WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le post-rock et sa sous-estimation au cinéma

( Télécharger le fichier original )
par Alexis Tanet
ESRA Nice - DESRA 2009
  

précédent sommaire suivant

5) Structures et compositions

Dans la création d'un morceau post-rock il n'y a pas vraiment de règles et de bases à suivre. Cependant on peut définir des structures et des formes de chansons qui partagent les mêmes « valeurs ». Les morceaux ne sont pas créés pour passer à la radio et donc l'esprit créatif prend le dessus sur le conformisme commercial.

En faisant une moyenne de la durée des chansons dans ma smartplaylist d'itunes®, j'ai pu découvrir que la durée type est de 5,9 minutes. Cela conforte bien l'idée que le post-rock est un genre musical indépendant de toutes restrictions de production et se fie à son instinct pour nous concocter une musique hors du temps.

A la différence du « classic rock », le post-rock s'éloigne des structures traditionnelles devenues conventionnelles (couplet/refrain/couplet) formées de vers, chants et de riffs rapides et répétitifs. Malgré cela, beaucoup de chansons gardent quand même une structure traditionnelle.

GY!BE introduisent la notion de mouvement dans certaines de leurs compositions. Les mouvements désignent dans la musique classique toutes sections d'une forme musicale. En cela, aussi le rock instrumental et le post-rock pourraient se rapprocher beaucoup plus de la musique classique que du rock traditionnel.

6) Théories théoriques du « mode » post-rock

Pour ce qu'il en ait de la composition musicale pure et dure, les intervalles souvent employées pour la création de texture sont :

· Les sixtes (autant majeurs que mineurs, tout dépend du mode dans lequel le musicien joue)

· Les septièmes majeures, pour les modes majeurs (surtout quand on évolue vers la quarte et quinte de quelconque mode)

Tous les accords de septièmes mineurs considérés comme dissonants sont parfaits pour créer des tensions.

L'approche unique du Post-rock envers la tonalité est un mélange de notes de couleur; celle-ci n'étant pas la 1ère, 3ème, ou 5ème dans la gamme de l'armure.

Les mélodies sont souvent axées sur la répétition/l'application de la 2ème, 3ème et 7ème de la gamme. L'armature/mode préférée du post-rock est sans doute le dies sur la quatrième. Ex. d'echelle: Do Ré Mi Fa# Sol La Si. elle est rarement utilisée dans la musique populaire, mais le post-rock a su se l'approprier, et l'utilise de façon très efficace, car elle est un peu dissonante, mais très évocatrice. Les cordes sont la plupart du temps grattés au plectre suivant des schémas d'accords dissonants. Il peut y avoir ensuite une superposition d'arpèges généralement de notes aigues ou de tremolos de notes de très longue durées (nappes).

Certains accords sont typiques dans le genre. Une progression caractéristique serait: I, VI, III, II. ou tout autre réorganisation en opposition par exemple à la traditionnel progression I - IV - V - V de la Bamba, Like a rolling stone ou Lucy in the sky with diamonds. Il est utilisé par de nombreux groupes; Sigur Ros ou Explosions in the Sky par exemple. Les accords semblent généralement se déplacer en tierces, soit vers le bas que le haut, ie I descendant vers VI descendant vers III, I ascendant vers III ascendant vers VI, peu importe.

Les accords sont souvent meilleurs en renversement. Les premiers renversements sont très utilisés : l'accord MI SOL DO est plus utilisé que l'accord de Do(Do Mi Sol).

Il est rare de trouver des morceaux en Do majeur et en échelle "metal" ou pentatonique.

Bien évidemment, la grande majorité des groupes post-rock n'applique pas la théorie musicale à leur musique durant le processus de création. Les groupes font plutôt appel à leur oreille, sensibilité et influences musicales.

Les ingrédients « magiques » sont beaucoup de reverb, de delay et la technique du jouer en legato. Il faut rappeler que la présence de drones dans la structuration du post-rock est primordiale. La charge émotionnelle d'un morceau post-rock est énormément influencée par la répétition et la mélodie et non pas seulement par la progression d'accords. Entre autres, le post-rock ne contient pratiquement jamais de modulation/transposition, (ie : jouer le refrain transposé à la quarte comme dans le pop rock).

Sigur Ros

Pour ce qui concerne le groupe islandais toute la composition repose sur l'improvisation et l'expérimentation.

Pour le chanteur Jónsi tout est ouvert dans le processus de création: « C'est un terrain de jeux et vous devez avoir l'esprit ouvert et être prêt à essayer des choses sans planification. Si ça fonctionne, ça fonctionne, si ça ne fonctionne pas, c'est de la merde. Il vous suffit d'être de nature interactive et ouverte. Une chanson n'est pas sacrée (on peut toujours en faire quelque chose de nouveau, même après mixage). Nous avons fait beaucoup de modifications aux chansons pour Ágætis byrjun (1999) alors que nous étions en train de faire le mastering - on a mis du chant dans une chanson où l'on n'avait pas encore chanté! Il n'y a rien dans le processus qui est sacré.

La sculpture sonore est très importante dans toutes les musiques. J'aime vraiment la musique électronique quand s'y ajoute un sentiment - par exemple, "Boards of Canada» ont un son très organique et il n'y a pas de « faux sons » sur leurs albums. Le son est vraiment important, si vous avez une bonne chanson, mais qu'elle a un mauvais son, ça ne va pas le faire. Je pense que nous sommes toujours à la recherche de sons organiques et réels sur tout ce que nous enregistrons. par exemple, si nous voulons utiliser des cordes, nous allons utiliser de vraies cordes. nous ne prenons pas des raccourcis en utilisant un korg.

Nous avons passé beaucoup de temps sur la basse de Georg [généralement une Fender Jazz, joué par l'intermédiaire d'un ampli EBA] cette fois, juste pour avoir un son profond et juteux. Nous avons foutu l'apli de la basse dehors en montant le volume à fond. Sur le dernier album, parce que nous avons eu à le faire très vite, j'ai juste collé un petit micro de merde compressé au max. Parfois nous utilisons un harmoniseur Eventide grave, juste pour lui donner plus de substance. ».

Mogwai

« Une personne a une idée de morceau et nous le jouons direct, le modifions et faisons tout ce qui est nécessaire pour qu'il sonne bien. Parfois, cela ne fonctionne pas. Nous ne cessons jamais vraiment d'essayer des changements jusqu'à la dernière minute et cela peut prendre jusqu'à 6 mois pour obtenir un morceau abouti. Ce qui est ridicule quand on sait que Happy Songs for Happy People a pris seulement 1 mois pour l'enregistrement et que Rock action a pris environ un an ».

précédent sommaire suivant