WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le post-rock et sa sous-estimation au cinéma

( Télécharger le fichier original )
par Alexis Tanet
ESRA Nice - DESRA 2009
  

précédent sommaire suivant

2) Un style engagé

Les groupes qualifiés de post-rock sont souvent marginaux par leurs idéologies, leur position sur l'indépendance de leur musique et son anti mercantilisme. Godspeed You! Black Emperor, Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra & Tra-La-La Band et H???A par exemple sont des noms qui ne peuvent pas être utilisés dans une logique purement commerciale de la musique. En effet, ces appellations et la durée non « radio-conforme » des morceaux, permet aux nombreux groupes post-rock de se différencier de la musique fade et « mainstream ».

Beaucoup de groupes que l'on peut qualifier de post-rock préfèrent éviter l'appellation et cela nous rapporte analogiquement aux années 70 avec les groupes «rock in opposition » qui ne voulaient pas être mixés au genre progressive rock.

Avec Millions Now Living Will Never Die (1996), Tortoise devient une icône du mouvement et incite de nombreux groupe à imiter le "Tortoise-sound". Ce fameux son qui en ressort est dû au brassage musical entre les origines de la scène jazz de Chicago et de celle hardcore des différents membres. Tortoise a été parmi les premiers groupes de rock indépendant américains à incorporer des styles s'avoisinants au Krautrock, dub, minimalisme, musique électronique et de divers styles jazz, plutôt qu'un rock and roll et punk standardisé qui a dominé le rock indépendant pendant de longues années.

Godspeed You! Black Emperor introduit aussi un élément politique à la musique en se ralliant au mouvement altermondialiste. De nombreux groupes se sont formés par la suite en tant que projets parallèles qui donneront naissance à la scène post-rock montréalaise que l'on connaît aujourd'hui.

Le chanteur et guitariste Efrim Menuck de Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra & Tra-La-La Band (aussi Godspeed You! Black Emperor) se rapproche idéologiquement, éthiquement et esthétiquement du mouvement punk. Avec ce groupe on en voit de toutes les couleurs. Ces joyeux hurluberlus font d'ailleurs allusion à Fairport Convention pour ce qui est de leur exploitation et expérimentation dans une myriade de styles musicaux.

Il a été critique à l'égard de groupes comme U2 qui prétend-il se sont rendus coupables de "manipulation émotive" cucul la praline dans leur musique, une chose qui Silver Mt. Sion essaie d'éviter.

Il existe de solides motifs politiques dans la musique du groupe. Le morceau instrumental "13 Angels Standing Guard 'round the Side of Your Bed" est apparemment dirigé vers les anarchistes du black bloc (Les « blocs noirs » sont issus des « mouvements autonomes » européens, particulièrement du Mouvement autonome allemand des années 1980, regroupement éphémère d'individus au cours d'une manifestation, regroupement qui donne souvent lieu à des affrontements avec les forces de l'ordre. On a pu les apercevoir dans les manifestations anti OMC, anti G8 etc.). La chanson "The Triumph of Our Tired Eyes" pourrait être interprétée comme une lamentation sur l'état actuel du monde, tout en épousant un ferme espoir pour l'avenir. Il fait aussi référence à la vieille chanson anarchiste, "A las barricadas ", un chant anarchiste de la CNT-AIT pendant la Guerre civile espagnole. Il se chante sur l'air de La Varsovienne. Les paroles ont été écrites par Valeriano Orobón Fernández, en 1936. Horses in the Sky contient apparemment les morceaux politiques, "Ring Them Bells (Freedom Has Come and Gone)", et "God Bless Our Dead Marines". Toutefois, il est intéressant de noter que lorsqu'il a été interrogé sur les éléments politiques des chansons de A Silver Mt. Zion's après un concert à Nottingham, en Angleterre, en Décembre 2004, Efrim Menuck a déclaré que le groupe n'essaie pas d'être «politique» avec ses chansons, mais écrit des chansons sur le genre de discussion qu'il peut avoir avec ses amis. Godspeed ne présente pas de leader au sein du groupe et toutes les décisions sont prisent collectivement. Pour résumer, ils n'ont pas de manifeste, pas de slogans, pas de pavillon (en effet, on pouvait lire sur une affiche manuscrite sur un amplificateur à l'une des récentes émissions 'NO FLAGS'). Les deux premiers mouvements sur Yanqui U.X.O. (2002), tous les deux intitulés '09-15-00' se réfère à la date à laquelle Ariel Sharon a visité la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem-Est et a encouragé la dernière Intifada palestinienne. Les illustrations de la pochette montrent les relations entre les grandes maisons de disques, et les fabricants d'armes. Il est curieux qu'un groupe comme Godspeed choisisse de contribuer à la bande sonore d'un film commercial, 28 days later (2002). Il faut rappeler que le groupe a repoussé les avances de la plupart des grands labels, gardant une position hostile contre l'industrie du divertissement. En effet leur chanson (East Hastings) ne figure pas sur l'album de la bande originale du film car les droits se limitent à l'utilisation à l'écran.

Il est dit par certaines critiques et particulièrement Simon Reynolds que les paroles de chansons de Stereolab portent un fort message marxiste, et Gane et Sadier admettent d'avoir été influencés par les mouvements culturels et politiques du surréalisme et de l'Internationale situationniste. Cependant, Gane est sceptique à l'égard des étiquettes tels que «pop marxiste», et défend le groupe contre les accusations de "sloganerie ".

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.