WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La république populaire de Chine comme partenaire au développement de la république du Sénégal: Enjeux et perspectives

( Télécharger le fichier original )
par Moustapha Sokhn A DIOP
ENA - BREVET ENA 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.1.2. CONTEXTE SOCIAL, HUMAIN ET PERSPECTIVES

Depuis la proclamation de la République populaire, le pays a connu trois recensements de population : il y avait ainsi 582,6 millions d'habitants en 1953, 1 milliard en 1982 et 1,14 milliards d'habitants en 1990. En 2006, le pays, avec une population estimée à 1,4 milliards d'habitants (environ 21 % de la population mondiale), est le plus peuplé de la planète. Depuis le début des années 1970, les autorités chinoises ont lancé une politique de contrôle des naissances, avec pour objectif une stabilisation de la population à 1,2 milliard d'habitants en l'an 2000. Depuis le recensement de 1982, le taux de croissance de la population a ainsi connu une diminution spectaculaire (Gaye A., 2006).

A. LA CROISSANCE DÉMOGRAPHIQUE

La Chine a connu, dans la seconde moitié du XXe siècle, une transition démographique accélérée. La première phase, amorcée au début des années 1950, s'est traduite par une explosion démographique. Entre les recensements de 1953 et de 1990, la population a doublé (+ 615 millions habitants), malgré la crise démographique dite des « années noires » (1959-1961), ayant provoqué un déficit de naissances évalué à 60 millions d'individus. L'indice synthétique de fécondité était alors entre 5 et 6 enfants par femme (5,8 en 1970).

Le taux d'accroissement naturel, de l'ordre de 2 à 3 % par an durant la première phase de la transition démographique (2,6 % en 1969), est retombé à 1,1 % par an entre 1990 et 1995. Il est estimé à 1,02 %pour la période 1995-2000. Le taux de natalité est passé de 4,5 %en 1953 à 2,1 %en 1990, pour atteindre 1,31 % en 2005. Dans le même temps, le taux de mortalité serait tombé de 2,25 % à 0,6 %. Cette faible mortalité s'explique par la jeunesse actuelle de la population. En 2005, 25,8 % de la population chinoise avaient moins de 15 ans, 67,6 % entre 15 et 65 ans et 7,6 % (2005), seulement, plus de 65 ans. La population est masculine à 51,50 % (Banque Mondiale, 2006).

B. LES RÉALITÉS CULTURELLES

Les chinois sont très fiers de leur culture multimillénaire empreinte de taoïsme, de confucianisme, de bouddhisme etc. Le taoïsme est un ensemble d'enseignements philosophiques et de pratiques religieuses fondé sur les travaux de Laozi (4e siècle avant JC). Il met en avant la liberté, la nature, la cosmologie, le retrait de la vie sociale, la recherche de l'immortalité etc. Le confucianisme est un système religieux et philosophique développé dans les enseignements de Confucius (551-479 av JC). Il s'appuie sur le rite, la pitié filiale, la loyauté, l'humanité etc. Le bouddhisme est une religion basée sur les enseignements de Buddha. (563-483 av JC). Il apprend aux croyants à réaliser de bonnes actions, d'éviter les mauvaises actions et de purifier et de développer l'esprit. L'ensemble de ces trois doctrines forme la base de la culture chinoise (Delb B., 2001).

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.