WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le tissu associatif français


par MickaŽl Touil
IUT Nice Fabron - DUT Gestion des Entreprises et des Administrations 2019
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.2.2 Les grands types économiques d'associations

3.2.2.1 Les petites associations de membres

Ce sont les plus simples à caractériser, ces associations sont la plus simple expression du bénévolat. Ce sont des structures qui se retrouvent dans tous les secteurs de la vie, sport, culture, étudiant, jeux de société etc. Elles vont permettre de regrouper des personnes autour d'une idée et d'un but simple.

Leurs zones d'action sont plutôt limitées géographiquement, leur modèle économique repose la plupart du temps sur un budget composé des adhésions de leurs membres et des quelques événements payant qu'elles font dans l'année et leur budget avoisine les 1000€ annuel. Elles peuvent parfois obtenir des aides municipales ou bien départementales comme un local, une subvention ou bien des prix sur les équipements de la ville.

3.2.2.2 Les micro-entreprises associatives

Dans la catégorie précédente il peut y avoir des micro-entreprises associatives, ce sont des structures fondées la plupart du temps par une seule personne et qui ont pour vocation d'accueillir une activité économique lucrative souvent conduite par le fondateur de l'association. Comme nous le savons, la limite d'une association d'après la loi de 1901 est que les excédents de trésorerie ne peuvent pas être répartis entre les membres de l'association.

En effet ici l'animateur/fondateur refacture les différents coûts directs et indirects sous forme d'adhésion ou de participation aux frais de l'association. Les recettes ainsi acquises permettent de défrayer l'animateur et potentiellement créer de l'emploi si le gain est suffisant.

3.2.2.3 Les associations employeurs

A partir d'ici nous parlons réellement d'associations qui vont créer des emplois et donc un modèle économique viable. Elles se retrouvent dans divers domaines, mais très souvent nous les retrouvons dans des domaines liés aux secteurs sanitaire & social, formation & insertion professionnelle, et dans certains cas la culture.

Leurs budgets sont un peu plus conséquents en moyenne 300€ par actions et elles tirent l'essentiels de leurs budgets de leurs prestations qu'elles facturent aux particuliers le reste est récupéré en subvention de l'Etat ou bien des collectivités locales.

3.2.2.4 Les associations gestionnaires

Ce sont ici des associations de grande envergure qui sont toutes tournées vers l'intérêt général, ce sont également des partenaires des pouvoirs publics. C'est l'une des plus grosses structures associatives employeuses dans un cadre associatif. Ils sont très souvent des gestionnaires d'équipements ou bien mettent en placesdes services pour les collectivités locales.

La structure des associations a changé au cours du dernier siècle, les nouvelles méthodes appliquées aux entreprises se sont retrouvées au coeur des reformes organisationnelles du monde associatif. Aujourd'hui des associations sont capables de rivaliser d'ingéniosité avec des entreprises pour innover dans beaucoup de domaine.

On ne consomme plus comme avant et le monde de l'entreprise a su s'adapter, mais finalement le monde associatif n'est pas en reste, il reste compétitif sur pleins de domaines différents. Les associations ont été capables de se professionnaliser et donc de s'améliorer en intégrant et digérant les méthodes entrepreneuriales pour en faire des dispositifs applicables dans le monde associatif.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net