WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Sémiologie de la poésie orale bamiléké: le cas des louanges pour jumeaux chez Yèmba

( Télécharger le fichier original )
par Albert Etienne TEMKENG
Université de Dschang - DEA d'études africaines. Option Littérature orale 2003
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

-TROISIEME PARTIE : LA SIGNIFICATION DES LOUANGES

POUR JUMEAUX

Axée prioritairement sur l'approche de la signification des louanges pour jumeaux, la troisième partie de cette étude traduira la nécessité de « transgresser  la règle d'immanence »47(*) pour prendre en compte les considérations extérieures aux textes en convoquant les conditions historiques et sociologiques qui ont présidé à leur production et qui en déterminent la compréhension, mieux la signification.

La signification des louanges pour jumeaux sera envisagée sur trois plans essentiels justifiés par les analyses antérieures. D'emblée, le premier plan, celui de l'engagement esthétique, permettra de repérer tous les critères esthétiques qui caractérisent les louanges pour jumeaux. A cet effet, le repérage des différentes topiques qui sont respectivement épique et panégyrique, narrative, dramatique et poétique, montrera bien que ces textes sont des poèmes multiformes qui renferment tous les genres littéraires. Il s'agira de montrer ces topiques impliquent automatiquement des effets de style variés parmi lesquels ceux qui décrivent les portraits, les récits, les dialogues et bien sûr les éléments fondamentaux du style oral. Tous ces paramètres de l'engagement esthétique des poétesses impliquent un autre engagement, affectif et axiologique cette fois-là.

L'engagement affectif et axiologique, permettra de relever tout ce qui est perçu comme désagréable, dysphorique pour l'opposer à l'euphorique, au valorisant - laudatif et à l'humanitaire. Ces paramètres relevant d'un jugement de valeur à partir de normes morales ou esthétiques personnelles ou collectives permettront de caractériser le bien et le mal, mais aussi le beau et le laid dans les textes étudiés. Il s'agit de données qui ont une finalité humanitaire et qui faciliteront ainsi l'étude des catégories symboliques caractérisant les textes.

L'engagement symbolique, au-delà des effets de sens particuliers liés aux topiques, permettra de déceler les fonctions symboliques primordiales que les louanges pour jumeaux peuvent jouer au sein du groupe social ou elles sont proférées. Ces fonctions, à la fois métalinguistique, historique, socioculturelle, magico - religieuse et idéologique constituent un ensemble de paramètres beaucoup plus anthropologiques qui sous-tendent et justifient la production et la conservation des louanges pour jumeaux.

En effet, l'étude des louanges pour jumeaux ne sera complète que quand elle aura, au - delà des méthodes et canaux d'analyse structurale utilisés, permis de définir les traits littéraires, ethnologiques, anthropologiques et tout simplement culturels du peuple yémba. Et pour cause, la signification textuelle ne sera sûrement mieux dégagée qu'à partir des contextes sociaux à la fois linguistiques et culturels, car

le contexte linguistique seul permet de préciser la valeur exacte des termes

employés et les intentions stylistiques [du poète]. La référence au contexte

culturel [...] fera comprendre le choix des éléments, leur importance

symbolique, les règles structurales qui déterminent leur combinaison,

l'intérêt sociologique [du poème], etc.47(*)

En effet, BARTHES 48(*) ayant lui - même constaté les insuffisances de l'analyse structurale ne conseille - t - il pas aux critiques de passer à la sémiotique de la situation ? C'est dire que cette partie de l'étude prendra appui sur les résultats de l'analyse formelle pour dégager l'engagement multidimensionnel des poétesses dans les louanges pour jumeaux. Il s'agira ainsi de faire « l'étude du langage en contexte »49(*) pour apprécier les « relations fondamentales qu'entretiennent les signes [...]avec les utilisateurs »50(*). Ces relations, en effet pragmatiques, dépassent sûrement les catégories textuelles pour embrasser l'individu dans son milieu social. De même, elles permettront de saisir les effets que le texte poétique peut avoir sur l'existence de l'individu pour dégager l'importance idéologique des louanges pour jumeaux sur le plan sociologique, importance d'ailleurs déjà perceptible sur le plan de la communication sociale.

Au-delà de la jalousie des Yémba pour leur culture, il s'agira de dépasser un conservatisme superficiel et folklorique pour sauver ce riche patrimoine, à cause du rôle stabilisateur qu'il joue en société. En tant que moyens d'expression d'idées et de sentiments, il faudra montrer que les louanges pour jumeaux sont un cadre privilégié où les Yémba expriment leurs angoisses et leurs espoirs face aux vicissitudes de la vie. Et seule une productivité réelle des textes peut permettre de mieux relever tout ce qu'il y a de positif pour le valoriser. Et c'est le lieu de dire, pour rapprocher les textes étudiés ici des poésies de CESAIRE et de SENGHOR, que la créatrice ou l'interprète des louanges pour jumeaux la poétesse du « vocatif et de l'impératif, toujours tendu[e] vers la révolution à susciter. [...] »51(*) Mais aussi, elle est poétesse

« du performatif, qui agit en même temps qu'[elle] parle, ou plutôt qui agit par

la manifestation même de sa parole. D'où l'importance des formulations comme

« je dis », « je nomme » qui littéralement font apparaître et exister les personnes

ou instances convoquées »52(*).

En définitive, la détermination de leurs catégories multidimensionnelles fondamentales permettra de définir les traits caractéristiques de la société et de la culture yémba en particulier et bamiléké en général, et partant de les pérenniser, car « la création poétique est participation à un combat libérateur [...], le meilleur moyen de rétablir la continuité de l'homme africain, d'une part avec lui-même et d'autre part avec le monde extérieur »53(*). On ose ainsi croire qu'au - delà des paramètres et exigences essentiellement académiques, cette étude permettra de comprendre les idéologies dominantes qui structurent les sociétés yémba d'abord, bamiléké ensuite et enfin africaines.

* 48 Roland BARTHES (1981) , « Introduction à l'analyse structurale des écrits » Communication 8., Paris, Le Seuil, Collection « Points » P. 28

* 47 Geneviève CALAME - GRIAULE (1977 ), . op.cit.p.22

* 48 Ibid.

* 49 Dominique MAINGUENEAU (1990), Pragmatique pour le texte littéraire, Paris, Hachette. P. 3

* 50 ibid.

* 51 Jean Louis JOUBERT (2002) « La parole du poète »,Notre Librairie :1250 nouveaux titres de littérature d'Afrique noire, 1997-2001. N°147, Janvier-Mars 2002, PP.22-25, P.24

* 52 ibid.

* 53 Jacques CHEVRIER (2002) : «Des formes variées du discours rebelle » ; Notre Librairie : Penser la violence N°148, Juillet-Septembre 2002, PP.64--70, p.65. 

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net