WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Madagascar vers une croissance inclusive au développement durable.

( Télécharger le fichier original )
par Patrick BE
Toamasina Madagascar - Maîtrise 2016
  

précédent sommaire suivant

III : Les défis au programme de la croissance inclusive

Le programme de croissance inclusive comporte un large éventail essentiellement représenté en cinq défis qui sont les suivants :

1 : Infrastructure

Les défis liés au développement et à la maintenance inclusifs d'infrastructures ont trait à la conception des projets et à l'approche opérationnelle en matière de projet, aux restrictions de financement, aux priorités et aux environnements réglementaires.

L'amélioration des infrastructures, y compris un environnement réglementaire fonctionnel, sera de nature à accroître la compétitivité et la productivité d'un pays, à faire baisser le coût des activités commerciales et à faciliter les échanges et les investissements directs étrangers. Par ailleurs, elle renforcera l'intégration économique et sociale tout en créant des opportunités d'emploi pendant la mise en oeuvre et les opérations des projets. Enfin, elle viendra aussi appuyer la prestation des services sociaux et contribuer à la croissance inclusive.

Le développement de l'infrastructure rurale se traduit par un large éventail de répercussions sur les ménages, les collectivités, les revenus des entreprises ainsi que sur d'autres indicateurs de la qualité de vie. Les populations des petits États, des États fragiles et des pays dépourvus de littoral demeurent pour la plupart mal desservies. C'est lorsqu'ils assurent la connectivité entre les groupes défavorisés et marginalisés, créent des opportunités

11

d'emploi pour l'approvisionnement en main-d'oeuvre, en intrants et en services et qu'ils assurent la protection des groupes vulnérables que les projets d'infrastructure peuvent induire une croissance inclusive.

2 : Intégration régionale et commerce

L'intégration et le commerce offrent des opportunités de renforcement des capacités productives des économies d'un pays, créent des économies d'échelle et améliorent la compétitivité.

Les politiques et/ou les réglementations en matière d'intégration régionale et de commerce donnent de la valeur ajoutée aux produits de base d'un pays susceptibles d'avoir des répercussions positives sur le programme de croissance inclusive. Les régions les plus défavorisées sur le plan du transport terrestre, des TIC, des réseaux d'approvisionnement en eau et en électricité verront une inclusion plus forte. L'intégration régionale permet de créer de vastes espaces économiques compétitifs attractifs pour les investisseurs, et se traduisent par une augmentation de l'emploi ainsi qu'une forte mobilité transfrontalière des populations. L'infrastructure du transport favorise la croissance inclusive de façon à ce qu'elle permette aux entreprises et aux agriculteurs d'accéder aux marchés, de contribuer au redressement des déséquilibres régionaux au sein des pays, ou de relier les petites économies et/ou les États fragiles à un pôle économique régional.

La construction d'infrastructures socioéconomiques et la prestation de services le long des routes ainsi que l'intégration de pistes rurales dans la conception des projets contribuent à l'amélioration du caractère inclusif des interventions.

3 : Activités de développement du secteur privé

Les activités de développement du secteur privé ont un caractère transversal et contribuent à promouvoir la croissance inclusive au niveau de l'ensemble des secteurs économiques et des entreprises de toutes tailles, des PME aux grandes sociétés, tout en générant la croissance, des emplois et des opportunités pour la majorité des gens, notamment pour les pauvres.

La plupart des grandes entreprises africaines sont concentrées dans un petit nombre de pays à revenu intermédiaire, alors que les petites entreprises et le secteur informel

12

dominent au sein du secteur privé. Bon nombre de moyennes entreprises (65 %) mènent leurs activités au sein de ce secteur dont les entreprises représentent plus de 40 % de l'économie. Ce secteur offre des opportunités économiques à la majorité des gens et aux groupes vulnérables et participe à la réalisation du programme de croissance inclusive (Groupe de la Banque Africaine de Développement, Note d'information 6, Programme de la croissance inclusive, 10 Avril 2012).

Afin d'accroître leur contribution à la création d'un plus grand nombre d'emplois, à la création de la richesse, de la valeur ajoutée, ainsi qu'à l'utilisation des matières premières locales, à la formation du capital, aux recettes publiques et aux recettes d'exportation, les entreprises doivent gagner en taille en vue de donner une impulsion à la croissance à large assise et de permettre au secteur privé de se développer afin de promouvoir la croissance inclusive durable.

4 : Faiblesse des institutions et instruments de gouvernance

En matière de gouvernance, la croissance inclusive nécessite la mise en place de normes et standards visant à favoriser la mobilisation des ressources, l'édification d'institutions solides, l'institutionnalisation de la transparence et à assurer l'appui à la participation citoyenne et à la responsabilité démocratique en vue d'un meilleur ancrage de la croissance à large assise.

Pour une mise en place efficace d'un cadre macroéconomique viable grâce à une gestion judicieuse de ses finances publiques, un pays a besoin d'institutions solides dotées des capacités et des ressources requises. Le renforcement de l'environnement des affaires grâce à un cadre juridique et réglementaire propre à faciliter l'exécution des contrats ainsi que la protection des droits de propriété encouragera la création d'emplois et contribuera à l'émergence d'une société plus stable et plus sûre.

La croissance inclusive fait impérativement appel au soutien à la participation citoyenne et la responsabilité démocratique des groupes les plus démunis et vulnérables, ainsi qu'à la démocratisation et à la représentation de toutes les couches de la population au niveau de l'ensemble des domaines économiques et politiques. De la notion d'inclusion, il faut entendre aussi la participation du public au contrôle et au suivi de la gestion des affaires publiques, notamment ceux des ressources publiques, et le fait que les gouvernements ont

13

obligation de rendre compte des actes posés dans l'exercice de leurs responsabilités économiques et fiduciaires.

5 : Enseignement supérieur, science et technologie

L'enseignement supérieur scientifique et technologique, la formation professionnelle et le développement des compétences sont les conditions sine qua non pour atteindre le développement. Les systèmes d'enseignement supérieurs d'un pays doivent s'attaquer aux défis liés à l'accès, à la qualité et à l'adéquation avec les besoins spécifiques du pays en question.

précédent sommaire suivant







Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



9impact, le film en entier sur vimeo

BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.