WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'Union Africaine: Bilan et perspectives (2001-2008)

( Télécharger le fichier original )
par Popaul FALA MAYU MULEEL
Université de Lubumbashi - Licence en relations internationales 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2. L'Union Africaine et L'Union Européenne

L'Europe et l'Afrique entretiennent des relations qui se vivent à travers trois canaux. On a d'abord les relations bilatérales que certains Etats membres de l'U.E cultivent avec leurs anciennes colonies ; ensuite, les accords de coopération su développement ou de coopération commerciale entre l'U.E et les Etats africains ; enfin, plus récemment, s'est développé un lien entre l'U.E et les Organisations régionales et sous-régionales Africaines. Dès lors, envisager la politique Européenne en Afrique revient à distinguer entre ces différents niveaux qui se télescopent ou se renforcent sur le financement des opérations de maintien de la paix62(*).

En terme prospectif, ce tour d'horizon non exhaustif peut se clore par l'évocation de la facilité de soutient à la paix pour l'Afrique d'un montant de 250 millions d'Euros mis à la disposition de l'union Africaine par l'Union Européenne. Elle doit permettre le financement des opérations de maintien de la paix, organisées par l'U.A elle-même ou par les organisations sous régionales.

Cette facilité résulte d'un dialoguez politique et permanent entre l'U.E et l'U.A. Elle renforce la capacité de s'approprier de la gestion de ses crises et vient en renfort des nombreuses initiatives prises par la communauté internationale pour désarmer et réintégrer les multiples acteurs de guerres et pour réhabiliter l'Etat africain gangrené par la mauvaise gouvernance, l'absence de démocratie et la rupture du contrat social63(*).

Tout ce qui précède justifie à suffisance la relation Europe-Afrique qui s'est manifestée par le dernier sommet Europe-Afrique de Lisbonne sur les accords de partenariat économiques (les fameux APE) que voulait imposer à l'Afrique, les Européens.

Au sujet des APE, il sied d'opiner avec Abdoulaye WADE que la commission de l'U.E a pressé les Etats Africains de signer, avant le 31 décembre 2007, de nouveaux accords de partenariat économique. Ce nouvel instrument de coopération multilatérale est censé prendre le relais des accords de Cotonou qui depuis sept ans, accordaient aux quarante six Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (les ACP), un régime dérogatoire au principe de libre échange et des préférences commerciales unilatérales.

En absence de signature de ces nouveaux accords, ce serait le vide entre l'U.E et l'Afrique. Cette perspective et doublement catastrophique car, le dispositif qui sert de base à l'aide Européenne, disparaît avec les accords de Cotonou64(*).

Des subtiles controverses sur les Ape-Apd ont remis en cause la traditionnelle relation Europe-Afrique qui était beaucoup plus caractérisées par le paternalisme.

* 62 NKUNDABANGEZI, F., « Union Européenne et l'Afrique : Entre Contraintes et Promesses » in Diplomate

Magazine n°11 Bimestriel Novembre 2004

* 63 Lire Décision du conseil de l'Europe n°3/2003, L2 45/108 du 31 décembre 2003.

* 64 WADE, A., « Coopération Afrique-Europe : Contre les Ape, je propose les Apd » in LE MONDE Le quotidien du

lundi 19 novembre 2007.

Disponible sur www.bameinfopol.info/coopération-Europe-Afrique-contre.html.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net