WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'Union Africaine: Bilan et perspectives (2001-2008)

( Télécharger le fichier original )
par Popaul FALA MAYU MULEEL
Université de Lubumbashi - Licence en relations internationales 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

§3. De l'organisation de coopération (O.U.A) à d'intégration (U.A.)

1. De l'unité à l'Union

Au sein de l'O.U.A., Il existait une seule source d'autorité. Il s'agit de la conférence des chefs d'Etats et des gouvernements avec comme corollaire ; la coopération limitée aux seuls gouvernements des Etats souverains. Il régnait également la primauté au respect de la souveraineté nationale, la non-ingérence dans les affaires intérieures, pas de dispositions pour envisager une souveraineté commune.

L'objectif fondamental de l'O.U.A. était de lutte collectivement pour la libération des pays africains du colonialisme et la défense de la souveraineté nationale.

Avec la venue de l'Union Africaine, il existe plusieurs sources d'autorité à savoir : la conférence de l'union, la cour de justice et le parlement.

L'organisation panafricaine respecte l'autorité nationale mais aussi le droit d'intervention dans des circonstances graves. Il existe également des dispositions prévoyant la suspension des régimes accédant au pouvoir par des moyens anticonstitutionnels et des dispositions prévoyant la création du mécanisme africain d'évaluation des pairs, dans le cadre du Nepad, ainsi que des dispositions prévoyant le contrôle de la conformité aux décisions dans le cadre de la CSSDCA.

2. Du Secrétariat à la Commission

Au sein de l'O.U.A., l'autorité était l'exécutive (Où le secrétaire général a obtenu le pouvoir de prendre des initiatives au cours des dernières années), le Secrétaire général et le Secrétaire généraux adjoints élus, la mise en oeuvre des décisions des chefs d'Etats et une approche purement intergouvernementale.

Au sein de la commission de l'union africaine, l'autorité est partagée entre l'exécutive et les pouvoirs propres en matière d'initiative. Les membres de la commission sont élus et dotés d'un mandat politique pleinement reconnu ; la prise de décision est collégiale ; la commission à ses politiques et une approche communautaire et intergouvernementale52(*).

Ayant traité de ces trois questions, préludes à l'étude du bilan de l'union Africaine, nous pouvons ainsi aborder la seconde section consacrée aux réalisations de l'union Africaine.

* 52 Plan Stratégique de la Commission de l'Union Africaine, Op. Cit., p. 26.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net