WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Madagascar vers une croissance inclusive au développement durable.

( Télécharger le fichier original )
par Patrick BE
Toamasina Madagascar - Maîtrise 2016
  

précédent sommaire suivant

4-2 : Inégalités d'accès à la santé

La santé est importante non seulement parce qu'elle donne aux gens le bon comportement physique et mental, mais aussi et surtout pour donner aux gens l'aptitude d'exercer un travail, indispensable pour leur survie. Ce secteur est, bien qu'important, confronté à des problèmes notamment l'existence des inégalités en matière de soin.

Les résultats sanitaires médiocres et inégaux trouvent leur origine dans les disparités en termes de revenu des ménages et d'accessibilité physique aux services de santé. Des

58

enquêtes récentes (Enquêtes auprès des ménages, INSTAT 2014) estiment que presqu'une personne sur quatre (23 %) ayant souffert d'une maladie n'a pas cherché à se faire soigner dans un centre de santé parce qu'elle ne pouvait pas payer les dépenses, sans grande variation entre le milieu urbain et rural. Quand bien même les consultations dans les centres de santé publics sont gratuites, les malades doivent payer pour les médicaments prescrits et les fournitures médicales. Souvent, le manque d'accessibilité monétaire aux centres est alors cité par la population rurale comme une entrave.

Cette inégalité d'accès au soin se traduit par la suite à une inégalité de résultats de santé. En effet, l'inégalité en matière de résultats de santé au niveau des groupes socioéconomiques à Madagascar peut être illustrée par les variations du taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans.

Pour pouvoir parler d'inégalités dans l'incidence des affections de longue durée notamment, dans le déroulement des soins, et au regard de la mortalité qui en résulte, il faut pouvoir s'appuyer sur une connaissance des mécanismes à l'oeuvre, et faire apparaitre qu'il existe, toutes choses égales par ailleurs, des inégalités de chances et des inégalités de traitement imputables à des déterminants socioéconomiques (profil social des malades) d'une part et organisationnels (système de santé) d'autre part.

4-3 : Inégalités d'accès à l'éducation

L'hypothèse d'un lien fort entre éducation et revenu (et donc PIB) est globalement confirmée. La majorité des travaux des économistes estime qu'accroître le taux de scolarisation d'un pays va de pair avec un PIB supérieur (Barro, 1991 et Mankiw et al. 1992).

L'accès au secteur éducatif s'avère pourtant encore difficile à Madagascar, qui marque l'inégalité entre les ménages ou entre individus dans le pays. Cette inégalité se traduit par des effets de discriminations entre enfants qui, en droit, devraient avoir un accès égal à l'éducation, en quantité et en qualité. La question de la demande d'éducation, c'est-à-dire du comportement des familles ou des groupes sociaux face à l'offre scolaire, se pose alors.

L'analyse de la discrimination renvoie à la contrainte financière des familles, qui est bien sûr un vecteur décisif dans la transmission des inégalités entre générations.

59

À côté des inégalités provoquées par la contrainte familiale en termes de financement de l'éducation s'ajoute les inégalités de genre. Pourquoi alors les garçons et les filles ne sont-ils pas égaux à l'école et dans l'enseignement supérieur ? Malgré des progrès récents, le taux de scolarisation des filles reste inférieur à celui des garçons (142% contre 147% de 2012 à 2014, Ministère de l'éducation nationale de Madagascar, Évaluation nationale de l'Éducation pour tous, 2015). À Madagascar, étant donné que les taux de scolarisation sont élevés, nous observons toujours une grande parité entre les filles et les garçons. La raison est que les croyances sur les qualités propres des filles et celles des garçons orientent les comportements des instituteurs mais aussi des élèves. La possibilité pour les filles de faire des longues études est compromise par le fait que le mariage doit primer sur l'école et qu'elles sont perçues au-delà d'un certain niveau comme moins bonnes élèves que les garçons.

III : Situation de l'emploi à Madagascar

Dans le cadre du développement socioéconomique du pays, l'accès à des emplois de qualité est essentiel pour la population. Une fois qu'un individu atteint l'âge actif, il souhaite se livrer dans la vie professionnelle, surtout s'il est déjà hors du système éducatif. Il s'agit pour cet individu de chercher du travail rémunéré pour faire face aux conditions de vie quotidiennes.

1 : Définition de l'emploi et du chômage

L'emploi et le chômage sont deux termes qui, bien que différents l'un à l'autre certes, mais, sont liés. En effet, ces termes sont liés puisque, en termes de taux, l'évolution de l'un entraine une évolution inverse de l'autre et vice versa.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.