WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'Union Africaine: Bilan et perspectives (2001-2008)

( Télécharger le fichier original )
par Popaul FALA MAYU MULEEL
Université de Lubumbashi - Licence en relations internationales 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Section 3. LE REGIONALISME

Le concept régionalisme n'est pas propre à l'Afrique bien qu'il soit utilisé en Afrique. Dans la perspective d'élucider certaines confusions à propos ; cette section sera consacrée à la définition du régionalisme, au fondement théorique et à l'importance du régionalisme africain.

§1. Définition du concept Régionalisme

Le régionalisme est une idéologie qui exalte les valeurs de la région à laquelle on se sent appartenir en fonction des éléments psychologiques comme les souvenirs d'un passé commun, et en fonction des intérêts socio-économiques communs.39(*)

Ce concept correspond à un phénomène de regroupement des pays géographiquement proches, qui a pour but de faciliter les échanges commerciaux entre eux.

L'encyclopédie WIKIPEDIA définit le régionalisme comme « une attitude de valorisation ou de défense des particularités et identité des régions au sein d'une même nation et leur accorder une certaine autonomie politique ou économique. Les régions deviennent alors un échelon intermédiaire entre le pouvoir central de l'état et les institutions locales, comme les communes40(*).

Le régionalisme a également une acception plus générale selon laquelle tout mouvement infra étatique visant à l'affirmation identitaire de cette région, peut être qualifié de régionalisme. Le régionalisme institutionnel est l'attribution de certains pouvoirs aux régions. Cette notion fait référence à un bloc de pays, en général, proches géographiquement, entre lesquels, les liens économiques sont privilégiés. Un développement mutuel y est cherché. La régionalisation implique aussi un transfert aux groupements économiques de certaines compétences qui appartiennent exclusivement aux états.

Les expériences de régionalisation sont nombreuses en Afrique de l'ouest où on dénombre plusieurs dizaines de regroupements régionaux (U.E.M.O.A., C.E.D.E.A.O).

On peut enfin comprendre le régionalisme dans le sens des mesures prises par les gouvernements pour réaliser ou faciliter le commerce à l'échelle régionale, parfois au moyen des zones de libre-échange ou d'unions douanières.

§2. Fondement théorique du régionalisme Africain

Face à la mondialisation galopante, la formation d'entités régionales est présentée comme une solution de renforcement pour les pays en voie de développement.

La balkanisation de l'Afrique, après les indépendances, constituait un facteur de vulnérabilité extérieure, limitait les possibilités de croissance interne et réduisait son poids dans les négociations internationales.

La communauté économique Européenne (C.E.E) ainsi que l'accord de libre échange nord américain (ALENA) exerçaient une grande fascination sur les nations du tiers-monde. Le « pourquoi pas nous ? » a eu un rôle considérable dans les tentatives de construction des zones d'intégrations régionales.

La construction du régionalisme africain s'est calquée sur le model Européen. C'est ce modèle qui a essentiellement influencé toutes les tentatives de fédération régionale en afrique. Le monde occidentale a alloué des ressources importantes et a influé sur les reformes et la création des grandes ensembles fédéraux en Afrique (CEPGL, UDEAC, CAE, MCC, CEDEAO,... sont marquées par sur le model Européen mais faisant malheureusement fi, des leçons fondamentales de cette expérience.

* 39 MULUMBATI, N.A., Introduction à la science politique, Africa, 2005, p. 299

* 40 Encyclopédie Wilkipédia, voir www.wilkipedia.com

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net