WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Quel avenir pour la presse quotidienne nationale française ?


par Marc LEIBA
Ecole Supérieure de commerce de Reims - Master in Management 2006
  

précédent sommaire suivant

2.2 La révolution Internet

J-F.Fogel et B.Patino47(*) annoncent la couleur « La presse n'a pas entamé un nouveau chapitre de son Histoire, mais bien une autre histoire, sous le régime d'Internet. »

2.2.1 L'explosion du média

Dès 1995, Serge Guérin parle le premier de Cyberpresse dans un ouvrage éponyme48(*). C'est dire que l'auteur avait déjà perçu le bouleversement inévitable du paysage médiatique mondial et le tourbillon d'interrogations que le réseau allait susciter chez les patrons de presse.

Tableau 21 Evolution du nombre d'internautes français (2001-2006)49(*)

Date

Internautes en millions

Mai 2001

11,9

Individus de 11 ans et plus qui se sont connectés au cours du dernier mois, quel que soit le lieu de connexion.

Août 2001

14,3

Février 2002

16,4

Décembre 2002

18,7

Janvier 2003

20,1

Mai 2003

21,2

Mars 2004

23,05

Novembre 2004

24,06

Avril 2005

25,23

Décembre 2005

27,21

Juin 2006

27,55

Ce tableau montre qu'en l'espace de cinq ans, le nombre d'internautes français a plus que doublé, passant de 11,9 millions en mai 2001 à 27,55 millions en juin 2006. Certes d'un mois à l'autre des pics d'audience sont observés, liés à des effets de saisonnalité, mais sur la période, la tendance est plus que nette.

Tableau 22 Investissements publicitaires en cumul semestriel en juin 2006 en millions d'euros50(*).

Rang

Secteur

Cumul jan-juin 2006

Part de marché

Cumul jan-juin 2005

Evolution sur un an

1

Presse

3.497,6

33,3 %

3.204,8

+ 9,1 %

2

Télévision

3.197,9

30,5 %

2.904

+ 10,1 %

3

Radio

1.649,4

15,7 %

1.522,8

+ 8,3 %

4

Publicité extérieure

1.299,9

12,4 %

1.225,6

+ 6,1 %

5

Internet

748,8

7,1 %

478,3

+ 56,6 %

6

Cinéma

94

0,9 %

79,4

+ 18,4 %

7

Médias tactiques

5,5

0,1 %

5,8

- 4,6 %

-

Total plurimédia

10.492,9

100 %

9.420,8

+ 11,4 %

Résultats établis au prix tarifs bruts hors taxes, hors remises et dégressifs, hors auto-promotion et abonnements. Univers constant 2006 vs 2005 : hors régies Hi Média, Adlink, Boursorama, Doctissimo, Groupe Tests, Interdeco Multimedia, Marie Claire, Interpsycho,

Côté annonceurs, le net capte de plus en plus d'investissements publicitaires et détient en juin 2006 7,1 % de parts de marché et réalise la plus forte progression tout média confondus avec des investissements en hausse de 56,6 % sur un an.

Autre signe qui ne trompe pas, la réaction de l'audience face à un pic aigu d'actualité internationale. Lors des attentats terroristes qui ont frappé l'Amérique, le 11 septembre 2001, les sites d'informations, eux-mêmes inconscients de leur statut en devenir, n'ont pas pu faire face à l'afflux de connexions, et les serveurs ont "planté". L'audience s'est alors redirigée vers la radio ou la télévision. Internet n'a pas été à la hauteur d'un évènement planétaire, mais c'est la dernière fois. Les attentats de mars 2004 à Madrid, et plus encore ceux de Londres en juillet 2005 prouvent que le média est désormais suffisamment réactif : Quelques minutes après les explosions, les premières images tournées au moyen de téléphones portables parviennent aux les rédactions qui les mettent en ligne.

* 47 J-F.Fogel et B.Patino, Une presse sans Gutenberg, Grasset, 2005, p.16.

* 48 S.Guérin, La Cyberpresse, Hermès, 1995.

* 49 D'après Médiamétrie, repris de la rubrique Chiffres clés du Journal du Net.

* 50 Repris d'un article du Journal du Net, paru dans l'édition du 20/07/06.

précédent sommaire suivant