WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Génération dynamique d'interfaces spécifiques dans l'exploitation des processus d'ingénierie logicielle en apprentissage

( Télécharger le fichier original )
par Claude Albert MOGHOMAYE
Ecole Polytechnique Yaoundé CAMEROUN - DEA en Sciences de l'Ingénieur option Génie Logiciel 2004
  

précédent sommaire suivant

1.2 Elaboration et Exploitation des BCPD

En se décomposant en Base de Faits (BF) et Base de Règles (BR), la Base de Connaissances (BC) est devenue l'élément fondamental du Knowledge Management (gestion des connaissances) pour la réutilisation des connaissances dans un domaine quelconque. A tel point que dans nos récents travaux [Konhawa 2003, Moghomaye 2003, Ngantchaha 2002], nous avons grace au formalisme UML/OCL [OMG 2003] construit les bases de connaissances des processus de développement MERISE [Nasser 2002] & RUP [Krol et al. 2003]. Ceci était un travail préalable à la mise en oeuvre d'un outil d'assistance à la modélisation à l'aide de la technologie des Multi-Agents. Nous avons ainsi élaboré les connaissances factuelles sur les éléments d'un processus, les règles sur les artefacts du processus (validation des artefacts), ainsi que les règles sur le déroulement du processus (dépen dances). Au delà de l'acquisition, l'outil a permis l'exploitation de ces connaissances factuelles, la validation des artefacts par rapport au processus et l'utilisation des règles sur le déroulement du processus pour assister (guider, contrOler, expliquer) le développeur dans le How To Do Knowledge" ou plus simplement la connaissance sur le savoir-faire.

1.3 PERSEE

L'approche avait consisté à fournir un outil d'assistance active à la modélisation, spécialement pour les disciplines d'Expression des Besoins, d'Analyse & Conception du RUP5. Il s'agissait de suivre et assister le développeur pendant la modélisation en s'assurant qu'il utilise un processus donné conforme à la spécification SPEM [OMG 2002]. C'est ainsi que nous avons élaboré un modèle d'assistance et l'avons mis en oeuvre avec un Système Multi-Agents d'Assistance à la Modélisation (SM2AM lire SM two AM). Nous partions du fait que la connaissance utile au développeur pouvait être représentée sous forme de "best practices" (bonnes pratiques), de guides, de méthodologies et autres éléments du processus. SM2AM fournissait cette connaissance et permettait ainsi de combler le fossé entre la pléiade de documents et les outils CASE UML.

PERform Software Engineering on Education (extension de SM2AM) est l'outil qui nous permet d'exploiter ces connaissances à des fins pédagogiques. L'introduction d'une troisième dimension à la base de connaissances est intéressante à plus d'un titre, on peut ainsi exploiter la base de connaissances d'un processus de développement pour l'une quelconque des

4Base de Connaissances des Processus de Développement 5IBM Rational Software, http : // www.ibm.com/rup/

phases de celui-ci dams PERSEE. En effet, SM2AM se limitait aux phases de modélisation, il est né des travaux amorcés dans le cadre du projet CIAO [Ngantchaha 2002].

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy