WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'Union Africaine: Bilan et perspectives (2001-2008)

( Télécharger le fichier original )
par Popaul FALA MAYU MULEEL
Université de Lubumbashi - Licence en relations internationales 2008
  

précédent sommaire suivant

§3. La réalisation de l'intégration économique

L'intégration régionale apparaît comme le moyen privilégié d'accéder le développement économique, social, culturel et politique des pays africains. Elle affirme une volonté commune de rapprochement et de nature à atténuer voire d'éliminer les sources des conflits (Nationaux) violant. Ensuite, l'élargissement des marchés nationaux et l'harmonisation des cadres réglementaires contribueront à créer un environnement favorable à la rentabilité des investissements en Afrique.

Sur le plan économique, l'Union Africaine dispose d'un programme continental, le fameux Nepad (Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique), qui est le programme socio-économique de l'Union Africaine visant à propulser le développement économique de l'Afrique en attirant des investissements étrangers.

L'Union Africaine doit considérer la réalisation du Nepad comme une priorité absolue car ses retombés économiques pourront, sans doute, placer l'Afrique dans les conditions les meilleurs. Cela élèverait le taux de la croissance économique en Afrique qui est de 3,5% (2002).

L'intégration doit se faire à quatre niveau : Au niveau des collectivités locales, au niveau des régions, entre les régions et enfin au niveau continental.

Plusieurs organisations régionales à vocations économiques pullulent en Afrique. Leurs rôle est, certes, non, négligeable, mais à l'image de l'Union Européenne, il sied que l'Afrique suive la marche normale commençant par la création des zones de libre-échange, les unions douanières ; jusque bien entendu, à la création d'un marché commun.

Cela constitue un grand défi car il faudrait unifier un espace de 700 millions d'habitants ; regroupés dans 53 Etats de plus de 1000 ethnies, parlant environ quelque 5000 dialectes et évoluant dans des systèmes économiques et monétaires différenciés.

Ayant traité des perspectives politico-économiques de l'Union Africaine, nous allons, dans la section suivante, tenter de projeter des perspectives diplomatiques sur l'Union Africaine.

précédent sommaire suivant