WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Accès à la microfinance, inégalité et pauvreté en Cote d'Ivoire


par Ambroise ABANDA
Ecole Nationale Supérieure de Statistique (ENSEA) d'Abidjan-Côte-d'Ivoire en collaboration avec l'Université de Versailles - DESS en Analyses Statistique Appliquées au Développement 2004
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE IV : METHODOLOGIE DE L'ÉTUDE

D'un point de vue méthodologique, ce travail est étayé par les apports de l'économie rurale, de l'économie du secteur informel et de l'analyse de la pauvreté et des conditions de vie pour un développement socialement durable.

Sur le plan empirique, il repose principalement sur l'analyse des données de l'enquête socio-économique des ménages ivoiriens réalisée en 2000 par l'''Unité Macro-économie et Modélisation'' du CIRES.

4.1 Présentation de la base de données de l'étude

La base de données exploitée pour l'étude est constituée d'un échantillon de 400 chefs de ménage répartis sur 5 grandes villes de la Côte d'Ivoire à savoir Abidjan, Bouaké, Yamoussoukro, Daloa et Korhogo. Les informations recueillies sont réparties en données socio-démographiques et en données économiques.

Les deux variables qui se trouvent au centre de notre analyse sont :

- l'accès au système financier, qui renseigne si le chef de ménage a accès au système bancaire, au système financier décentralisé ou s'il n'a pas du tout accès à un seul de ces deux instruments.

- le seuil de pauvreté, qui donne la classification des chefs de ménages en pauvre ou non pauvre selon le revenu (estimé par la dépense). En Côte d'Ivoire, le seuil de pauvreté est de 162 800 FCFA en 1998 selon l'INS. En conséquence, toute personne vivant en dessous de ce seuil est considérée comme pauvre24(*).

Toutefois, après avoir examiné cette base par rapport à notre étude, nous avons retenu la liste des variables du tableau 3 ci-après et c'est celle-ci qui a été exploitée pour la suite des analyses.

Tableau 3 : Variables retenues pour l'analyse

Variables actives

 

Variables illustratives

Accès au système financier

1. SFD

2. Banque

3. Aucun

Sexe de l'enquêté

1. Homme

2. Femme

Accès aux différents produits bancaires

Oui

2. Non

Niveau d'instruction

1. Analphabète

2. Primaire

3. Secondaire

4. Supérieur

Demande de crédit bancaire

Oui

2. Non

Obtention de crédit bancaire

1. Oui

2. Non

Membre d'une association

1. Aucune

2. Religieuse

3. Syndicale

4. Culturelle

5. Autre

6. Membre d'au moins une association

Possession d'un compte bancaire

1. Compte d'épargne

2. Compte courant

3. Accès à plus d'un de ces produits

 

Type d'emploi

1. Secteur public

2. Secteur privé

3. Entrepreneur privé

4. Secteur informel

5. Retraite

6. Chômage

7. Autres

Existence d'une autre activité

1. Oui

2. Non

Catégorie socio-professionnelle

1. Cadre

2. Agent de maîtrise

3. Employé

4. Ouvrier

5. Autres

Seuil de pauvreté

1. Pauvre

2. Non pauvre

Source : CIRES, Enquête socio-économique des ménages ivoiriens réalisée en 2000.

* 24 L'enquête a pris en compte les informations relatives aux dépenses annuelles des ménages et le nombre de personnes en charge. Ce qui a permis de faire ressortir l'état de pauvreté ou non de chaque personne enquêtée.

précédent sommaire suivant