WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le traite d'amitié et de coopération entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso et le renforcement de l'intégration économique sous-régionale


par Ceba Timothée KELY
EENI Global Business School - Doctorat 2020
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.1.2. L'infrastructure de transport des biens et des personnes

Selon Hartmann (2010), le secteur des transports ne peut servir effectivement au commerce que s'il est performant à trois niveaux, à savoir : l'infrastructure, les services de transport et la logistique. Un partenariat « interligne » est signé entre Air Côte d'Ivoire et Air Burkina Faso. Des vols quotidiens sont programmés entre les deux capitales. Et la Côte d'Ivoire envisage le partage de codes (accords commerciaux) (La Dépêche d'Abidjan, 2015). Par la route, plusieurs compagnies de transport international assurent la circulation des personnes, des biens et des marchandises.

251670528

251671552

Photo 3 : Compagnie de transport international

exploitant l'axe Abidjan-Ouagadougou

(Source : Kely, 2019)

251672576

Photo 4 : Poids lourds transportant des marchandises,

en stationnement à Ferkessédougou sur l'axe

Abidjan-Ouagadougou (Source : Kely, 2019)

251673600

En prdsaens.

1.1.3. L'énergie

Depuis 2011, l'Etat de Côte d'Ivoire veille à l'approvisionnement en électricité du Burkina Faso, dont la production nationale est déficitaire. En 2014, la Côte d'Ivoire a exporté 424000 MWh au Burkina Faso, soit le double de ses ventes au Mali, et le triple de ses exportations au Togo et au Bénin (La Dépêche d'Abidjan, 2015). La production de l'énergie s'appuie sur la construction des barrages hydro électrique et des centrales thermiques (Azito, Yopougon). Au cours du 6ème sommet du TAC, la conférence s'est félicitée de la décision du gouvernement de la république de Côte d'Ivoire d'augmenter la fourniture d'électricité de 80 à 90 mégawatts à compté du premier trimestre 2018 (6ème sommet du TAC : Accord de coopération et d'assistance technique mutuelle dans le domaine de l'énergie électrique entre le gouvernement du Burkina Faso et le gouvernement de la république de Côte d'Ivoire).

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net