WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La Gestion du Risque de change: L'approche par les instruments dérivés à SHELL SENEGAL

( Télécharger le fichier original )
par Etienne .Y. NGUETTA
Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion (CESAG) - Mastère en Banque et Finance 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2 Présentation générale des produits dérivés.

Au cours des vingt dernières années, les instruments de gestion de risque de change n'ont cessé de se multiplier, ils ont même été amplifiés par les révolutions technologiques de ces dernières années .Qu'il s'agisse de la gestion du risque du prix ou de la gestion du risque de change les marchés offrent des possibilités diverses.

La gamme des instruments financiers dérivés offerte aux Etats, aux institutions internationales comme aux entreprises, permet dorénavant à ceux-ci de mettre en place, une stratégie en vue de limiter les pertes et optimiser leur résultat.

Les contrats à terme, les futures, les options, les swaps, et les diverses combinaisons au comptant comme à terme permettent aux financiers, trésoriers d'anticiper, ou de mettre en place les mesures idoines pour une gestion des risques de marché appropriée

Ignorer aujourd'hui les produits dérivés serait une marche au hasard, ne pas savoir les mettre en oeuvre et les appliquer ressemble beaucoup plus à mort futur probable, mais seulement une échéance inconnue pour toute entreprise.

Notre but ici sera de présenter de façon générale l'ensemble des produits dérivés pour aboutir à ceux qui sont adaptés au cas spécifique de Shell Sénégal.

les produits de gestion du risque de change utilisables à Shell Sénégal

3.1 Le recours au marché à terme

Les marchés organisés offrent aujourd'hui des opportunités intéressantes à Shell pour sa gestion de risque de change .La transparence des marchés, les volumes traités et leur forte liquidité permettent de mettre en oeuvre des techniques de couverture qui peuvent se révéler très rentables et peu coûteuses.

le recours aux contrats d'options

A notre avis, pour couvrir des positions structurellement courte de l'entreprise en dollar US. Les marchés organisés offrent des instruments appropriés avec des contrats d'options qui sont standardisés en terme de montant et d'échéance.

Ces options traités sur les marchés réglementés ont pour avantage d'être très liquide, l'entreprise pourra facilement suivre leur évolution et décider du meilleur moment pour retourner sa position ou non, l'avantage de l'utilisation des options est qu'elles offrent une possibilité de gain pour l'entreprise en cas de bonne anticipation. 

La stratégie de couverture optionnelle offre à l'entreprise des possibilités autre celles de la couverture à terme .La firme qui adopte cette stratégie a recours aux options de change négociables soit sur un marché de gré à gré, soit sur les marchés organisés.

Une option de change est un droit ,et non une obligation,d'acheter ou de vendre une quantité de devises à un cours déterminé à l'avance ou prix d'exercice,moyennant le paiement d'une somme en avance appelée prime au vendeur .Il existe plusieurs types d'options :

-l'option à l'américaine, pour laquelle le droit peut être exercé pendant toute la durée de l'option,

-l'option à l'européenne pour laquelle le droit ne peut être exercé qu'à la date d'échéance,

-l'option asiatique pour laquelle également le droit ne peut être exercé qu'à la date d'échéance seulement le prix de référence est calculé par rapport à la même à la moyenne des cours élevé sur le marché à certaines dates fixées à l'avance.

L'acheteur d'une option est celui qui détient le droit d'exercer celle-ci aux conditions qui ont été définies lors de la mise du contrat.

En général, l'acheteur choisira des moments pour exercer ce droit en fonction du niveau du sous-jacent de l'option. Quand au vendeur, il sera dans l'obligation de se soumettre à la volonté de l'acheteur, en contrepartie, il a reçu une prime comme compensation. Pour un acheteur d'option, son risque est limité au coût de la prime et son gain peut s'avérer parfois illimité .Pour le vendeur le gain maximum est limité à la prime et la perte en théorie est illimitée. Nous avons une représentation schématique du profil de résultat, vu du coté de l'acheteur de CALL (option d'achat) dans le cadre d'une transaction USD/CFA.

Profil de résultat pour l'achat d'un CALL

Profit

Perte

Pas d'exercice

Exercice de l'option

Cours USD/CFA

Point mort

Achat d'une option d'achat CFA/USD

Le profil est bien entendu inversé pour le vendeur de l'option.

Pour les options de ventes ou PUT, l'acheteur de PUT acquiert le droit de vendre à un prix convenu d'avance, alors que le vendeur de PUT s'engage à acheter au prix convenu.

Nous pouvons ainsi avoir une représentation schématique du profil de résultat, vu du coté de l'acheteur de PUT (option d'achat)

Profil de résultat pour l'achat d'un PUT

Pas d'exercice

Exercice de l'option

Cours USD/CFA

Point mort

Perte

Profit

Achat d'une option de vente CFA/USD

Les agents économiques qui anticipent l'évolution des prix des produits, peuvent réaliser quatre types d'opérations avec les options : l'achat ou la vente de CALL, et l'achat ou la vente de PUT.

L'acheteur de CALL et vendeur de PUT ont le même espoir : une hausse du sous-jacent, alors qu'inversement l'acheteur de PUT et le vendeur de CALL tablent sur une baisse du sous-jacent.

3.1.2 Le recours aux « futures » de devises.

Pour être certain d'une couverture ferme mais aussi flexible, Shell peut encore avoir recours aux contrats « futures » traités sur les marchés organisés.

En jouant au même moment sur le marché du terme comme celui comptant ,et aussi sur la convergence de la « base »Shell peut adopter une position à terme contraire à celle du comptant pour annuler tout risque au niveau des fluctuations de change.

Cette option permet au moins à l'entreprise de fixer un cours en cas d'incertitude sur l'évolution future des cours de change.

Cependant il existe de contraintes en ayant recours aux marchés organisés pour la couverture du risque de change :

-l'obligation de passer par des agents agréés, par des chambres de compensation pour toutes transactions, avec des frais supplémentaires d'intermédiation que cela implique.

-les contraintes de trésorerie que cela implique avec le système de dépôt initial et les appels de marge quotidienne.

Cette utilisation des marchés organisés impose à l'entreprise un suivi constant de sa position sur les instruments dérivés utilisés, ce qui est faisable seulement pour une unité de gestion de risque compétente, et un investissement des outils informatiques performants et modernes.

3.2 Le recours aux swaps de couverture

Le marché des swaps pour offrir de très bonnes opportunités à la trésorerie de Shell Sénégal, dans le cadre de sa gestion des risques. Cette couverture pourrait garantir à Shell un prix d'achat stable dans le cadre de ses exportations de produits lubrifiants.

Concernant sa position structurelle courte sur le dollar ,l'entreprise pourrait bien trouver une contrepartie bancaire qu'une entreprise dans la situation inverse,surtout que l'achat de produits se fait aussi en devise Euro, au niveau de la filiale STASCO,fournisseur de Jet .

Par exemple Shell paye de façon régulière des USD avec leur importations qui se règlent trente jours (30) plus tard, peut bien trouver une autre entreprise ou une banque, dans le but de rentrer dans un swap de couverture. Ainsi Shell pourrait s'engager à verser un montant déterminé d'euro à des périodes régulières, et cela sur une longue période.

La banque ou l'entreprise en retour va s'engager à verser la contre-valeur en CFA des dollars reçus à un taux fixé d'avance selon la même périodicité et pour la même durée.

L'entrée en swap de couverture sur devise de Shell doit lui permettre de fixer le taux du dollar USD/EUR pour une période assez longue, cependant l'entrée dans un tel swap suppose une étude préalable par l'unité  de gestion de risque de l'évolution de la devise sur une longue période, et aussi un bon choix de la contrepartie pour éviter tout risque de défaut et les pertes d'opportunités.

3.3 Les autres instruments de gestion de risques de change à la disposition de Shell

Il existe sur le marché gré à gré d'autres instruments non moins intéressants qui permettent de gérer le risque de change.

Les instruments forward sont les mieux indiqués à notre sens à première vue, car le risque de change dont Shell supporte le coût est un risque qui s'étale sur un mois, la différence entre le cours à la facturation de STASCO, et le paiement de cette facture un mois (30jours) plus tard, le forward sur le dollar serait très indiqué, et certaines banques comme CITIBANK Sénégal pourrait très bien proposer de tels instruments.

L'alternative pourrait être la banque de STASCO, JP MORGAN CHASE BANK, où chaque mois Shell Sénégal transfère des dollars à des coûts élevés, cette banque internationale pourrait bien aussi proposer des forwards sur un mois.

Un autre instrument qui pourrait servir serait les « floors  » ou des « caps », ces instruments ont cette possibilité de figer ou fixer un plafond pour des prix à payer et donc de garantir un cours maximum ou minimum à l'entreprise.

L'ensemble de ces instruments peut être utilisés en combinaison avec les options pour éviter les problèmes de trésorerie résultant du paiement des primes.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net