaires, ainsi que revenus provenant du patrimoine. Ces inégalités sont en partie corrigées par le système de redistribution étatique : les prélèvements obligatoires pèsent surtout sur les plus riches tandis que les prestations sociales bénéficient prioritairement aux plus pauvres.

À Madagascar, les inégalités sont plus importantes dans les zones urbaines car l'écart de revenu entre les ménages riches et pauvres est plus que significatif dans les villes mais plus homogène toutefois dans les campagnes.

56

L'indice de Gini explique mieux comment se sont redistribuées les richesses à Madagascar. En effet, l'indice (ou coefficient) de Gini est un indicateur synthétique d'inégalités de salaires (de revenus, de niveaux de vie...). Il varie entre 0 et 1. Il est égal à 0 dans une situation d'égalité parfaite où tous les salaires, les revenus, les niveaux de vie... seraient égaux. À l'autre extrême, il est égal à 1 dans une situation la plus inégalitaire possible, celle où tous les salaires (les revenus, les niveaux de vie...) sauf un seraient nuls. Autrement dit, lorsqu'il est égal à 1, une seule personne reçoit la totalité du revenu et les autres n'ont rien.

Entre 0 et 1, l'inégalité est d'autant plus forte que l'indice de Gini est élevé.

Tableau no X : Coefficient de Gini de Madagascar de 2012 à 2014

Année

Coefficient de Gini

2012

0,407

2013

0,406

2014

0,441

Sources : Auteur, Année 2016 et knoema1, Année 2016

Ce tableau nous montre à première vue que tous les coefficients de Gini de chaque année sont tous loin de 0, dont l'égalité parfaite. Néanmoins, ces chiffres ne sont pas pour autant non plus proches de 1 (totale inégalité). Ces chiffres n'ont même pas encore franchi le 50% pour atteindre la situation de parfaite inégalité.

1 http://knoema.fr/atlas/Madagascar/topics/Pauvret%c3%a9/In%c3%a9galit%c3%a9-de-revenu/Indice-de-GINI consulté le 7 Juillet 2016 à 23 : 22

57

Graphique 1 : Coefficient de Gini de Madagascar de 2012 à 2014

Coefficient de Gini de Madagascar

0,45

0,4

0,39

0,38

2012 2013 2014

0,44

0,43

0,42

0,41

0,407 0,406

0,441

Source : Auteur, Année 2016

De 2012 à 2013, l'indice de Gini nous montre des chiffres quasiment semblables. Le coefficient est passé de 0,407 pour ensuite descendre à 0,406, correspondant à une baisse des inégalités à Madagascar. En revanche, entre 2013 et 2014 les inégalités ont augmenté de 35% par rapport à leur niveau entre 2012 et 2013. Ces inégalités ont pour causes le grand écart des salaires des plus pauvres aux plus aisés du fait de l'existence d'inégalité d'accès à l'emploi. Cette situation a également pour origine la conception subjective des plus pauvres au regard de leur situation, situation qui les empêche ensuite de faire des efforts pour compléter cet écart de revenu entre les riches et les pauvres.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.